Un mois (et demi) en France

13:27 lundi 27 septembre 2010

Lorsque nous étions arrivés aux US, j'avais fait un bilan après un mois passé là bas puis après trois mois d'expatriation. Pour poursuivre la tradition en innovant un peu, je vais donc faire un bilan des un mois et demi passés en France, avec pas mal de nouvelles à la clé !


Les quais de Besançon

La meilleure nouvelle de la semaine dernière est que Adeline a trouvé un travail en CDI à Besançon en tant qu'assistante de direction, deux jours après notre emménagement à Saint Vit ! C'est un gros soulagement car le marché Français est à l'image de ses citoyens, morose, donc obtenir son premier CDI en un mois devenait presque inespéré !

Du coup, nous avons dû lui acheter un véhicule (à boîte automatique... L'Américanisation est passée par là !) ce week-end puisqu'elle a commencé à travailler dès ce Lundi matin :

La 306 d'Adeline

Voilà pour les bonnes nouvelles. Pour le reste, on ne voit pas la fin de nos cartons et du rangement, d'autant plus que notre emploi du temps se remplit tout seul à l'insu de notre plein gré. Maintenant je comprend pourquoi les Américains me disaient tout le temps qu'ils aimaient tant leur liberté ! Ici c'est dur de trouver le temps de faire quoique ce soit, j'en reparlerai dans le bilan qui arrive...

Adeline dans les vignes, c'est le début des vendanges dans le Jura

Venons en à notre bilan du mois et demi. D'abord, les points positifs :
  • Nous sommes propriétaires de notre logement et avons chacun un travail et une voiture. C'est nouveau et ça fait du bien !
  • Il y a du foot partout tout le temps et je peux en parler avec d'autres personnes, c'est génial. Aux US, j'essayais de compenser avec baseball et basket mais c'était pas pareil !
  • Les congés. Il y en a plein et les gens sont souvent en vacances. J'avais oublié ça !
  • On n'entend plus Miley Cyrus ou Taylor Swift à tout bout de champ à la radio et ça fait du bien à nos oreilles.
  • On retrouve avec plaisir nos petits villages que l'on ne voit plus de la même façon désormais. On voit leur cachet, leur côté unique et historique qui fait de notre pays la destination favorite des touristes du monde entier. Par exemple, rien que ce week-end j'ai remarqué plein de clochers et de maisons magnifiques que je n'avais jamais "vus" auparavant alors que j'étais déjà passé dans ces endroits... C'est juste que notre oeil est différent maintenant !
Arbois, Jura

Mais en contrepartie...
  • On a déjà vu "Le gendarme et les gendarmettes" (1982), "Le gendarme et les extraterrestres" (1979) et "Le petit baigneur" (1968) à la télé durant les deux dernières semaines d'Août. C'était sympa parce qu'on ne les avait pas vu depuis longtemps mais les rediffusions aux US c'était plutôt "Matrix", "Gladiator", "La guerre des mondes" et les "Star Wars" donc fin des années 90, début 2000. A ce rythme, il nous faudra encore 20 ans en France pour en arriver là !
  • Que les Français se plaignent tout le temps, ça on le savait déjà. Mais ce que j'avais oublié, c'est combien ces animaux là sont sociaux : Impossible de rien faire sans avoir une conversation d'au moins dix minutes sur un sujet lambda comme la pluie et le beau temps. Du coup, la moindre démarche nécessitant une interaction avec quelqu'un prend des plombes... Le style Américain me convenait bien et je comprend désormais mieux leur réaction lorsqu'ils viennent en France !
  • Non. Les Français n'ont pas peur de dire non. Quand je demande aux déménageurs de monter mon bureau à l'étage, on me répond "Non, il est trop gros, il ne passera jamais". Je répond alors qu'il suffit d'enlever 4 vis pour que le bureau devienne 3 blocs indépendants faciles à déplacer. Réponse : Non, on ne peut pas le démonter, on n'a pas le droit. Du coup, je l'ai fait moi même sans un seul coup de main de leur part. Leur boss aura reçu un e-mail salé de ma part, mais... Bienvenue au pays du client pas roi du tout !!!!

Nous serons très bientôt de retour aux US (enfin, pas nous... le blog ! Vous y avez cru, hein ?) car j'ai enfin réinstallé mon PC avec toutes mes photos de cet été donc... A très bientôt pour de nouveaux voyages photographiques aux USA !

Réactions : 

Home, sweet home

16:39 vendredi 17 septembre 2010

Après un peu plus d'un mois en France, nous venons de signer l'achat de notre maison et sommes donc propriétaires pour la toute première fois de notre vie ! Les clés en poche, nous installerons les premiers meubles et appareils électroménagers demain, avant l'arrivée du déménagement Lundi.

Les jours à venir s’annoncent donc chargés, tout comme l'a été cette semaine de sprint final vers l'acquisition. Pour les plus curieux, voici les photos de la maison telle qu'elle était lorsque nous l'avons visitée en Juillet :



Des perturbations de l'actualisation du blog sont donc à prévoir puisque nous emménageons demain et que activer une ligne internet en France prend plusieurs semaines... Donc ne vous inquiétez pas si nous tardons à publier de nouveau ou à réagir aux commentaires.

Vivement demain !

Réactions : 

J'ai souvent eu à répondre à la question "Tu fais de jolies photos, c'est quoi ton appareil ?". Comme si mon Nikon D60 faisait tout tout seul ! Ce soir, je vais donc vous donner 4 astuces pour améliorer votre photographie sans avoir recours à aucun matériel spécifique, avec 8 de mes photos à l'appui. Un article que je voulais écrire depuis longtemps, alors, allons y sans plus attendre...

Conseil #1 : Respectez les règles de composition


Que sont les règles de composition ? C'est très simple. Il suffit de faire l'inverse du débutant en photo qui cherche à toujours tout placer au centre de l'image. Pour bien composer ses photos, il suffit de placer les éléments clé de l'image non pas au milieu du cadre, mais plutôt sur les différents 'tiers' de l'image, que ce soit horizontalement, verticalement ou même les deux à la fois, comme sur la photo ci-dessus.

Le nuage se trouve à l'intersection des 2/3 tiers à droite et des 2/3 en haut de l'image. Regardez cette fois ci l'image ci dessous ou l'arche se trouve sur le premier tiers à gauche et 2/3 en haut... C'est mathématique !

Pour les paysages, une autre règle de composition est d'habiller la photo en ayant toujours un premier plan et un arrière plan afin de donner un peu de relief et d'habillage à l'image. Ci dessus, j'ai au premier plan le bord de la falaise sur laquelle je me trouve avec ses buissons et ses roches. A l’arrière plan, l'arche et les monticules qui constituent la ligne d'horizon.

Un dernier exemple avec la photo ci-dessous, le banc est sur la ligne du tiers inférieur de la photo et au premier plan. En arrière plan, les montagnes. Au final, une photo qui donne envie de s’asseoir sur le banc pour contempler le paysage !


Conseil #2 : L'heure du photographe

Il existe deux heures de la journée qui sont les heures d'or de la photographie : Une heure autour du lever de soleil et une heure autour du coucher de soleil. Pendant ces instants, la lumière est douce et le ciel prend des couleurs magiques que n'importe quel appareil peut capturer.

Remarquez que même pendant l'heure du photographe, je n'oublie pas les règles de composition, avec le pont sur le tiers supérieur de la photo et le pilier du pont sur les 2/3 a droite. La photo de l'arche que nous avons vu précédemment a également été prise peu de temps avant le coucher de soleil...

Ci dessous, un coucher de soleil sur Monument Valley. Une photo facile, il suffisait juste de planifier pour se trouver au bon endroit au bon moment. Lorsque l'on voyage, je note donc toujours les heures de lever et de coucher du soleil.


Conseil #3 : Noir, blanc , réflexion et géométrie

Parfois, le soleil ne veut pas se montrer et le ciel gris semble vouloir gâcher vos prises de vues à tout prix. C'est en général le bon moment pour passer en noir et blanc intégral, histoire de donner du cachet à vos photos. L'exemple ci dessous ne valait absolument rien en couleurs, mais le noir et blanc, mêlé à la réflexion de l'arbre sur la vitre, ont fait toute la différence :

Parfois, garder une seule couleur et utiliser la géométrie sans respecter les règles de composition permet de créer un effet intéressant, comme c'est le cas ci dessous. Ceci requiert néanmoins un logiciel de retouche photo pour ne garder que les couleurs voulues !


Conseil #4 : Observer, être attentif, chanceux parfois...

Avec un peu d’expérience, on se forme un oeil de photographe, c'est à dire que l'on cherche toujours l'angle ou le détail qui va faire la différence et apporter un plus à l'image. Le facteur chance joue également, et cette chance se provoque en prenant encore et toujours plus de photos...

Par exemple, je n'avais pas remarqué la réflexion de l'arbre sur la fenêtre ci dessus lorsque j'ai pris la photo, et c'est au final ce qui fait presque tout sur le cliché !


Ci dessus, les gerbes d'eau des chutes du Niagara semblent monter vers le ciel pour former des nuages. La frontière entre ciel et eau est improbablement confuse... Un autre coup de chance énorme, provoqué par le fait que j'ai essayé une centaine de prises de vues ce jour là...

J’espère que vous avez aimé cet article et que vous y trouverez des idées et une source d'inspiration pour vos photos à venir, même si j'ai bien conscience que ces quelques astuces ne devraient pas révolutionner le quotidien des photographes confirmés !

Réactions : 

Entre deux mondes

12:29 mercredi 1 septembre 2010

Déjà deux semaines et demi que nous sommes en France et toujours en situation temporaire (aussi appelée "SDF"). Cependant, nous avons beaucoup avancé ces derniers jours. D'abord, le déménagement est bien en route et a quitté les USA ce week-end, en route pour Rotterdam, Hambourg puis le Havre le 10 Septembre :

Nos affaires sont dans une des briques de légo posées sur ce grand bâteau, quelque part sur l'Atlantique...

Ensuite, nous avons signé notre offre de prêt avant hier et la date de signature pour l'acquisition de la maison est fixée au 17 Septembre, avec emménagement le 20. Du coup, encore 19 jours sans maison certes, mais vu que le plan était d'emménager autour du 15, c'est plutôt pas mal : 2 mois pour acquérir un logement, obtenir un prêt et boucler un déménagement international, le tout effectué en partie depuis les US avec en parallèle la gestion du départ, ça reste un très bon score je pense.

Pas trop dur, le retour ?

A vrai dire, non. Bien sûr, il y a de la nostalgie qui s'installe lorsque l'on voit les US à la télé, ce qui arrive au moins une fois par jour. S'adapter à la vie Française est facile puisque sans surprise...

D'ailleurs, c'est bien ce qui nous manque pour le moment : Le dépaysement de vivre à l'étranger, cette petite pincée de sel qui savait rendre notre quotidien inattendu et surprenant. Du coup, je commence à lorgner sur l'Islande, la Norvège, la Suisse et l'Autriche pour nos "road trips" de 2011. Ce blog a un avenir, je vous le dis ! J'ai déjà repris l'arbitrage en France avec deux matchs le week end dernier, ce qui fait aussi beaucoup du bien, car c'était plutôt fun.

Adeline quant à elle fait le tour des agences d'intérim pour trouver du travail. Croisez les doigts pour elle ! Et puis, il y a l'emménagement qui arrive et donc de nombreux achats électroménager / déco / rangement qui se profilent à l'horizon donc nous n'avons pas le temps de nous ennuyer !

La transition entre les deux mondes se fait donc en douceur, au petit rythme du gros bateau sur l'océan.

Réactions :