Los Angeles, Californie

19:13 mercredi 24 septembre 2008

Venice Beach, plage de la série "Baywatch" ("Alerte à Malibu")

Lentement mais surement, nous voici arrivés à l'avant dernier article de notre premier voyage sur la côte Ouest. Sur la carte, Los Angeles sonne plutôt familier : Malibu, Beverly Hills, Hollywood boulevard, Melrose place, Mulholland drive, Sunset boulevard... Les studios Hollywoodiens ne se déplacent jamais bien loin pour leurs réalisations !

Sur le papier, LA (le petit nom de Los Angeles, pour les intimes) peut donc ressembler à un paradis : Toutes les stars du cinéma et de la télé y habitent, il y a l'Océan Pacifique, c'est en Californie... Dans la réalité, c'est un peu différent. On découvre tout d'abord les freeways, immenses autoroutes à 10 ou 12 voies blindées de véhicules dans toutes les directions. Ralentissements fréquents, conducteurs agressifs, on se croirait presque sur le périphérique Parisien en beaucoup plus grand ! Nous y avons découvert des comportements jusqu'alors jamais vus aux US...


C'est beau la vie dans les gaz d'échappement...

Deuxième découverte, conséquence de la circulation abominable : la pollution. De nombreuses collines permettant d'admirer la vue sur le smog, ce nuage de pollution qui semble ne jamais quitter LA... Sur la photo ci-dessus, on devrait apercevoir l'immense Pacifique et sa jolie couleur bleue : admirez le résultat.

Malibu

Notre premier réflexe à la vue de LA a été de prendre nos quartiers à l'hôtel puis de chercher en endroit joli à voir. Malibu sonnait plutôt pas mal, avec une plage, l'océan, un peu en dehors de la mégalopole...


Résultat : une plage rikiki, sale et en bord d'autoroute ! On a fait pas mal d'efforts (comprendre : de kilomètres) pour trouver un coin potable, appréciable, mais nous avons fini par abandonner. La photo ci dessus peut être considérée comme un coup de bol. J'ai trempé mes pieds dans l'océan Pacifique, qui était assez froid d'ailleurs, puis retour à l'hôtel. Nous visiterons davantage le lendemain !

Deuxième jour

Le second jour, direction Hollywood Boulevard, l'avenue aux fameuses étoiles et où l'on peut comparer ses pieds et ses mains aux empreintes de stars. De nombreux comédiens déguisés en Batman, Superman et compagnie posent avec les enfants. On est à Hollywood, bon sang !


La seule chose qui arrive à la cheville de
Chuck Norris... c'est sa chaussette


On peut dire qu'ils en ont fait des pieds et des mains pour en arriver là

Après avoir vu Hollywood Boulevard, nous avons roulé dans Beverly Hills, Sunset Boulevard, Melrose, puis le centre ville désertique... Sans y voir grand chose de transcendant. Des maisons Américaines dans des rues Américaines avec des poubelles Américaines, comme partout ailleurs... Bon OK, j'exagère, ici il y a les palmiers en plus.

Nous essayons de monter au niveau du panneau Hollywood, manque de chance nous tombons sur un lotissement "de stars" : Voitures de police bloquant l'accès, il faut avoir tourné dans un film pour pouvoir aller plus loin... on se contentera donc de la photo éloignée :


A l'heure du petit creux, le "Champagne French bakery café" nous attire bien. La carte affiche des noms de plats en Français, formidable ! Va pour la quiche Lorraine. What ? Ah ok, Kouish Lowwaiiine. Désolé pour mon Français, c'est pas si simple de se forcer à prononcer à l'Anglaise... Bon petit repas en tous cas.

Cap sur Venice Beach par la suite, la plage de "Alerte à Malibu". Pas de maillots de bain rouges à l'horizon mais on aura reconnu les flotteurs orange, les véhicules et bien sur les postes de surveillance.




Nous nous promenons ensuite le long des canaux de Venice avant de finir par le coucher de soleil depuis Mulholland drive. Après une journée de visite, il semblerait que nous ayons tout vu, nous décidons donc de consacrer le dernier jour en intégralité à la visite des studios Universal à Hollywood. Un article complet (le dernier, c'est promis) sera consacré à cette visite remarquable.

Quant à LA, et bien... Nous avons été très déçus. On ose imaginer que depuis une villa de star, sur les hauteurs et sous les cocotiers, la vie peut y être agréable. Après tout, nous mêmes avons vu Las Vegas sous un autre angle après avoir passé une nuit dans un hôtel "de luxe". Tout est relatif.


New York a sa statue de la Liberté, ses ponts, ses buildings. Washington a ses monuments. San Francisco a son Golden Gate, ses rues typiques. N'importe quelle personne dans le monde (ou presque) peut reconnaître ces villes grâce à ces symboles. Hormis le panneau Hollywood, je défie quiconque de me citer le nom d'un building, d'un monument ou de quoique ce soit qui puisse instantanément identifier LA.

Ceci explique probablement notre frustation d'Européens, perdus au milieu de 1300 km² de quadrillages de rues, 4 millions d'habitants (deuxième ville des USA) et ce nuage de pollution qui recouvre la ville... Pas spécialement attirant.

Toutes les photos de LA sont par ici, les meilleures sont par là et la vidéo ci dessous !




Réactions : 

4 commentaires:

  1. C'est marrant, je pensais que LA serait mieux, mais le nuage de pollution, les quadrillages de lotissement et les freeways à 10-12 voies...
    Mais bon, je pense qu'il y a sûrement des coins sympa dans LA!

    Alexis

  2. Je retourne une nouvelle fois à LAX en mai. Comme pour Seattle, peux-tu m'expliquer d'où est prise la photo du panorama sur la ville ? Est-ce l'endroit que l'on voit souvent dans les films lorsque le jeune premier amène le soir sa nouvelle conquète sur les hauteurs pour lui faire admirer les lumières de la ville ?
    Merci du renseignement.

    la-bricole

  3. Je ne me souviens pas vraiment car on a trouvé ce parc par hasard, j'ai quitté le freeway, grimpé autant que j'ai pu et au premier panorama, hop... Visiblement, Griffith Park (4800 Crystal Springs Dr
    Los Angeles, CA 9002) offre des vues similaires d'après Google Maps ;)

    Alain

  4. Je viens de voir la vue de nuit sur Google, c'est tout à fait ce dont je parlais. Merci pour le renseignement.

    la-bricole

Enregistrer un commentaire