Vol 797 pour Las Vegas

12:38 samedi 30 août 2008


Et bien voilà, nous sommes à Las Vegas ! Un grand merci à Stéphane (le mari de Delphine) qui nous a emmené à l'aéroport hier matin. Nous avons décollé à midi et avons mitraillé le ciel, la météo, la chance et les nuages étant avec nous ! 5 heures de vol scotchés aux hublots !


Au fur et à mesure du voyage, nous avons pu voir les fermes de Pennsylvanie, puis petit à petit la végétation diminuait, de même que les cultures qui prennent des formes amusantes :



Puis le désert complet...



Et soudainement est apparue au loin la Monument Valley, incroyable chance d'être du bon côté de l'avion, d'avoir la vue dégagée et le hublot pas trop sale : SUPERBE. De véritables monuments de pierre qui s'érigent au milieu d'une étendue complètement plate et vide.



Quelques minutes plus tard, nous voyons comme une falaise qui était en fait une faille qui s'élargit de plus en plus. Il ne nous faudra guère de temps pour comprendre que nous voyons en fait le début du Grand Canyon !


Incroyables contrastes et quelle vue... Ce ne sont pas des cartes postales mais des vraies photos prises dans l'avion !




Et puis Las Vegas apparaît à l'horizon, signe de civilisation après le survol d'immenses étendues désertiques.



Nous nous posons sans encombre après un vol très agréable et goûtons aux joies du climat local : 107 degrés Fahrenheit soient... 42 degrés Celsius. Le hall de l'aéroport met déjà dans l'ambiance avec les machines à sous dès la sortie de l'avion :



Nous prenons ensuite le bus (après avoir bataillé pour obtenir l'appoint : sacré modernisme à l'Américaine !) et nous avons 15 minutes de marche pour rejoindre l'hôtel dans la fournaise ! Les rares passages à l'ombre sont très appréciés. On comprend pourquoi il n'y a pas un brin d'herbe dans le coin et que les palmiers et autres cactus sont partout.

Nous prenons notre chambre, le petit hôtel est sympa avec chambre rénovée et bien entendu... climatisée ! Ensuite, nous repartons combattre la chaleur extérieure pour aller découvrir le strip et ses casinos.

TO BE CONTINUED...


Toutes les photos du voyage sont dans la galerie publique Picasa :

Réactions : 

Ready to go !

18:20 jeudi 28 août 2008

Les valises sont (presque) prêtes, les billets d'avion sont imprimés, le Boeing 757 nous attend. Cette fois on y est... Le GRAND voyage vers la côte Ouest, enfin !

Boeing 757 US Airways

5 heures de vol ce Vendredi pour se rendre à la première étape de nos vacances, Las Vegas. En auto, cela aurait pris 37 heures sans dormir, manger, faire le plein... 4030 kms, un beau petit parcours qui fait tout de même les deux tiers de la distance entre Philadelphie et Paris :


Agrandir le plan


Donc l'avion est tout de même plus sympa car nous aurons tout de même 2000 kms de route durant notre séjour de 11 jours. Route qui semble... agréable :



Nous allons essayer de vous tenir informés et de publier au moins les photos régulièrement. Ca va être du fun ! Now, let's go !

Réactions : 

Pour nous rendre visite...

19:06 mardi 26 août 2008

Cela fait déjà 7 mois que nous sommes ici : le temps passe très vite. Ceux qui auraient l'intention de nous rendre visite doivent donc y songer dès maintenant. Même si notre tendance est toujours de rester 3 ans aux USA, soit jusqu'à fin 2010 - début 2011, on ne sait jamais ce que la vie nous réserve : il y a un an de cela, je n'aurais pratiquement pas su placer Philadelphie sur une carte !

Pour nous contacter, une simple adresse e-mail :


Quelques points et mises en garde à avoir en tête avant d'envisager de nous rendre visite :

  • Parler Anglais n'est pas une nécessité absolue ! L'Espagnol est suffisant... Plus sérieusement, nous préparerons tout pour les non anglophones de sorte à ce que tout se passe très bien.
  • Nous aurons grand plaisir à vous accueillir à la maison et vous faire visiter durant le week end. En revanche, ayant très peu de jours de vacances, nous conseillons à nos visiteurs de prévoir un budget voiture de location pour pouvoir bouger la semaine, sans nous !
  • Dans le même ordre d'idées, un passeport électronique (obligatoire) ainsi qu'un permis de conduire international (s'obtient gratuitement en préfecture, valable 2 ou 3 mois pour conduire aux USA) sont à prévoir à l'avance, car l'administration... est ce qu'elle est !
  • Si vous n'avez pas trop l'habitude des longs voyages et du décalage horaire, il est très probable qu'il soit difficile de profiter pleinement des 3-4 premiers jours. Pour cette raison, nous déconseillons les séjours d'une semaine.
  • Prévenez nous au plus tôt afin de "réserver" votre période de séjour ici : il se peut qu'il y ait des embouteillages en période de vacances. Premier arrivé, premier servi !
  • Ce pays est immense et s'étend sur 4 fuseaux horaires différents. Ne vous attendez donc pas à faire le tour du sujet en passant ne serait ce qu'un mois ici. Un rayon de 2 à 300 kilomètres autour de notre maison permettra de visiter Washington, New York et bien entendu Philadelphie, ce qui est déjà plutôt pas mal. En poussant à 6-700 kilomètres, on peut atteindre Boston, les Chutes du Niagara, Montréal et le Canada : excellent. Au delà, il faut prendre l'avion et exception faîte de la Floride, changer de fuseau horaire !

Réactions : 

Ca se passe aux USA...

16:54 vendredi 22 août 2008

Lire la presse aux USA est assez divertissant, en particulier pour nous natifs du vieux continent qui ne comprenons pas toujours comment les USA fonctionnent. Dans cet article, je vais présenter quelques articles parus dans la presse (locale et nationale) durant ces 15 derniers jours. Ceux ci ont retenu mon attention pour différentes raisons, comme vous allez le voir.

Jeu dangereux pour le policier séducteur

En Pennsylvanie, un ex officier de police a utilisé ses gyrophares sur son véhicule personnel afin d'arrêter une conductrice sur la route... pour lui donner son numéro de téléphone. Celle ci n'a pas vraiment apprécie d'autant que l'ex policier lui a demandé si elle était mariée et si elle avait un petit ami. La sanction pour ce comportement : Un mois de prison ferme. On ne rigole pas avec le harcèlement aux USA. L'article "Ex-officer jailed for phony traffic stop in Pa." est par ici.

Mc Cain compte ses maisons...

John Mc Cain, finaliste de la dollar academy présidentielle, n'a pas su répondre à la presse face à la question suivante : Combien avez vous de maisons? Il a promis que son staff de campagne les compterait pour lui. La veille, il avait déclaré que pour être considéré comme "riche" aux USA, il faut gagner au moins 5 millions de dollars par an. L'article complet "Mc Cain not sure how many houses he owns" est par ici.

...et Obama compte ses démons

Le second finaliste est accusé par le premier d'être ni plus ni moins que l'antéchrist, Satan ou le diable himself (en personne). Et des études super sérieuses le prouvent : "Barack Hussein Obama" contient 18 lettres en 3 mots, 3 fois 6 égal 18 et 3 fois 6 c'est 666 qui est le nombre du diable. Impressionnant, non ? Mc Cain a diffusé un spot publicitaire pour se moquer d'Obama et CNN s'en mêle. Dans un pays où la religion a tant d'importance, on comprend l'utilité de l'accusation. D'ailleurs, Obama descend dans les sondages... Je trouve que ça aurait été plus crédible avec Sarkozy, mais bon ! L'article en Français du Nouvel Obs par ici.


Un gourou-pédophile en liberté


Le leader religieux de la Neo American Church a été libéré en Pennsylvanie. La motivation de son église : "La création et la procréation sont des éléments divins et la sexualité humaine est le meilleur moyen d'expression de cette fonction de divinité". Les habitants du quartier où il veut résider sont sous le choc. Le plus choquant est peut être le fait que les termes "gourou" ou "secte" ne sont jamais employés dans l'article de CNN.

Un garçon de 15 ans tué dans son lit à Newark, New Jersey

Il dormait dans son lit et une balle perdue venant de l'appartement d'en dessous est venue le blesser mortellement à la tête. Apparemment, le voisin agé de 19 ans nettoyait son arme et le coup serait parti tout seul... L'article est par ici mais je vous conseille surtout de jeter un œil aux commentaires des lecteurs qui font vraiment peur. Les plus choquants ont été censurés, mais on peut deviner ce qui était dit...

Règlement de comptes à Mount Laurel, New Jersey

Et oui, ça s'est passé pas très loin de chez nous. Un tué et un blessé par balle dans un hôtel, les deux frères venaient de Camden (à moins de 20 kms d'ici) probablement pour des activités pas très nettes. Quelqu'un les attendait et a ouvert le feu avant de disparaître dans la nature. Un événement tellement banal que personne n'est vraiment au courant et que l'affaire aura eu droit à deux petites lignes sur la première page du journal local. Pas de gros titre, pas de photo. Un fait divers comme un autre. L'article "Double shooting turns fatal outside Mt Laurel hotel" est par ici.

Un policier héroïque sur la Garden State Parkway

Un automobiliste en pleine crise de diabète n'était plus en mesure de contrôler son véhicule, heurtant les autres voitures à pleine vitesse. Heureusement, un policier d'état est intervenu et a brillamment réussi à stopper le véhicule fou grâce à sa voiture de patrouille. On ne sait pas ce qu'est devenu la diabétique, blessé ou pas, hospitalisé ou pas, mais l'article mentionne que le policier a été légèrement blessé. Les commentaires des lecteurs font l'éloge des policiers, "the nation's best", les meilleurs de la nation. L'article "Trooper stops out-of-control vehicle on parkway"est par ici.

Réactions : 

Recette des Bretzels/Pretzels

20:20 mercredi 20 août 2008

Alain m'a un jour demandé si je pouvais faire des pretzels maison.
Ce fut chose faite samedi dernier.

Voici la recette trouvée sur internet :

Ingrédients :

- 33 cl d'eau chaude
- 1 cuillère à soupe de sucre
- 2 cuillère à café de sel
- 1 sachet de levure de boulanger
- 580 grs de farine
- 60 grs de beurre
- 80 grs de bicarbonate de sodium
- 1 jaune d'oeuf
- du gros sel pour saupoudrer sur les pretzels

Mélangez l'eau le sel, le sucre et la levure de boulanger. Laissez reposer 5 à 10 min avant d'incorporer la farine et le beurre. Une fois ces ingrédients ajoutés mélangez jusqu'à l'obtention d'une boule. Rajoutez un peu de farine si la pâte est trop collante.
Placez la boule dans un film transparent et laissez reposer la pâte une heure.

Ensuite, faites des boules puis des serpentins. On se croit retourner à la maternelle. : )
Formez un U avec le serpentin, puis croisez les extremités et rabattez les vers le centre. Appuyez légèrement pour que cela colle.

Faites bouillir de l'eau avec le bicarbonate de soude puis plongez les pretzels un par un pendant 30 secondes.

Une fois cette étape passée, placez les sur une plaque de cuisson recouverte de papier sulfurisé. Badigeonnez les de jaune d'oeuf et saupoudrez les de gros sel sans en mettre de trop.
Faites les cuire pendant 12 min au four que vous aurez préalablement préchauffé à 230-240 degrés celsius.

Plus qu'à les dévorer comme Alain !



Réactions : 

Un week end en B...

20:30 lundi 18 août 2008

...comme Bike (vélo)

Samedi matin, j'ai profité du beau temps pour parcourir une vingtaine de kilomètres en vélo dans la campagne New Jerseyenne. Histoire de me rendre compte que le Garden State porte bien son surnom...

Une route paisible du New Jersey

...comme Bretzel

Pendant ce temps, Adeline s'attaquait à la préparation de bretzels. Ici, ils appellent ça des pretzels mais c'est la même chose. Il paraîtrait même que dans le secteur de Philadelphie, la consommation de bretzels est quatre fois supérieure à la moyenne nationale : il ne fallait donc pas faire mentir les statistiques. C'était bien bon en tous cas !

Les bretzels d'Adeline (la recette viendra bientôt !)


...comme beach (plage)

Dimanche, nous avons pris la route de la baie de Barnegat pour goûter (enfin) à l'océan Atlantique côté Ouest. Nous avons trouvé une petite plage familiale gratuite. Au final, l'eau n'était pas très propre mais nous avons bien rigolé lorsque le camion de glace venait faire un petit arrêt à côté de la plage.

Les effets de sa musique envoutante ne tardaient jamais trop et on pouvait voir tous les petits gamins et ados se précipiter vers le camion, sans exception. Et ça recommençait toutes les 15-20 minutes. En voilà de bons petits consommateurs en devenir, l'économie US a encore de beaux jours devant elle !


...comme Barnegat Light

Enfin, nous avons pris la route de Long Beach Island pour aller voir de plus près le phare de Barnegat. Je me suis séparé du buck requis pour monter au sommet de l'édifice, histoire de faire fonctionner le télé objectif !





Vue du sommet du phare

Ensuite, nous avons marché un petit peu avant de prendre le chemin du retour, avec quelques couleurs en bonus.

Les photos ont été ajoutées dans l'album NJ shore Picasa et les meilleures dans NJ shore Flickr.

Réactions : 

Get your kicks... on Route 66 !

22:26 vendredi 15 août 2008

Qui n'a jamais entendu parler de la fameuse Route 66 ? Appelée "The main street of America", la grande rue de l'Amérique, ou encore "The Mother Road" (la route mère), c'est un itinéraire mythique de 3940 kms reliant Chicago à Los Angeles.


Ce fut la première route trans-continentale goudronnée en Amérique, même si il aura fallu plus de 10 ans pour la goudronner intégralement, entre 1926 et 1937. La route aura connu un véritable engouement de par l'aspect touristique, les paysages traversés étant grandioses (la route ne passe pas très loin du Grand Canyon, par exemple) mais également pour les transports commerciaux grâce à ses lignes droites quasi infinies traversant le désert...

De nombreux motels et restaurants longeaient la route, accueillant les voyageurs lors de leur long périple. Le premier Mc Donald's a vu le jour le long de la route 66, c'est dire !


Toutes les légendes ont une fin

Malheureusement, avec la création des highways inspirées par les autoroutes allemandes, la route 66 a connu un déclin à partir de 1956. En 1985, la route fut officiellement retirée du système routier Américain. Tous les petits commerces et villages qui vivaient de la 66 ont été abandonnés, figés dans le temps. D'innombrables villes fantômes longent ainsi la vieille route, toujours ouverte au voyageur aventurier.

Aujourd'hui, de nombreuses associations se battent pour restaurer la route. Un site Web permet même d'obtenir les infos GPS pour pouvoir la parcourir dans son intégralité, même si sur certains segments, la nature reprend le dessus. Certains états comme l'Illinois utilisent toujours des portions de la route passées à 2 fois 2 voies.


A nous la route 66...

Dans deux semaines, nous serons sur la côte Ouest pour un itinéraire de près de 2000 kilomètres en voiture. Un de nos hôtels est situé sur la désormais nommée "Historic route 66". Nous l'emprunterons donc pour quelques kilomètres seulement mais notre expérience globale sera probablement très similaire, puisque nous prévoyons entre 3 et 5 heures de route par jour, entre des destinations pratiquement toutes aussi désertiques les unes que les autres, à l'exception des étapes d'arrivée et de départ, car il faut quand même des aéroports pour se rendre là bas !

Notre itinéraire :

Las Vegas, Nevada

Bryce Canyon, Utah

Monument Valley, Utah

Grand Canyon, Arizona

Los Angeles, Californie

Un voyage que l'on ne devrait pas oublier de sitôt... Je pense que ma soif de grands espaces désertiques devrait être comblée.

Pour finir, bien mieux que les longs discours, voilà un petit clip de "Get your kicks on Route 66", alors montez le son et bon voyage !


Réactions : 

[8th Believe me or not] La pub

21:16 mercredi 13 août 2008

La solution du 7eme "Believe me or not" était : FAUX. Mais en partie vrai, car le maire de Mount Laurel avait réellement décidé de refuser l'installation de personnes à bas et moyens revenus. Mais les procès ont été perdus et la Mont Laurel doctrine qui en a résulté est simplement l'opposé, c'est à dire que les municipalités New Jerseyennes doivent prévoir un certain quota de "logements sociaux", fait probablement rare aux USA, et donc controversé.

Passons à l'affirmation suivante :

"Au pays de la concurrence à tout prix et de la consommation démentielle, la publicité a bien évidemment une place de premier ordre. Ainsi, si vous voulez regarder un film aux USA, il faut être prêt en début de soirée : La plupart des films commençent à 20 heures... Mais finissent après 23 heures ! L'explication : les coupures pub qui représentent quasiment un tiers du programme. Toutes les 4 - 5 minutes, vous ne pouvez pas y échapper. Les séries ne sont pas épargnées, les épisodes font en général dans les 40 - 45 minutes mais la durée réelle est de 1 heure. Conséquence : Nous empruntons des DVD !"

Réactions : 

L'affaire... du fer

18:57 lundi 11 août 2008

Lors de notre installation dans notre maison en Février dernier, l'un de nos premiers achats fût un fer à repasser, étant donné que les prises électriques fournissent du 110 V aux USA. Pas moyen donc d'utiliser les appareils Français à forte consommation (pour les petits appareils nous avons un transformateur qui fait bien l'affaire).


Ceci est un fer Amish... pas le nôtre !

Mais voilà, l'ami fer à repasser ne l'entendait pas de cette oreille et a décidé de rendre l'âme sans trop prévenir, sans trop de raison, il y a environ une semaine. La première réaction fût celle du Français frustré : Ils sont même pas foutus de faire des fers à repasser qui tiennent six mois dans ce pays ! La deuxième réaction fût celle de l'expatrié expérimenté : Oui, mais ils ont tellement l'habitude que rien ne fonctionne que les services après vente sont formidables.

Ayant déjà usé des services clients à plusieurs reprises (probablement plus de fois que dans toute notre vie en France auparavant, soit dit en passant !), nous fonçons à Best Buy demander l'échange du fer défectueux, dans notre bon droit puisque la garantie constructeur est de six mois, seuil pas encore atteint dans notre cas.

A l'attaque

Nous rentrons donc dans le magasin, accueillis par le monsieur payé pour dire "Welcome to Best Buy" aux gens qui entrent. On découvre alors qu'il possède un second talent (caché) car remarquant que l'on vient avec un fer à repasser, il nous propose de mettre une étiquette dessus pour l'identifier comme un objet venant de l'extérieur. Bien vu. Nous nous dirigeons alors vers le service après vente. La demoiselle nous acceuille toute souriante : How may I help you today ? (Que puis je faire pour vous aider ?) . Adeline explique que le fer ne marche plus, montre le ticket de caisse de Février.

Do you want to exchange it ? (Voulez vous l'échanger ?) Oui. Et bien aussi incroyable que cela puisse paraître, elle ne discute pas une seconde, ne cherche même pas à nous soupçonner d'avoir cassé le fer, et nous demande juste d'aller en chercher un autre dans le magasin. Ce que nous faisons, repartant ainsi avec un fer tout neuf. Great !

Satisfait ou remboursé : c'est VRAI aux USA

A vrai dire, il y a quelques mois, nous avions acheté un câble HDMI qui s'avérait être trop court, déjà à Best Buy. Le remboursement avait été fait sans discuter, bien que nous ayions rendu le câble sans aucun emballage, donc invendable. J'imagine qu'il aurait fallu lutter pour obtenir le même résultat en France, à moins d'être copain-copain avec un vendeur...

Bien sûr, cela ne marche pas toujours car ils se sont rendus compte qu'il y avait pas mal d'abus. Par exemple, des personnes achetaient un camescope ou appareil photo haut de gamme, partaient 15 jours en vacances en l'utilisant à fond puis reportaient l'appareil en disant qu'il ne leur convenait pas. Avec le système de crédit US et son délai de grâce de 20 jours, il n'y a alors même pas un centime de débité sur le compte en banque... Pas mal.

Et voilà pour l'histoire du fer à repasser, le tout sans bras... de fer !

Réactions : 


Avoir un blog pour raconter ses aventures d'expatriés, c'est une chose, mais c'est encore bien mieux si le contenu plaît aux lecteurs assidus ou occasionnels.

Depuis notre installation aux USA, nous essayons de publier de nouveaux articles régulièrement. Cela prend du temps mais c'est aussi un plaisir que de partager cette aventure avec vous. En plus, les statistiques de visites montrent que nous avons un noyau dur de lecteurs assidus, ce qui nous fait très plaisir.

Mais voilà, le temps passe et nous avons aujourd'hui presque quatre fois plus de lecteurs qu'au tout début de notre installation en Janvier. Nous avons donc le devoir de bien faire et de ne pas décevoir ceux qui nous consacrent plusieurs minutes par semaine. Cet article est donc pour vous, pour que vous puissiez nous donner des idées d'améliorations, des suggestions, dire ce que vous aimez et ce que vous n'aimez pas, ce que vous aimeriez voir ou apprendre à travers ce site.

N'hésitez donc pas à répondre aux 3 petites questions suivantes (c'est rapide et anonyme) et si vous le voulez bien, à ajouter des choses en commentaire. Merci d'avance ! (les questions sont un peu loin en bas, mais ça c'est de la faute à Blogger...)














Quel est le type d'article qui vous intéresse le plus ?






View Results













Publie t'on ?






View Results

















Quel(s) nouveau(x) sujet(s) vous intéresserai(en)t ?






View Results




Edit: La question qui ne marchait pas a été retirée, pas moyen de la faire fonctionner à cause de notre langage tout plein d'accents bizarres !

Réactions : 

Mercredi j'avais rendez-vous avec ma copine Stéphanie pour un atelier savons chez les savonniers Steve et James de la boutique "Duross & Langel".

Pour l'occasion j'ai passé l'après-midi à Philadelphie. Je me suis tout d'abord promenée dans le mall "The Gallery". Je ne le conseille vraiment pas aux fans de shopping. J'ai été très déçue. Les boutiques ne sont pas très attrayantes. Sur les 4 niveaux il y a 2 niveaux presque déserts. La clientèle est plutôt très populaire.


The Gallery

Ayant assez vite fait le tour j'ai décidé d'aller chez le coiffeur raffraichir un peu ma coupe. Cela faisait 1 an et demi que je n'avais pas coupé mes cheveux donc ça a fait du bien.

Ensuite, j'ai marché un peu dans le quartier de Walnut street et fait quelques photos.




Stéphanie m'avait donné rendez-vous au "Naked Chocolate Café", après son travail. A en croire l'article de journal trouvé sur la table où je me suis installée, c'est LE lieu culte du chocolat à Philadelphie.


Le Naked Chocolate Café

J'ai pris place sur le très confortable canapé en attendant ma compère. Nous avons pris notre petit goûter puis sommes partis en direction de la boutique "Duross & Langel".


Pour moi, un nudo au chocolat et un chocolat chaud épicé
(épais comme ceux des grand-mères)



Une barre à la framboise pour Stéphanie


Photo Stéphanie

Nous entrons donc dans la petite échoppe et nous voilà entourées de mille senteurs. Le parfum n'est pas entêtant comme cela peut l'être dans une parfumerie. C'est doux, léger et très subtile. Nous humons les différents savons, curieuses des différentes fragrances.




Photo Stéphanie

Quelques exemples : rose, lavande-romarin, mojito (citron vert-menthe), cerise-amande... Steve et James ne font pas que des savons, ils ont tout un panel de shampooings, déodorants, crèmes pour gommage, crème de douche etc.
Après notre petit tour nous aurions eu envie de tout acheter !






18h passé l'atelier peut démarrer ! Nous montons à l'étage où se trouve la cuisine. Je fais donc la rencontre de Steve et de son compagnon James, deux charmantes personnes. L'atelier débute avec trois élèves, puis petit à petit d'autres personnes se joindront à nous. Nous serons en tout une petite dizaine à suivre les explications très techniques de Steve. Pour le plaisir de tous James nous a servi une petite glace en provenance du glacier Capogiro situé juste à côté.
Je ne vais pas vous refaire le cours car c'est assez technique et je vous avoue ne pas avoir tout retenu. Stéphanie ayant déjà participé à deux ateliers, vous pouvez aller lire ses très intéressants articles ICI et LA. Ce qu'il faut surtout retenir c'est que Steve met un point d'honneur à utiliser des produits naturels, écologiques, issus de producteurs locaux ou du commerce équitable.

Photo Stéphanie


Les savons reposent

Je pensais mettre la main à la pâte, mais comme c'était un atelier gratuit et qu'il a attiré du monde ce n'était pas vraiment possible. Pourquoi pas participer la prochaine fois à un atelier payant. Il y a en octobre un atelier aromathérapie qui m'intéresse.

Pour en savoir plus sur la boutique "duross & langel" rendez vous sur le site internet.

Pour continuer la soirée en compagnie de Stéphanie nous sommes allées au restaurant mexicain "El Vez", où Alain nous a rejoint après avoir eu des difficultés pour se garer.
Nous avons eu la chance d'avoir une table en terrasse, il y avait tellement de monde qu'à l'intérieur le bruit aurait été assourdissant.
La décoration est très colorée, un jolie moto illuminée prend place au centre du bar, des sofas bien moelleux permettent de déguster les mets épicés installé très confortablement.
Au menu ce sera : d'énormes noix de Saint Jacques pour Stéphanie, des petits tacos de boeuf pour Alain et enchiladas au homard et crabe pour moi.



Pour achever notre petite soirée, Stéphanie nous a proposé d'aller manger une glace chez Capogiro. Il y a tellement de choix que ce n'est pas facile de se décider, mais il est possible de goûter ce qui aide bien. Ce sera café mocha pour Alain et pistache pour moi, pour Stéphanie je ne sais plus, chocolat amer (je crois) et un autre parfum.

Photo Stéphanie

Photo Stéphanie

L'heure est venue de se quitter, Alain s'étant garé vers le musée Rodin, une petite marche digestive s'imposait mais cela était bien agréable, l'occasion de prendre quelques clichés.



L'Hôtel de ville en arrière plan

Réactions : 

Dutch Pennsylvania

20:08 lundi 4 août 2008

Après la randonnée à Valley Forge National Park, nous avons pris la route de Lancaster et de la "Dutch Pennsylvania". Petite précision à toutes fins utiles : Toutes les photos qui suivent ont été prises par nous mêmes et les gens ne sont pas des acteurs, pas cette fois ci !

Tout a commencé en 1681 lorsque William Penn, fondateur de Philadelphie ("la ville de l'amour fraternel") et de ce qui deviendra la Pennsylvanie, décide que ce territoire laissera place à une société idéale accueillant des personnes de tous les horizons à la condition expresse que le maître mot soit la tolérance et le respect des croyances et origines de chacun.

C'est ainsi que plusieurs communautés chrétiennes Européennes anabaptistes (qui prônent un baptême volontaire et conscient autour de l'âge de la majorité), chassées de leurs pays à cause de leur différence de croyance, trouvent refuge en Pennsylvanie. Ainsi de nombreuses communautés Amish, Mennonites et Brethren ont quitté la Suisse et l'Allemagne pour s'installer dans le comté de Lancaster, région aujourd'hui connue sous le nom de Pennsylvania Dutch Country.

Premier contact...

Après quelques erreurs d'aiguillage probablement dues à la fatigue, nous arrivons dans le secteur de Lancaster vers 19h30. Le paysage est très vert, agricole avec de très nombreuses fermes. La limite de vitesse sur la highway devient très basse (35 mph = 56 km/h) alors que nous rencontrons notre premier panneau :


Attention aux buggys

En effet, le point le plus important volontairement omis jusqu'alors est que la communauté Amish refuse de faire part de notre société de consommation et vit donc dans un monde à part, sans électricité, sans téléphone et sans voiture et en refusant toute forme de progrès qui leur faciliterait la vie et serait donc contraire à leur interprétation très stricte de la Bible.

Nous dépassons donc les chevaux et les carrioles Amish (appelées buggys) sur la route et bien que nous étions avertis, l'expérience demeure quelque chose d'unique, un véritable exemple de tolérance qui permet à cette communauté de vivre en liberté avec ses propres convictions.

Un buggy Amish

Après avoir dépassé et croisé quelques buggys Amish, nous arrivons sur Lancaster. Et là, c'est vraiment navrant : Quel désolant spectacle que de voir les hôtels, motels, restaurants, centres commerciaux et même parcs d'attractions se succéder sur plusieurs kilomètres au milieu de la campagne afin d'attraper les touristes venus découvrir la région Amish. Il ne manque quasiment que les néons et les casinos...

Malgré tout, il suffit de quitter la route principale et une petite centaine de mètres suffisent pour ne plus voir les enseignes et se retrouver au milieu des champs avec les fermes Amishs et mieux comprendre leur refus d'une société dite "civilisée" mais parfois vraiment ridicule.

Lancaster

Après avoir trouvé un hôtel avec quelques chambres libres, nous nous dirigeons vers Lancaster pour aller au restaurant. Grosse déception : C'est vieillot, pas joli, très pauvre et plein de gens louches. A classer dans la même catégorie que Trenton et Buffalo : pas un compliment !

Nous quittons rapidement la ville pour se rabattre sur un Friendly's près de l'hôtel. Une nuit reposante et un ptit dej rapide plus tard, nous prenons la route du VRAI pays Amish.



Strasburg

Dimanche matin, profitant d'un formidable ciel bleu, nous nous rendons à Strasburg qui a une petite gare avec des trains à vapeur proposant un voyage dans le passé au milieu de la campagne Amish. Très joli et très prisé, nous avons passé une bonne heure à voir les mécanos préparer les locomotives, manoeuvrer, etc... C'était très sympa.


Attention le train arrive

Ensuite, direction un village Amish reconstitué permettant de visiter une habitation et d'apprendre tout un tas de choses sur le style de vie Amish :




A l'intérieur de la maison

La visite était très intéressante. Nous y avons appris que les Amish parlent un vieil Allemand proche de l'Alsacien mais qu'ils apprennent l'Anglais dans leur propre système d'écoles. Un point étonnant est l'utilisation du gaz pour s'éclairer, se chauffer et pour remplacer l'électricité en général. Nous pensons que c'est le fait de ne pas être reliés (et donc dépendants) du monde extérieur qui rend l'utilisation du gaz possible, mais c'est malgré tout un bon élément de comfort.

Les murs des maisons sont verts, bleus, violets ou blancs, de même pour leurs vêtements qui reflètent ainsi les couleurs du ciel et de la nature marquant leur volonté de vivre en harmonie avec l'environnement.

Les enfants sont libres de quitter la communauté tant qu'ils ne sont pas baptisés, choix intervenant généralement entre 16 et 20 ans. L'engagement est alors total et abandonner le style de vie Amish après le baptême revient à être complètement exclu y compris par sa propre famille. Leur éducation étant focalisée sur les métiers de la ferme et de l'artisanat Amish, leur éventuelle intégration dans notre société en devient de toutes façons très difficile.


La classe Amish

Après la visite du village reconstitué, nous sommes allés nous perdre dans la vraie campagne Amish, entre les villages de Bird In Hand et Intercourse. Ici, pas de tourisme à outrance, juste la verte campagne et les routes davantage usées par les roues des buggys que par la gomme des pneus.


Les hommes portent un chapeau noir et conduisent les buggys qui sont équipés de feux clignotants !


Les femmes célibataires portent du blanc le dimanche

Vous ne verrez que peu de photos des Amishs de face car ils refusent d'être pris en photo, là encore par leur stricte interprétation de la Bible qui interdit de se mettre en avant d'une quelconque façon. C'est aussi la raison pour laquelle ils portent tous les mêmes vêtements avec les mêmes couleurs, toujours unies et sans fioritures.

Les hommes mariés se laissent pousser la barbe mais pas la moustache car celle ci leur rappelle les soldats qui les chassaient hors d'Europe il y a quelques centaines d'années. Il y a aujourd'hui environ 47 000 Amishs en Pennsylvanie, issus à l'origine de seulement 12 familles.


Un couple


Une grande ferme

Nous avons pris un repas dans un restaurant supposé reproduire le style de nourriture des Amishs. C'était très bon car vraisemblablement cuit différemment et "made from scratch" comme l'indiquait le menu, c'est à dire récolté et préparé sans passer par la case industrielle.

Après ce petit voyage bien réel dans un autre temps, nous avons pris le chemin du retour. Le moins que l'on puisse dire est que nous avons passé un week end très agréable et que nous avons vraiment été épatés de découvrir le mode de vie de ces gens si différents. N'hésitez pas à poser des questions en commentaire au cas où nous aurions oublié de dire des choses intéressantes !

Toutes les photos sont en diaporama ici et bien entendu sur notre galerie Picasa :

Réactions :