Las Vegas, première partie

21:24 mardi 9 septembre 2008

From Las Vegas

Las Vegas, surnommée Sin City (la ville du péché), est la ville ayant la plus grande capacité hôtelière au monde (120 000 chambres). La ville en elle même compte pratiquement 500 000 habitants et environ 1 800 000 pour l'agglomération dont la taille a été multipliée par trois en 20 ans. Vegas étant située en plein désert de Mojave, son climat est aride, le mercure atteint les 46 degrés celsius assez fréquemment durant l'été.

Pour notre part, il ne faisait "que" 42 degrés durant nos trois jours passés à Vegas, avec un soleil qui "piquait" bien : Nous n'avons pas attendu longtemps avant de chasser la moindre trace d'ombre. Fait étonnant, nous avons assisté à une averse de pluie, beaucoup de vent et des grosses gouttes, un vrai petit déluge qui aura duré... 30 secondes, montre en main. Puis rien. Les nuages ont disparu aussi vite qu'ils sont apparus. Un climat un peu déconcertant pour nous autres Européens !

Pourquoi visiter Las Vegas ?

Quelle idée que d'aller visiter une ville en plein désert où l'on ne trouve que des casinos ? La réponse est toute simple : Las Vegas a un aéroport international et est située en plein milieu de la zone que nous voulions visiter durant ces 11 jours. La seule autre possibilité aurait été Phoenix en Arizona, climat et localisation identiques (au milieu du désert).

Premières impressions

Nous avons donc choisi Vegas et après avoir déposé les valises à l'hôtel, nous avons pris la direction du strip, petit nom du Las Vegas Boulevard, une avenue longue de pratiquement 7 kilomètres et peuplée d'hôtels - casinos - parcs de loisirs et de divertissements. Nos premiers pas sur le strip ne sont pas vraiment enchanteurs : nous longeons un énorme chantier sur un trottoir bordé de détritus (photos ci-dessous).

Las... dégueulasse ?

Puis nous arrivons devant les premiers casinos, nous rafraichissant devant les cascades artificielles du Wynn, un bien beau complexe. Nous allons même jeter un œil à l'intérieur, puisqu'ici tout est en libre accès et qu'il n'y a pas besoin de sortir les tenues de soirées pour aller au casino. On trouve alors de grandes "rues" décorées de façon luxueuse, des boutiques "Chanel" et compagnie, des pubs pour un concessionnaire "Ferrari - Lamborghini" : pas de doute, on est bien au royaume du "bling bling" !

Adeline dans le Wynn à Las Vegas

Nous ressortons, gare au choc thermique puisque nous passons de 21 à 42 ° C en un passage de porte, ce qui incite tout de même à visiter pas mal de casinos. Nous nous arrêtons ensuite au Venetian qui reproduit en intérieur et en extérieur les canaux et les gondoles de Venise. C'est pas mal fait du tout et les gondoliers poussent même la chansonnette pour faire plus vrai. Rigolo.

A l'intérieur du Venetian, les gondoles circulent au milieu de galeries marchandes

Après deux bonnes heures de marche, la nuit commence à tomber (très tôt, dès 19 heures !) et nous prenons le bus pour aller à Fremont Street, rue couverte et perpendiculaire au strip qui comporte elle aussi pas mal d'activités. La rue est piétonne et laisse la part belle aux artistes de rue, aux concerts et aux gens bien déjantés en général.

Quelques morceaux choisis :

Le Père Noël méchant qui fait des grimaces aux enfants

Un artiste de talent qui peint à la bombe, au papier journal et au cutter !

Un monsieur qui fait de la pub pour Jésus Christ

Un cowboy et sa cowgirl

Le concert principal au milieu de Fremont Street

A 21 heures, tout s'est éteint sauf le plafond de la rue qui s'est lui illuminé pour un vidéo clip de cinq bonnes minutes, présentant les jeux de cartes, les jeux de dés, la roulette, des dames peu vêtues, enfin tout ce qu'on trouve à Vegas, quoi !

C'est d'ailleurs un truc ridicule de cette ville : la prostitution y est interdite (et légale partout dans les villes voisines) mais dès le milieu de l'après midi des marées de petits Mexicains sortent d'on ne sait où et distribuent des pubs pour des téléphones roses et autres joyeusetés du genre. Vous avez beau tenir la main de votre femme, être un petit gamin ou même une petite mamie, les gringos vous tendent les pubs jusqu'à ce qu'ils soient débarrassés de la pile qu'ils ont à distribuer. Grotesque.

Premier bilan

Le premier aperçu de Vegas est plutôt "bof bof" : Les palaces côtoient les chantiers et les ordures, les "pouf pouf" qui se prennent pour des stars (il doit y avoir un élevage dans le coin, dirait le philosophe JM Bigard) côtoient la famille Bidochon dans toute sa splendeur, les mini chapelles de mariage express poussent un peu partout tandis que les Mexicains distribuent les pubs de téléphones roses... En résumé et pour faire simple, Vegas est un concentré de tous les paradoxes de l'Amérique sur un boulevard de 7 kilomètres.

La strastophère tower de nuit

Dans les casinos...

Le deuxième jour, nous continuons de visiter tranquillement. Nous allons prendre en photo LE fameux panneau, et oui il n'y en a qu'un seul et unique situé au sud le la ville. Nous passons ensuite un peu plus de temps dans les casinos à observer les joueurs et il y a de quoi avoir vraiment peur. Nous avons vu 1000 dollars tomber en 5 minutes sur une table de roulette.

C'est d'ailleurs très rigolo d'observer les joueurs et leurs différents profils. Celui qui perd tout et qui continue de sortir les gros billets sans fin, 300 dollars par 300 dollars. Le kéké avec les lunettes de soleil et les chaînes autour du cou qui montre sa carte de membre, réclame 1000 dollars de jetons en faisant le beau devant ses potes qui semblent le vénérer. Le tacticien qui arrive avec quelques jetons, joue trois fois et repart avec quatre fois ce qu'il avait au début.

L'ambiance ne nous donne pas vraiment envie de jouer. Nous n'aurons donc même pas risqué un dollar et poursuivons notre marche.

Le New York New York et ses répliques des bâtiments les plus célèbres

Le Paris Las Vegas et la 2eme plus grande Tour Eiffel du monde

Au final, nous finissons la journée sans grande motivation. Le décalage horaire se fait sentir et surtout l'envie de voir autre chose que cette ville étrange et en (re)construction permanente. Une très belle expérience tout de même : Les jets d'eau du Bellagio, magnifiques et en musique, vraiment superbes.

Le spectacle de jets d'eau du Bellagio

Le dimanche, nous fonçons prendre la voiture de location, direction Bryce Canyon. Nous reviendrons à Vegas dans le courant de la semaine, l'occasion de publier un second article !

TO BE CONTINUED... (A suivre...)

Réactions : 

4 commentaires:

  1. Sur la photo je croyais que les gondoles étaient en extérieur. Qu'il y avait des bassins pour circuler dans le complexe, mais pas dans la galerie marchande.

    Sébastien

  2. Il est joli le plafond "ciel bleu" hein ?

    Alain

  3. Hé hé! Le fameux plafond... moi j'avais vu que c'était un faux! Sinon, Vegas est loin de représenter ce que j'aime le plus, même si j'aime bien les photos du Paris reconstitué.

    Alexis

  4. Eh oui le strip est bel et bien etrange et derangeant...
    Mais heureusement, Las Vegas n'est pas que le strip, et c'est tant mieux car cette ville a aussi beaucoup a offrir (pour les habitants)...
    En tout cas, de voir les photos ne me donnent pas envie d'y revivre,c'est certain!

    Ti'Punch

Enregistrer un commentaire