Raconter nos aventures aux USA revient souvent à parler de nos voyages et visites diverses. Malgré tout, ce n'est pas notre quotidien puisque, contrairement aux apparences, nous ne sommes pas venus ici en touristes complets.

Aujourd'hui, je vais donc vous décrire une journée de travail aux USA, une journée presque ordinaire même si je l'ai volontairement composée d'expériences vécues tout au long de ces derniers mois, histoire de rendre le programme palpitant... Attention, c'est parti !


A mon bureau...

7h00 : Debout ! On commence par 10 à 15 minutes de footing matinal pour apprécier la rosée du matin, le contact avec la nature et surtout pour se réveiller en même temps que le soleil. Un excellent moyen de commencer la journée du bon pied !

8h00 - 8h15 : Arrivée au travail. A l'accueil, Edna m'accueille avec son sourire légendaire et me chante ma petite chanson du matin. Je suis le seul employé à avoir ce traitement de faveur, parce que je suis SON Alain. Et toc ! Je me souviens même d'une fois où elle a mis un appel en attente pour ne pas manquer au rituel. Voilà un exemple de dédication !

8h15 - 9h00 : Café du matin, lecture des e-mails, rédaction de ma to do list du jour.

9h00 : Je suis plutôt productif le matin donc je pars pied au plancher pour atteindre les objectifs que je me suis fixés aujourd'hui. Ca pense et ça code dur...

10h00 : Lancement d'une réunion téléphonique dans le box d'à côté. Un téléphone sur haut parleur, les gens qui parlent fort (enfin, d'un point de vue Français, tout est relatif...), je passe donc en mode iPod touch pour m'isoler du bruit ambiant et pouvoir continuer à travailler. Vive l'open space !

11h00 : OK vs KO

J'entend des gens rire derrière moi. Je quitte donc ma léthargie, remarquant au passage que la réunion téléphonique est terminée, mais que d'autres collègues ont décidé d'écouter la radio sans écouteurs... Jeez !!! Je me dirige vers les collègues hilares qui sont en train de se moquer de commentaires rédigés en Anglais par d'autres collègues en France...

Ils me demandent alors ce que les Français veulent dire par "KO". J'imagine qu'ils se moquent de moi mais ils rigolent davantage encore quand je leur dit que "KO" c'est le contraire de "OK" et que c'est parfaitement logique, non ? OK, ça veut dire que ça marche, KO, ça marche pas ! Je m'arme alors de Wikipédia et de Google pour leur prouver que j'ai raison mais j'échoue lamentablement. Pour finir sur une note rigolote, je leur dit que les Français sont trop intelligents et que eux ne peuvent pas comprendre ! A partir de maintenant, je dois me reprendre et dire "not OK" à la place de KO... Qui a dit que c'était facile de s'expatrier ?

12h00 : Pause repas

Le repas, c'est l'occasion de discuter avec des personnes de tous les départements de la compagnie. D'un côté, les expatriés qui arrivent avec la petite boîte contenant le petit repas soigneusement confectionné par leur femme. De l'autre, les Américains avec leur hamburger, sandwich ou pizza fraîchement achetés. On va m'accuser de grossir le trait ou de caricaturiser la scène : j'invite les sceptiques à venir vérifier par eux mêmes !

L'ambiance est toujours sympa, détendue et c'est l'occasion de discuter de tout et n'importe quoi. J'essaie en général de sonder les gens sur l'actualité, la politique, etc... Mais les gens ici préfèrent parler de leur vie privée, alors...

Ce jour là, on apprend d'une collègue féminine que son mari, profitant d'un déplacement professionnel de notre collègue, s'est acheté une grosse moto, ce qu'elle lui interdisait jusqu'alors. Elle nous explique qu'avec 3 enfants, s'acheter une moto, c'est de la pure inconscience parce qu'il pourrait se tuer, mais que de toutes façons, elle ne veut pas divorcer parce qu'il gagne trop d'argent !!!!! Sur ce, énorme éclat de rire de ma part, je suis bon public et j'apprécie. Oups : Elle me fixe et me dit "No, no, I'm serious !" (non non, je suis sérieuse !) et elle a effectivement pas l'air de rigoler du tout !

13h00 : Début de la deuxième mi-temps.

15h00 : Birthday celebration

Aujourd'hui, c'est le jour de célébration des anniversaires du mois. Edna annonce au micro que nous devons tous nous rendre dans la salle de repos. Deux gros gâteaux sont posés sur la table et la trentaine de personnes entonne en choeur "Happy birthday to you !" avant de laisser la parole à ceux qui ont incrémenté leur compteur personnel ce mois ci. Puis chacun vaque à ses occupations avec sa grosse part de gâteau et son café. Ca fait toujours bizarre la première fois...

16h00 : Le téléphone sonne dans le box d'à côté et notre collègue semble toute affolée. Elle vient nous raconter qu'elle doit aller partir en avance pour aller chercher son fils de 12 ans à l'école, lequel vient de se faire renvoyer des cours pour une semaine parce qu'il avait une arme sur lui. Un gamin avait amené un petit couteau à l'école et c'est lui qui s'est fait prendre en flagrant délit, arme en main...

17h00 : L'effervescence est retombée et les bureaux se vident rapidement. Voilà donc ma deuxième période la plus productive de la journée après le début de matinée. L'absence de distraction me permet de compléter mes objectifs du jour et de rentrer à la maison avec la satisfaction du devoir accompli.

18h00 : Retour à la maison. Adeline me raconte sa journée et j'enchaîne quelques matchs de foot... sur la Playstation 3 ! Puis vient la soirée, et on recommence le lendemain... Jusqu'aux prochaines vacances !

Rassurez vous, il y a des journées moins animées. Ceci n'est qu'un assemblage romancé d'expériences diverses ! Sur le thème du travail, je ne peux que vous recommander le film "Office space" qui a eu un succès énorme aux USA. On y retrouve des choses mentionnées dans cet article, en plus !

Réactions : 

14 commentaires:

  1. Tu as raison, c'est Office Space, ce film est hilarant.
    Corporate America...
    Dans la meme trame avez-vous deja regarde la serie The Office?

    Autrement, Edna est drole! Et que chante-t'elle? Toujours la meme chanson?
    Tout de meme, les relations entre collegues restent tres superficielles, j'imagine que si tu veux avoir une conversation un tant soit plus elevee, tu t'adresses aux expats francais.

    Sissi

  2. La petite chanson est assez simple : "Alain is here, there's gonna be a good day, yeaaah, yeaaahh" avec tout un tas de variantes au niveau du rythme et de la chorégraphie :-)

    Sinon effectivement, pour avoir de bonnes conversations, c'est plus facile avec les expats.

    Ma compagnie est assez internationale, pratiquement tous les continents sont représentés donc le melting pot culturel est intéressant. Et puis c'est rassurant de savoir que des expatriés d'autres continents que l'Europe ressentent les memes choses que nous ici !

    Alain

  3. J'imagine qu'au niveau du travail c'est assez différent de ce que vous viviez en France (temps alloué au repas, ambiance, horaire, etc...)?

    annie76

  4. En gros, ca travaille pas beaucoup, quoi...
    :-P
    Bisous !

    Stephanie (Philadelphie)

  5. Mais que fais tu exactement?
    Cette societe est elle une filiale d une societe en France?
    D apres ton recit, beaucoup de presence...Mais question productivite, on peut se poser des questions....je pense qu en France, on est beaucoup plus productifs que les Americains , plus organises et que le mythe des 35 heures France est , un mythe....
    Ne penses tu pas que travailler de chez toi, bien equipe serait aussi bien....Virtuel office c est pas mal non plus, t as meme pas a t habiller a la sortie du lit!

    Therese

  6. Je suis ingenieur en informatique et ma boite est effectivement une filiale de la societe Francaise dans laquelle je travaillais avant, puisque je n'ai plus de contrat Francais, ce qui veut dire que je n'ai plus de contrat de travail du tout !

    Nous sommes 3 Francais plus d'autres expatries representant les cinq continents pour une cinquantaine d'employes au total.

    Effectivement si l'on se refere a mon article, ca ne semble pas tres productif. C'est un montage, tous les jours ne sont evidemment pas comme ca (excepte pour le bruit, j'avoue), le but etant de pointer des choses qui n'arriveraient probablement jamais dans une boite Francaise et qui m'ont marque sur l'annee.

    Ma societe est comparable a n'importe quelle autre societe Americaine, j'imagine (cf. le succes du film "Office space").

    Apres, si on retire tous les expatries de la boite, je donne un mois a l'entreprise pour mettre la cle sous la porte :-D

    Tout a fait d'accord sur le "mythe des 35 heures" : Les Francais sont beaucoup plus travailleurs, organises et surtout... competents ! (cf. mon article precedent et nos experiences des coiffeurs et autres garagistes)

    Travailler de la maison serait sympa et certainement plus productif. C'est une idee qui me trotte dans la tete depuis quelques semaines. Apres, c'est un peu bizarre de traverser l'ocean pour travailler depuis son domicile !

    Alain

  7. vous allez courir par tous les temps?

    on pourrait avoir des details de la journees de adeline avec 4 loulous
    elle a fait quoi a manger?
    elle n etait pas crevee le soir?
    je veux bien des details apres ta journee a toi.....

    L²V² in USA

  8. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

    Adeline

  9. Veronique ma journee avec les 4 loulous s'est tres bien passee, et non je n'etais pas sur les rotules le soir. Bon je dis pas que 7j/7, 24h/24 ca doit etre erreintant.
    Il a fallu bien sur hausser la voix avec les 2 petits qui se chamaillaient, mais tout s'est bien passe.
    Nous avons joue, fait des dessins et regarde des DVD.
    Ils ont tous tres bien mange (pates, brocoli, mais et jambon).

    Bises !

    Adeline

  10. Bonjour ! Heureuse de découvrir votre blog, via celui de Delphine ! C'est un plaisir de vous lire !

    Bon j'ai adoré ce petit récit... meme si mes cheveux ont grimpé sur ma tête en lisant l'anecdote du midi... C'est pas le fait de parler d'argent aussi librement qui me choque, mais c'est de pouvoir penser rester avec quelqu'un pour l'argent... Je trouve mille fois trop pragmatique...

    Chateign

  11. Bienvenue à Chateign !

    Oui les locaux n'ont pas peur de parler de l'argent très librement et sans que ça ne choque personne.

    D'ailleurs, je pense que très bientôt, nous allons publier des extraits de conversation, j'en ai quelques uns en tête qui sont... priceless !

    L2V2 : Non je ne cours pas par tous les temps. Seulement à la belle saison :-)

    Alain

  12. A toi et a Adeline, j ai parcouru vos recits en long et en large et je dois dire que depuis un an, vous vous etes super bien et adaptes et debrouilles, pas evident de debarquer tels deux ovnis lances depuis Besancon dans un monde inconnu, une langue pratiquement inconnue et des mpeurs et coutumes auxquels il faut se faire dans la beatitude quotidienne...Pour ceux et celles qui ne vous connaissent pas, il faut quand meme preciser que vous n aviez meme jamais pris l avion.....

    Welcome!!!!!
    Biz
    Therese

    Therese

  13. Merci beaucoup Thérèse ! C'est vrai que pour un départ dans l'inconnu, on aurait pu s'attendre au pire, mais tout a très bien fonctionné.

    En fait, il faut juste faire abstraction de toutes les craintes que l'on peut avoir car la plupart sont infondées.

    On ne regrettera jamais d'être venus ici et si c'était à refaire (aux US ou ailleurs), malgré les démarches et les petits soucis occasionnés, on le referait sans problème !

    Alain

  14. Hello Alain,

    tu as l'air d'etre développeur, tu fais quoi exactement (je suis développeur php).
    Et sans vouloir etre indiscret, combien gagne tu là-bas. Et est ce que par rapport à ton train de vie ce salaire est suffisant (est ce qu'il te permet de mettre beaucoup de coté chaque mois par exemple)
    En fait la perspective de passer quelque années au USA ou au Canada m'interresse, et j'aimerais savoir quels sont les profils de développeur les plus recherchés là bas.

    Aurélien

Enregistrer un commentaire