Après un peu plus de 3 ans d'existence, notre blog fête par le biais de cet article sa 400 ème publication, un chiffre que je n'aurais jamais pensé atteindre lorsque je tapais le tout premier article en Novembre 2007... Je ne pensais pas non plus que plus de 37 000 visiteurs s'attarderaient sur ces pages en 2010, soit un peu plus de 100 personnes par jour, ce qui est 42% de plus qu'en 2009 !

Adeline et moi au sommet de l'Empire State Building à New York

Tout ceci m'a amené à penser très sérieusement à faire quelque ch
ose dont j'ai toujours eu envie, à savoir écrire un livre sur notre expatriation. Il y a un an, j'en débutais l'écriture avec dans l'idée de ficeler le tout pour Noël 2010, c'est à dire... Samedi prochain !

Vous vous en doutez, l'objectif était un peu ambitieux et le retour en France avec l'achat d'une maison ont largement perturbé mon rythme d'écriture depuis le mois d'Août (zéro mot écrit en Octobre et Novembre !). Rassurez vous cependant car la traversée du
tunnel est terminée et l'écriture a repris de plus belle, l'objectif étant cette fois de terminer le livre pour le mois de Juin prochain, ce qui devrait mener à une publication dans la seconde moitié de 2011.

Nos lecteurs sont partout dans le monde Francophone et les expats aux USA sont visiblement assidus !

Avec 81 pages d'écrites à ce jour, le livre est à environ 40% de l'objectif final, ce qui veut dire que si il y a déjà eu du chemin de parcouru, je vais devoir écrire avec assiduité jusqu'en Juin pour finir "dans les temps". Cela veut aussi dire que j'enverrai un peu plus d'extraits aux abonnés du blog donc n'hésitez pas à rejoindre le groupe de 70 fidèles en utilisant le petit formulaire d'abonnement situé sur la droite du site !

Il est également important de préciser que sur ces 81 pages, seules deux ou trois correspondent à des écrits tirés directement d'articles du blog, ce qui veut dire que le contenu est presque intégralement inédit et en aucun cas une simple reprise du "best of" du blog !

Adeline pose avec le drapeau du Texas à Fort Worth, l'un des états US où notre blog est le plus lu, après le New Jersey, la Pennsylvanie et New York, bien entendu !

Et puisque je parle de "best of" et de chiffres, j'ai compilé ci-dessous les cinq articles ayant reçu le plus de commentaires (comprendre : Ayant le plus déchaîné les passions !) depuis le début du blog :
Nous deux devant le Golden Gate Bridge et San Francisco

Avec la fin de notre expatriation et de l'année 2010, une page se tourne pour nous tout comme pour ce blog. En 2011, je continuerai à poster des articles très probablement jusqu'à la sortie du livre mais à un rythme réduit (1 à 2 articles par mois).

En attendant, joyeux Noël et bonnes fêtes de fin d'année à toutes et à tous ! Et rendez vous en 2011 pour de nouvelles aventures aux USA et ailleurs !

Réactions : 

Nos USA : Utah, Life Elevated

13:33 lundi 13 décembre 2010

Après vous avoir parlé du Wyoming dans notre nouvelle série d'articles "Nos USA", prenons cette fois ci un billet d'avion pour Salt Lake City, capitale de l'Utah ! Notre premier grand road trip Nord Américain nous l'avait fait découvrir, nous y sommes retournés deux fois par la suite...


Autant vous dire que rarement un état Américain n'aura si bien porté son surnom "Utah - Life Elevated". Note : La plupart des photos de cet article sont inédites et proviennent de notre dernier voyage dans l'Ouest en Juin dernier !

Delicate Arch before sunset
Delicate Arch, emblématique symbole de l'Utah et du parc national des Arches

Qu'est ce que l'Utah a de si intéressant, pourquoi en sommes nous tombés amoureux ? C'est simple : L'Utah, c'est la rencontre du désert et des montagnes, un mélange de couleurs et de paysages uniques dans un cadre exceptionnel...

Moins aride que ses voisins du sud que sont l'Arizona et le Nevada, et moins montagneux que le Wyoming ou le Colorado, l'Utah se trouve à la croisée des chemins et le melting pot résultant est tout simplement inattendu et bluffant, comme à Bryce Canyon où les cheminées de féé surgissent d'un canyon à plus de 2000 mètres d'altitude au milieu des sapins :

Bryce Amphiteater
Bryce Canyon, le seul et l'unique !

Et puisque nous parlons de canyons, l'Utah accueille l'un des plus incroyables paysages de canyons de l'Ouest Américain, à savoir les Canyonlands, où le Colorado et la Green River ont sculpté des vallées semblant s'étendre à l'infini... Pas étonnant que la plupart des westerns soient tournés dans le sud Est de l'Utah !

Under Mesa arch
Un paysage de canyons à l'infini pour un parc national qui porte bien son nom : Les Canyonlands !

Au nord des Canyonlands, c'est le parc national des Arches qui marque une autre étape incontournable de tout voyage dans l'Utah... Et sur la route de Bryce, n'oubliez pas non plus de passer par Zion... Et oui, avec 5 parcs nationaux, l'Utah est le troisième état le plus fourni en parcs après l'immense Alaska et la Californie...

Unbelievable Delicate Arch
Delicate Arch avant le coucher de soleil

Virgin River
A Zion, les montagnes colorées côtoient unn végétation luxuriante au bord de la Virgin river

Et pour couronner le tout, à la frontière entre l'Utah et l'Arizona, en plein coeur de la nation indienne Navajo, se trouve Monument Valley, la seule et unique, celle qui est connue dans le monde entier et qui est devenue à elle seule l'icône du Far West Américain...

On ne compte pas les heures de route pour relier ces différentes destinations mais c'est aussi ce qui fait de ces endroits des lieux uniques en leur genre, isolés au possible et dont le simple fait de s'y rendre constitue déjà une très belle aventure en soi !

Morning in the Valley
Un matin à Monument Valley... Et dire que nous avons campé juste là, face à ce paysage incroyable !

Unique landscape
Là, forcément, ça commence à dépayser pas mal...

Et je n'ai pas vraiment mentionné Salt Lake City, les Mormons qui ont fondé ce magnifique état ni même les nombreuses tribus indiennes qui le peuplent encore de nos jours... Sans oublier certains parcs d'état comme Coral Pink Dunes... L'Utah est grand et magique.

Si vous n'avez qu'un voyage aux USA à faire dans votre vie, n'allez pas à New York ou à Los Angeles. Réservez votre vol pour Salt Lake ou Las Vegas puis prenez la route... Votre vision de l'Amérique en sera à jamais changée. Vous rentrerez chez vous avec un sentiment unique que je ne saurais expliquer, celui d'avoir vu quelque chose de grandiose, au delà de ce que vous auriez pu imaginer...

Road to the Valley
Sur la route de Monument Valley... L'Utah ou l'essence même du road trip Américain !

Vous l'avez compris, l'Utah est mon état favori. Je pense que Adeline penche plutôt pour le Wyoming mais pour une raison que j'ignore, le désert me fascine et je pourrais passer des heures à juste conduire au milieu de ces immensités incroyables de solitude... Et me promener dans les canyons, comme ce matin là à Bryce :

Morning in the Canyon
Promenade matinale à Bryce Canyon... Que dire de plus ?

Si vous voulez en savoir encore plus sur l'Utah, voici quelques liens vers la majorité des articles écrits ainsi que les photos des différents lieux visités :
Et vous, que pensez vous de l'Utah ? Y êtes vous déjà allés ? Quelle est votre parc favori ou celui que vous aimeriez visiter à tout prix ?

Réactions : 

Après Dunkin Donuts et Walmart, je poursuis ma série sur les enseignes Américaines emblématiques avec Starbucks Coffee, qui comme son nom l'indique est en quelque sorte un café, mais en version Américaine, bien entendu !

Avant de partir pour les USA, mes deux professeurs d'anglais d'origine Américaine étaient unanimes : Je devais absolument essayer Starbucks et leur dire ce que j'en pensais. Pourquoi ? Parce que l'Amérique a la réputation (justifiée) de faire du très mauvais café, souvent trop long car dilué au maximum afin de vendre du volume plutôt que de la qualité...

Et dans ces conditions, Starbucks s'affiche comme une exception, non pas pour le volume mais plutôt pour la qualité. Car pour les Américains, Starbucks c'est du café "à l'Européenne". N'est ce pas ?

Des frappuccinos au chocolat et au caramel... Ou de bons cafés glacés avec crème et chantilly !

Dans les faits, les cafés de Starbucks sont effectivement très bons, car plutôt gourmands. Voire même très gourmands. Certains cafés de la carte Starbucks affichent tout de même près de 550 calories ! Soit l'équivalent d'un cheeseburger et d'une petite portion de frites dans un McDonalds aux US ! Oui, ce n'est pas rien. Et d'ailleurs, cela se reflète sur les prix car aller à Starbucks prendre un café peu coûter plus cher que d'aller manger dans un fast food...

Le premier Starbucks de l'histoire, ouvert en 1971 à Seattle

Donc oui, Starbucks est très bon, un peu cher et un peu calorifique mais who cares? C'est l'Amérique, après tout, pays des libertés, donc chacun fait ce qu'il veut ! Un autre aspect important des Starbucks sont que ce sont des cafés à la déco travaillée. Il y a un côté classe qui se dégage de ces cafés, et c'est d'ailleurs probablement la raison pour laquelle les gens y passent du temps, contrairement à Dunkin Donuts où les gens commandent des choses à emporter...

Ainsi il n'est pas rare de voir des gens siroter un café tout en surfant sur leur Mac ou en lisant un bouquin. De nombreuses librairies (comme Barnes & Noble, Kris si tu me lis ;-) ) possèdent leur propre Starbucks en boutique, ce qui renforce aussi ce côté intello ou élitiste voulu par la marque.

Starbucks sur Times Square à New York

Pour conclure, nous aimions beaucoup nous arrêter à Starbucks pour des pauses café gourmandes. Le cadre est sympa, les cafés aussi et il y a même des pâtisseries pour les plus gourmands... Et oui, la gourmandise n'a pas de limite, a fortiori aux USA !

Et puis, avec 10 milliards de dollars de chiffre d'affaire mondial en 2009, la marque (plus grande chaîne multinationale de cafés) est présente dans de nombreux pays sur l'ensemble des continents, dont la France...

Et vous, avez vous déjà essayé Starbucks ? Vous laisseriez vous tenter ?

Réactions : 

North Cascades, Washington

13:45 lundi 29 novembre 2010

Nous y voilà enfin ! Après Seattle, Forks, les Olympics, le Mont Saint Helens, le Mont Rainier et Vancouver, cet article sur les North Cascades vient clôturer notre retour sur nos vacances dans l'état de Washington ayant eu lieu en Juillet dernier. 9 jours, 7 articles et autant de destinations parcourues en voiture après un vol pour Seattle... C'était bien, la vie aux USA !


Nous deux devant un lac bien turquoise dans la chaîne des Cascades

Comme leur nom de l'indique pas, les North Cascades sont une chaîne de montagnes qui marque la fin d'une barrière de 1100 kilomètres de montagnes débutant dans le nord de la Californie (pas très loin des Alpes Californiennes et de Yosemite, souvenez vous !) et comportant la bagatelle de 26 volcans, dont les deux que nous sommes allés voir de près dans les articles précédents...

La highway 20 après le Washington pass

Le parc national des North Cascades s'articule principalement autour de la Highway 20 qui traverse la chaîne de montagnes d'Est en Ouest. Les plus courageux s'aventurent dans les montagnes pour faire de l'alpinisme tandis que les plus "touristes" se contentent de suivre la route et de goûter aux eaux des nombreux lacs artificiels du parc.

En effet, ce ne sont pas moins de trois barrages estampillés "Seattle city light"qui produisent 91 % de l'électricité de la ville située à environ 200 kilomètres à vol d'oiseau !

Il y a tout de même de jolies cascades dans les Cascades

Le parc est avant tout un paradis pour randonneurs. Comme souvent, je n'ai pu résister à l'appel du sentier de promenade difficile, cette fois-ci pour voir le plus grand des barrages du parc, le Ross Dam :

Ross Dam

Bénéficiants d'un temps parfait, nous avons admiré ces paysages de montagne aux couleurs magnifiques :



Le soir, nous avions réservé une cabane dans un camping perdu vers la sortie du parc. Un mauvais souvenir tant l'odeur des lieux était nauséabonde, sans parler des mouches et autres bestioles qui y vivaient... Ne vous fiez pas à la photo ci-dessous, le Skagit River Resort, c'était vraiment nul !

Heureusement, un bon dîner dans un restaurant local nous a remonté le moral. Son propriétaire d'origine Italienne nous a en effet raconté combien il aimait la France, citant toutes les villes où il était allé (de Nice à Paris en passant par Toulouse et Lyon) et se demandant comment deux jeunes Français avaient pu atterrir ici dans l'état de Washington alors qu'ils vivaient dans un si beau pays... Et bien c'est simple, on a pris US Airways ! Et on est prêts à le refaire, en plus !

La cabane pour la nuit

Et bien voilà pour les Cascades et l'état de Washington. Un très beau voyage qui nous aura permis de découvrir cet état méconnu au travers de toutes ses richesses naturelles. Sans aucun doute l'un de ces endroits qui changent l'image que l'on peut avoir des USA !

Toutes nos photos des Cascades (24) sont en diaporama commenté ci-dessous :


Réactions : 

Nos USA : Le Wyoming

14:10 lundi 22 novembre 2010

La question nous a été posée des dizaines de fois : Qu'est ce que vous avez préféré aux USA ? Quel est le plus bel état ? La meilleure ville ? Et nos réponses ont souvent été décevantes : On ne sait pas, on en a vu tellement que c'est difficile de choisir des favoris. Du coup, j'ai décidé de revenir sur nos coups de coeur en commençant par les états qui nous ont "fait quelque chose", cette semaine sera donc celle du Wyoming...


Teewinot mountain
Teewinot mountain et le Jackson lake

Avez vous déjà été pris dans des embouteillages causés par des bisons ? Réveillé la nuit par le hurlement des loups ? Assisté au brame de cerfs sous les fenêtres de votre hôtel ? Surpris par les hurlements d'une meute de coyotes à la tombée de la nuit ? Observé une maman élan et son petit en train de se rafraîchir au bord d'un lac de montagne ?

Tout ceci, nous l'avons vécu en moins d'une semaine passée dans le Wyoming qui est l'endroit le plus sauvage où j'aie mis les pieds à ce jour. A mon sens, c'est également une condition suffisante pour se ruer sur un billet d'avion et y passer des vacances !

Mammoth Hot Springs' Deer
Cerf à Mammoth Hot Springs

Peut être que c'est parce que nous avions bénéficié d'une météo quasi parfaite durant ce voyage, mais je ne peux pas m’empêcher de penser que le Wyoming était également plus fort en couleurs que tout ce que j'avais vu auparavant. Tout était si parfaitement sauvage et loin de toute pollution (2 habitants par km² dans cet état !) que les couleurs semblaient éclatantes comme jamais. Il faut dire aussi que la visite de Yellowstone n'y est pas étrangère :

West thumb basin
Yellowstone Lake et ses sources chaudes

Grand prismatic spring
Grand Prismatic Spring

Et oui, avec Yellowstone le Wyoming abrite deux tiers des geysers de notre planète et un super volcan capable à lui seul de plonger le ciel mondial dans l'obscurité totale pendant deux ans avec les cendres qu'il dégagerait si il venait à entrer en éruption... Qu'un endroit aussi dangereux soit une telle source de vie animale et végétale est assez paradoxal mais tellement sauvage et magnifique :

Grand Canyon of the Yellowstone
Grand Canyon of the Yellowstone

Lorsque le moment de quitter le Wyoming fût venu, j'ai eu ce sentiment que seuls de très rares endroits m'ont fait vivre : Celui de se demander pourquoi retourner à la civilisation, pourquoi ne pas rester ici, construire une cabane au pied de ces montagnes et y vivre au jour le jour, plutôt que de travailler au quotidien pour pouvoir s'y payer des vacances ?

D'ailleurs, que ce soit les rangers des parcs nationaux ou les employés de l'hôtel, nombreux sont ceux nous ayant confié avoir atterri dans le Wyoming de cette façon là : Ils l'ont visité et ont tout fait pour y revenir et ne jamais en repartir... Je me souviens d'ailleurs avoir demandé à Adeline : "On construit un hôtel et on s'installe ici ?". Elle n'a pas répondu par la négative, alors qui sait...

Hayden Valley
Hayden Valley

Conquis par le Wyoming ? Prenez le prochain vol pour Jackson et vous ne le regretterez pas car même si nous n'avons pas tout vu de cet état, cet aperçu a suffit à nous conquérir. A l'époque, j'avais d'ailleurs rédigé la bagatelle de sept articles que je vous invite à redécouvrir pour en savoir plus :
Et puis bien entendu nos meilleures photos sur Flickr et toutes les autres sur Picasa.

Si cet article vous a plu, d'autres lieux mémorables viendront compléter cette nouvelle série "Nos USA" au fil du temps. Il y aura même des photos inédites, c'est promis !

Réactions : 

Le naming aux USA

13:51 lundi 15 novembre 2010

Qu'est ce que le naming ? C'est une pratique extrêmement courante aux USA qui consiste à donner à un stade ou un building le nom d'une entreprise pour une durée déterminée, moyennant de gros sous.


Le "Wachovia center" de Philadelphie a été rebaptisé "Wells Fargo center" cet été à la fin d'un contrat de naming de 7 ans

Au début, cela ne choquait pas vraiment les expatriés que nous étions puisque la plupart de ces marques (bien souvent des banques) nous étaient inconnues. C'est lorsque l'on a appris que David Beckham jouait au Home Depot center avec son équipe des Los Angeles Galaxy que l'on a réalisé à quel point le naming pouvait être ridicule... Pire encore ? Le Pizza Hut park du FC Dallas !

Les Phillies jouent au Citizens Bank park de Philadelphie, une enième banque ayant donné son nom à une enceinte sportive

Si les stades Américains sont pratiquement tous devenus victimes du naming, il est également de plus en plus fréquent de voir cette mode appliquée aux buildings, comme la Willis Tower (anciennement Sears Tower) à Chicago ou le Comcast center à Philadelphie.

Le plus bizarre dans l'histoire est évidemment lorsque le lieu change de nom plusieurs fois au cours de sa "vie"... Pour le coup, cela n'arrive pas très souvent car un immeuble dépassant les 20 ans d'âge commence à être considéré comme "vieux" et ne dépasse que rarement les 30 à 40 ans d'existence. Après cela, on rase tout et on recommence !

Lincoln Financial Field, encore une banque pour le stade de foot US de Philly !

Et en Europe, le naming, on en est où ? Et bien l'invasion a commencé en Allemagne (Allianz Arena, Mercedes Benz Arena...), en Angleterre (Emirates Stadium, Reebok Stadium) et très bientôt en France puisque le nouveau stade du Mans s’appellera MMArena, au nom de la compagnie d'assurances locale... Lille, Lyon et Nice pourraient faire de même pour aider à financer leurs nouveaux stades.

Alors, à quand un stade Peugeot à Sochaux, un parc des Emirats à Paris et un stade PMU ou Carrefour à la place du stade de France ? Et la tour Eiffel renommée en tour Crédit Agricole ? Le plus tard possible, j'espère...

Réactions : 

Mont Rainier, Washington

13:16 lundi 8 novembre 2010

4392 mètres d'altitude, 26 glaciers, 382 lacs, 470 ruisseaux et 9 cours d'eau d'importance : Voici les caractéristiques du parc national du Mont Rainier, le géant volcanique érigé à 160 kms de Seattle et voisin du célèbre Mont Saint Helens. Notre voyage dans l'état de Washington ne pouvait pas ignorer cette étape rafraîchissante en plein mois de Juillet !


Le Mont Rainier vu depuis l'hôtel à Paradise (1650 m d'altitude)

Bien visible depuis Seattle, le Mont Rainier est un volcan en activité. Les rangers nous ont en effet indiqué qu'il n'était pas rare de voir des fumerolles à l'approche du sommet et même des endroits où la neige fond systématiquement autour des différents cratères du volcan. Vous avez bien lu, le géant glacé comporte plusieurs cratères volcaniques !

Réflection dans un des... Reflection Lakes !

On pourrait penser qu'un parc national dédié à une montagne n'a qu'un intérêt limité et que la visite n'est est que plus rapide. Il n'en est rien car le Mont Rainier, de par ses dimensions hors normes, stoppe les nuages en provenance du proche océan Pacifique pour générer son propre micro climat qui se traduit par des quantités de neige assez incroyables : 28,5 mètres de neige sont ainsi tombés à Paradise durant l'hiver 1971-1972 !

Le Paradise Inn où nous avons séjourné a l'habitude d'être couvert de plusieurs mètres de neige...

Bien entendu, ces grandes quantités de neige génèrent d'innombrables rivières, ruisseaux et autres lacs pour le plus grand bonheur des photographes et des randonneurs :



Le Mont Rainier est également réputé pour ses magnifiques étés durant lesquels une très courte période sans neige permet d'assister à la spectaculaire floraison de fleurs des montagnes à Paradise (d'où le nom). Malheureusement pour nous, la neige était encore trop présente en ces 5 et 6 Juillet, ce qui ne nous a pas empêché de voir quelques jolis préludes :



En raison de l'altitude et de la neige, nous ne sommes pas trop sortis des sentiers battus et n'avons donc pas vu énormément d'animaux sauvages. Cependant, fidèle à mes habitudes, je n'ai pas pu m'empêcher de montrer le bout de mon objectif lorsque le soleil s'est couché :

Sunset at Paradise

Et puis, cet incroyable Mont Rainier qui, quelque soit l'angle et la distance capture l'attention de tous les visiteurs :

Lors de notre arrivée en avion sur Seattle, seul le mont Rainier et quelques uns de ses voisins émergeaient par dessus les nuages. Pas étonnant !

Magnifique paysage de montagne

Pour voir toutes les photos commentées (40) du Mont Rainier, cela se passe dans le diaporama ci-dessous :

Réactions : 

Il y a 3 ans, Adeline et moi étions sur le point de nous marier afin de pouvoir nous envoler vers les Etats Unis . Nous n'avions alors encore jamais pris l'avion et partions donc dans l'inconnu le plus total (la petite histoire est par ici) d'autant plus que notre baptême de l'air aura été une belle galère.

Depuis, beaucoup d'eau a coulé sur les ponts et nous sommes en quelque sorte devenus des "globe trotters" puisque nous avons parcouru la bagatelle de... 125 000 kilomètres. C'est plus de trois fois le tour du monde !

Nos vols internes aux USA (18 au total, 5 compagnies et 10 aéroports différents)

Bien entendu, les vols internationaux entre Philadelphie et Paris (12 pour moi) ont largement contribué à créer cette distance qui représente aussi un tiers de la distance Terre - Lune ! Tous ces vols n'ont pas toujours été qu'une partie de plaisir et US Airways nous aura parfois joué quelques tours... En tout et pour tout, nous avons passé six jours et demi assis dans un avion !

C'est sans compter les nombreux road trips, dont le plus fou reste celui de 1500 kms entre la Floride et Philadelphie.

Survol du Grand Canyon... Ma plus belle photo prise à travers un hublot !

Aujourd'hui, nous sommes de retour à la case départ. Et je ne vous cacherai pas que si j'écris cet article, c'est parce que ces voyages nous manquent déjà... Bien entendu, nous commençons à accumuler des jours de congés qui seront mis à profit en 2011, vous pouvez nous faire confiance là dessus...

En 2010, nous avons vu le Texas, Chicago, le Maine, un petit tour à San Francisco pour moi puis le Far West en famille et Seattle et l'état de Washington pour finir. En 2011, nous verrons la Norvège, la Suisse, l'Autriche, l'Allemagne, Paris et très probablement un petit tour dans le sud de la France également.

Manhattan Bridge, New York City

Bien entendu, nous songeons aussi à l'Australie, l'Irlande, l'Ecosse, la Nouvelle Zélande, l'Alaska et davantage de Canada, qui seraient d'excellents candidats pour une prochaine expatriation puisque tous au moins anglophones ! Il y a tellement de choses à voir et à faire sur cette planète... Ce blog n'est pas prêt de s'arrêter. Just wait and see!


Réactions : 

Si bien souvent partir à l'aventure nécessite de voyager loin, il arrive aussi qu'une petite escapade locale soit tout aussi intéressante et dépaysante. C'est ainsi qu'après avoir parcouru des milliers de kilomètres pour voir San Francisco et Alcatraz, une de nos dernières sorties Américaines fut une visite de l'Eastern State Penitentiary, une prison située à Philadelphie même. Et aussi étonnant que cela puisse paraître, visiter une prison est toujours une expérience fascinante !


Des allures de forteresse pour impressionner les bandits de la ville, telle était l'idée de l'architecte d'Eastern State !

Créé en 1829, ce pénitencier est considéré comme étant le premier de l'histoire et a servi de modèle à plus de 300 prisons dans le monde, dont la prison de la Santé à Paris ou encore celle de Besançon ! La révolution de l'époque était cette forme en étoile au milieu de laquelle une tour de surveillance permet de garder l'oeil sur l'intégralité des prisonniers ou presque :

Dessin et explications sur la forme en étoile du pénitencier

La prison a fermé en 1971 et a longtemps été abandonnée, devenant alors envahie par des chats sauvages. Aujourd'hui, des petites statues des félins se cachent un peu partout pour rappeler cette page de son histoire :

En bas à gauche, une statue de chat se promenant dans les bâtiments en ruines

Ce qui est toujours appréciable aux US, c'est cette volonté de mettre en avant l'aspect historique des choses en les conservant "en l'état" ou presque. Eastern State n'échappe pas à la règle et comporte de nombreuses sections totalement délabrées et donc fermées au public. Seul le zoom de l'appareil photo peut s'y glisser :

Une section en ruines

Bien entendu, qui dit prison dit évasions et prisonniers célèbres. Là encore, Eastern State ne déroge pas à la règle, avec l'évasion de 1945 où 12 prisonniers se sont évadés par un tunnel de 30 mètres de long, creusé en un an et passant sous le mur d'enceinte pour terminer dans la rue... Incroyable mais vrai. Avant cela, lors de rénovations faîtes en 1930, 30 autres tunnels non terminés avaient déjà été découverts !

L'entrée d'un tunnel d'évasion. Des recherches faites dans les années 2000 ont découvert que même l'électricité avait été installée dans le tunnel, aujourd'hui partiellement rebouché et éboulé !

Quant aux prisonniers célèbres, Eastern State a accueilli Al Capone mais aussi Pep, un chien tueur de chats qui aurait assassiné le chat du gouverneur de Pennsylvanie. Il a été condamné à perpétuité !

La cellule d'Al Capone, plutôt bien traité !

...et celle de Pep, le chien meurtrier !

En résumé, cette visite était très intéressante et vivement recommandée. Comme à Alcatraz, cela se fait en audio tour pour être dans l'ambiance tout en étant libre de visiter les lieux comme bon nous semble.

Le diaporama commenté des 22 photos de cette visite se trouve ci-dessous :


Réactions :