Une anecdote américaine

13:52 samedi 28 janvier 2012

Projetons-nous pratiquement deux ans en arrière. Fraîchement rentré d'un week-end prolongé au Texas, je déjeune avec mes collègues de travail, comme j'ai l'habitude de le faire tous les midis. Alors que je raconte mes aventures texanes de El Paso à Dallas, mon responsable marketing de l'époque entre dans la pièce. Dave est ultra-conservateur, républicain anti-Obama, rare militant politique affichant ses convictions avec vigueur au bureau. Forcément, cette discussion impliquant l'état de George Bush ne peut qu'attirer son attention...

Cactus and the Guadalupe Mountains
Les montagnes Guadalupe au milieu du désert texan

"Tu es allé au Texas ?" lance Dave depuis la machine café où il est en train de se servir. Avant que je ne puisse répondre, c'est mon collègue népalais Animesh, un brin provocateur, qui réplique : "Ce type connait les USA mieux que toi, moi et 99% des Américains ! Il est allé partout !". Pour Dave, entendre qu'un petit français puisse connaître les USA mieux que lui est un terrible affront. Les questions fusent alors :

Dave : Tu as visité la statue de la Liberté ?
Moi : Bien sûr, facile !
Dave : Washington DC ?
Moi : Pareil !
Animesh : Il faut trouver plus compliqué que ça !
Dave: San Francisco ? Et Alcatraz ?
Moi : Fait, les 2 !
Dave : Grand Canyon ?
Moi : Oui
Dave : Yellowstone ?
Moi : Oui

Yellowstone étant une destination plutôt compliquée à atteindre, Dave me demande alors comment j'y suis allé et quand. Je lui explique mon itinéraire via Salt Lake City. Il sent qu'il est en train de perdre la bataille. Après un moment de réflexion, il lance : 

Dave : Carlsbad Caverns ?
Moi : Bien essayé, mais j'y suis allé aussi ! C'était justement durant ce week-end au Texas.
Dave : C'est pas possible !

Photo de Carlsbad Caverns

Dave est désespéré. Dans une ultime tentative, il lance alors alors :

Dave : Le mont Rushmore ?
Moi : Là non, j'avoue que je n'y suis pas allé. Trop loin, trop isolé ! Bien joué :)

Je sais que tous mes collègues présents dans la salle sont passés par Paris, bien que "non-français". Je leur demande alors si ils ont visité la tour Eiffel, et si ils sont montés jusqu'au dernier étage. Leur réponse est unanime : Bien sûr qu'on a visité la tour Eiffel ! C'est LE truc à faire à Paris !

Je leur annonce alors que je n'ai jamais visité la tour Eiffel. Je l'ai vue, oui, mais jamais visitée. Tout comme le Louvre, Notre-Dame et j'en passe...

La tour Eiffel... de Las Vegas !

Tout ceci pour conclure que vivre à l'étranger pour une durée déterminée change la façon dont on vit notre quotidien. Je connais les USA mieux que la France, New York mieux que Paris, alors que j'ai vécu bien plus longtemps en France qu'aux USA ! Lorsque l'on sait que les choses ont une fin, on n'envisage plus son temps libre de la même façon. On en profite pour voyager, explorer, visiter. J'essaie d'appliquer ce principe à ma "nouvelle" vie en Europe, mais ce n'est pas simple.

D'ailleurs, il s'avère qu'une famille américaine de Philadelphie a vécu à Besançon durant la même période que celle de notre expatriation aux USA. Incroyable, n'est-ce pas ? Aujourd'hui, nous utilisons leur blog pour découvrir des petits coins autour de Besançon qu'eux ont exploré avant nous ! Comme quoi, c'est vraiment le dépaysement de la vie à l'étranger et le fait de savoir que l'expérience est limitée dans le temps qui font la différence.

Enfin, de plus en plus de personnes voudraient déjà que j'écrive un second livre avec davantage d'anecdotes sur la vie aux USA (entre autres !). Même si j'ai toujours quelques projets et idées sous le coude, je ne pense pas le faire dans l'immédiat. En revanche, si cet article vous a plu, j'ai encore quelques petites histoires à raconter... Avant de tourner la page de ce blog et de passer à d'autres aventures !

Réactions : 

Garage sale!

11:23 dimanche 15 janvier 2012

Les "garage sale", littéralement "vente de garage" ("vide-grenier" est une bien meilleure traduction), sont très courantes en Amérique dès l'arrivée des beaux jours. Il faut savoir en effet que les Américains stockent toutes les inutilités qu'ils accumulent dans leur garage plutôt que dans leur grenier, au point généralement de ne plus pouvoir y garer de véhicule ! Egalement désignées par le terme "yard sale" ("vente de jardin" - juste devant le garage, quoi !), elle ressemblent généralement à ceci :

A typical garage/yard sale

Ce week-end, ayant aperçu le soleil pour la première fois depuis trois mois (ok, j'exagère un peu... On a bien du avoir trois jours de soleil en trois mois, quand même !), je me suis décidé à plonger dans mes affaires américaines afin de faire un peu de tri et de me séparer d'objets dont je n'aurai malheureusement plus l'utilité. Comme une garage sale, mais sur E-Bay plutôt que devant chez moi !

Cela commence par tous mes guides de voyage et de vie aux USA :

En vente à partir de 2 euros chacun sur E-Bay !

J'avoue que ça fait un petit pincement au coeur mais bon... Pourquoi conserver ces ouvrages à la maison alors qu'une nouvelle vie peut les attendre en Amérique ? Voilà les détails de ces différentes ventes, au cas où cela vous intéresse :

Vous savez également que je collectionne les plaques d'immatriculation US des états que nous avons visité au cours de notre périple américain. Il s'avère que j'ai 4 "doublons" car certains vendeurs de plaques proposent les 2 plaques du même véhicule à la vente, avec impossibilité de n'en acheter qu'une seule :


Les 4 plaques dont je possède 2 exemplaires sont à vendre, à partie de 4 euros la plaque !

C'est les soldes donc chacune de ces plaques est mise à prix pour la modique somme de 4 euros :

Voilà pour ma "garage sale" américaine... Oh, j'en oublierais presque qu'il y a toujours un ouvrage à acheter sur ce blog, l'histoire de nos 1000 jours en Amérique à jamais immortalisée sur papier, à savoir mon livre "De Besançon à Philadelphie - 1000 jours en Amérique", le seul et l'unique :

Déjà plus de 70 ouvrages de vendus !

Je continue de recevoir d'excellents retours de mes lecteurs. Quelques extraits :

Carine
J'ai dévoré ton livre et adoré. C'est tout simplement une invitation au voyage. Ton enthousiasme est communicatif. Encore merci à tous les deux de nous avoir fait rêver...

Marine
Je viens de terminer le livre, je n'ai qu'un mot à dire Congratulations ! pour avoir mené à bien ce projet!
Etant une fidèle lectrice du blog, j'ai pris plaisir au fil des pages à vivre vos aventures, lesquelles avaient rythmées mon quotidien à travers internet pendant plus de 2 ans!
J'ai particulièrement apprécié le chapitre sur le Far West, probablement car j'ai eu la chance de me rendre dans certains de ces lieux uniques, ces lieux qui coupent le souffle. 

Lisa
Très facile à lire, des petites anecdotes sympa et surtout un amour avoué pour les Etats-Unis  qui me plait beaucoup. Le portrait que tu brosses de l'Amérique est tellement positif qu'on se demande pourquoi tu as voulu partir. Tu dis que l'Amérique a aussi de mauvais côtés mais ces parties sont presque anecdotiques sur la totalité de ton livre et jamais racontées de manière négatives. Disons que tu trouves rapidement un côté positif à la chose.



Réactions : 

Bonne année 2012 !

16:48 mardi 3 janvier 2012

Depuis la Maison Blanche, Adeline et moi vous souhaitons une belle et heureuse année, une santé resplendissante et de magnifiques voyages et aventures aux quatre coins du monde ! Du bonheur, du fun et des découvertes à volonté !

Et non, nous ne sommes pas (encore) repartis en Amérique. En 2012 peut-être ? Qui sait ! En tous cas, cette photo a bel et bien été prise en 2008


Quelques infos en vrac

J'ai été invité à participer à un débat sur le thème de l'expatriation, le 21 janvier à 15 heures en web-conférence, en compagnie de Christian Roudaut, journaliste et auteur, ainsi que de Anne, journaliste écrivain, expatriée à Singapour et vivant en Asie depuis plus de 25 ans. Elle vient d'écrire une série de portraits de 40 entrepreneurs français en Asie. 

Quant à  Christian Roudaut, aujourd’hui basé à Paris, il a été correspondant en Grande-Bretagne pendant 10 ans, collaborant principalement à Radio France, Arte et Marianne. Il a écrit trois livres, le dernier paru étant "France, je t'aime je te quitte", que je dévore à l'heure actuelle. Tout un programme ! Inscrivez-vous ici pour participer à ces échanges avec nous.

Tous devants vos écrans le 21 janvier à 15 heures pour participer aux échanges sur le thème : La France, loin des yeux, près du coeur ?


Et un e-book pour bien commencer l'année !

"De Besançon à Philadelphie - 1000 jours en Amérique" est désormais également disponible au format électronique (PDF et mobi) pour satisfaire les lecteurs avides de liberté et de mobilité. Si, comme un tiers de nos lecteurs, vous habitez loin de la métropole, c'est une excellente alternative qui vous permet d'économiser les frais de port à l'international. 

Rendez-vous sur la nouvelle page dédiée à "1000 jours en Amérique" pour en savoir plus !

Réactions :