Samedi 19 Décembre : Nous devons décoller pour Paris depuis Philly car nous allons passer deux semaines en France, dans le Jura, avec famille et belle famille réunies pour les fêtes de fin d'année. La neige s'est lourdement invitée des deux côtés de l'océan.

16h : Stéphane (le mari de Delphine) vient nous chercher à la maison pour nous emmener à l'aéroport. L'avion est prévu et maintenu pour 21h, mais la circulation est atroce car la neige ne cesse de tomber. Nous partons donc au plus tôt. Les routes ne sont pas déneigées, on tombe sur des voitures et des camions bloqués, c'est l'apocalypse !

17h40 : Arrivée à l'aéroport de Philadelphie, en 1h40 au lieu de 45 min (merci encore à Stéphane d'avoir subit ça pour nous !). Après avoir appelé US Airways quatre fois durant le trajet, le vol est toujours maintenu bien que la plupart des autres vols soient annulés. La preuve :

Le vol pour Paris est à l'heure, nickel

18h : Après avoir fait la queue au comptoir,et contrairement aux indications téléphoniques et aux panneaux d'affichage de l'aéroport, la dame nous annonce que le vol est annulé.

Elle nous trouve cependant une alternative : Départ à la même heure pour Madrid, avec six heures d'attente en Espagne avant de prendre un vol Air France pour Paris. A ce moment là, on s'imagine déjà dans les rues de Madrid pour une visite éclair inespérée, tout en arrivant à Paris le dimanche, ce qui serait pas mal sympa. On accepte l'offre.

18h15: Les bagages enregistrées, nous passons la sécurité sans encombres. L'aéroport est quasi désert, voir une troupe d'Espagnols attendre avec nous est rassurant. Nous nous installons donc confortablement à la recherche d'une connexion Internet pour trouver des plans de Madrid et changer nos réservations de train du lendemain !

Les employés d'US Airways retirent les documents I-94 de nos passeports : D'un point de vue immigration, nous avons officiellement quitté les USA.

Adeline, tout confort devant l'avion gelé et la neige qui ne cesse de tomber

19h30 : Faute de connexion Wifi, nous nous rabattons sur la lecture et essayons de finir de planifier notre plan B pour le dimanche. Envoi de SMS pour prévenir tout le monde car il est déjà bien tard dans la nuit en France. Nous voyons le personnel charger les bagages dans l'avion recouvert de neige, tandis que de nombreuses personnes rejoignent la porte A26. Nous allons donc voir Madrid, génial !

20h10 : C'est l'heure d'embarquer mais le personnel d'US Airways est curieusement absent. Plus loin, les gens font la queue au comptoir US Airways pour présenter leurs passeports. Probablement un délai dû aux nombreux changements de vols de dernière minute.

20h35 : Le personnel de bord quitte l'avion sous nos yeux stupéfaits. Les chariots à bagages se dirigent de nouveau vers l'avion... Ça ne sent plus très bon ! Les passagers se dirigent vers le comptoir US Airways en masse où le personnel annonce l'annulation du vol et recommande de dormir dans l'aéroport...

20h50 : Annonce officielle de l'annulation de tous les vols au départ de Philly. On nous informe qu'il faut se rendre au niveau des enregistrements pour échanger les billets et qu'il est ensuite impossible de revenir au niveau des portes d'embarquement, donc que les personnes voulant dormir vers les portes d'embarquement doivent y rester jusqu'au lendemain matin, ce que des dizaines et des dizaines de personnes décident alors de faire...

21h10 : Nous réalisons à temps que si nous quittons la zone d'embarquement, nous nous retrouverons en situation illégale aux USA, la faute aux formulaires I-94 enlevés de nos passeports. J'arrive à les récupérer auprès d'un gentil monsieur d'US Airways. Ouf, au moins on ne finira pas en prison...

22h : Nous sommes aiguillés vers le terminal B où nous devons récupérer nos bagages. Arrivés là bas, c'est le chaos, entre les chariots et les gens qui cherchent leurs valises... Nous rentrons directement dans le bureau US Airways où la dame nous dit qu'il faut retourner d'où l'on vient, au terminal International, car l'annonce vient d'en être faîte au micro.

Je lui explique qu'il ne faut pas se moquer du monde. Madame monte alors sur ses grands chevaux "are you raising your voice at me?". Allez vas y, appelle la sécurité pendant que tu y es. Nous on se casse. On a déjà évité la prison il y a 30 minutes, alors ça suffit...

23h : Avant d'essayer de récupérer nos bagages, nous décidons d'essayer d'échanger nos tickets, vu que le comptoir est encore ouvert et qu'il y a du monde sur place. On ne nous propose que des vols avec une correspondance à Toronto ou Boston les 22 ou 23.

Chat échaudé craint l'eau froide : Si Philadelphie est paralysée sous un épais manteau de neige, j'ai du mal à croire que la situation soit meilleure au Canada ou en Nouvelle Angleterre en début de semaine ! Nous abandonnons.

Dimanche 20 Décembre - 00h00 : Nous venons d'essuyer un nouveau mensonge de la part d'une employée d'US Airways qui nous a envoyé vers un bureau fermé en nous garantissant qu'il serait ouvert 24h / 24 et que l'on y récupérerait nos bagages à coup sur. Partagés entre la fatigue, l'envie de tuer, le désespoir, la faim et tout le reste, nous retournons au terminal B, au bureau de la dame qui n'aime pas le ton de ma voix.

Nous tombons sur une autre employée qui nous explique que plus aucun bagage ne sera apporté au terminal ce soir, je demande alors à nous les faire livrer à la maison, ce qui devrait être fait sous 24 / 48 heures.

00h30 : Stock de barres de céréales épuisé. Faim. Soif. La file d'attente pour les taxis est interminable, les services de navettes et de bus sont fermés jusqu'à 6 heures du matin. Les gens dorment par terre, sur les bancs, partout où ils peuvent... C'est l'anarchie.

On ne veut pas rester bloqués dans cet aéroport qui ne veut pas nous envoyer en France, ne veut pas nous rendre nos bagages ni nous donner de nouveaux billets rapidement. On n'a plus rien à y faire ! On en a marre. On veut rentrer à la maison.

01h00 : Dernier recours : Louer une voiture pour rentrer à la maison. Nous appelons une navette d'Avis qui nous emmène au centre de voitures de location. 500 dollars. Devant notre total dépit, la dame baisse le prix à 170 dollars si l'on rapporte la voiture à l'aéroport au lieu de la rendre dans le New Jersey. C'est quand même super cher, on en peut plus et elle le voit bien : Le prix baisse à tout juste 50 dollars ! En route !

02h00 : Arrivée à la maison en un temps record. Aucune route n'a encore été déneigée, et il y a plus de 30 centimètres de neige devant la maison, on ne peut donc pas garer la voiture :

La voiture de location devant la maison : Il faut créer l'emplacement de parking maintenant !

Au boulot !

03h00 : Le cauchemar est terminé, nous envoyons nos derniers messages prévenant de notre retour à la case départ et sommes au lit. Et dire que nous devrions pratiquement être sur le point d'atterir à Paris ou à Madrid...

10h00 : Après cette courte nuit, travaux de déneigement du matin :


Lundi 21 Décembre - 12h30 :
Après une matinée d'échanges d'e-mails et de coups de téléphone, un arrangement est finalement trouvé avec US Airways pour un nouveau vol, le 27 Décembre cette fois. C'est peut être mon cadeau d'anniversaire, qui sait :

Et oui, c'est moi qui aurai 30 ans le 21 Décembre 2012 !

Nous attendons toujours nos bagages malgré tout, donc on garde les doigts croisés pendant quelques temps encore. Et puis, nous ne sommes toujours pas dans le Jura, alors espérons que la météo soit plus clémente le 27 !

Réactions : 

8 commentaires:

  1. Bon courage et bon anniversaire. En espérant que retrouviez un jour votre Jura...

    En attendant si vous voulez des news de Besançon et de la Franche-Comté en général, branchez vous sur www.macommune.info

    Cordialement

    Anonyme

  2. Bon anniversaire Alain !
    C'est vrai que c'est assez épique, votre récit de voyage.
    Note que si tout s'était bien passé aux US, tu serais arrivé en France et tu n'étais pas sortis des problemes; greve des rer, tgv, rer; toujours de la neige...

    A bientot qd meme j'espere

    leuc

  3. Merci à vous !

    Leuc : On avait un plan B contre les grèves de RER et TGV, mais on a même pas pu le mettre en œuvre du coup...

    Alain

  4. Oh my God!!!!! Et t as quand meme un beau sourire sur la photo! Bon alors c est depart le 27...Regardez bien la meteo.Et en France ce sera le bordel des greves.
    De tres bonnes fetes...Tu vas t en souvenir

    Therese

  5. Han, mes pauvres !! Comme vous devez être déçus... ça a vraiment été le chaos ce weekend, j'étais bien contente de ne pas avoir prévu d'escapade... J'espère que vous passerez malgré tout un joyeux Noël, il est encore temps de faire un petit sapin pour y déposer les cadeaux !
    Bisous et courage !

    Ann-Aël

  6. Oh, et bon anniversaire Alain !!

    Ann-Aël

  7. C'est la qu'on vous estime chanceux de voyager sans enfants!
    Bonnes Fetes :-)

    Sissi

  8. Je me souviens de cet hiver particulier sur tous les Etats-Unis. De retour en Floride après 8 jours de croisière dans les Caraïbes nous voyions les bulletins météo catastrophiques sur Weather Channel chaque jour. On annonçait des quantités de neige partout, la paralysie des aéroports du Nord-Est, et tous ces gens qui comme vous deux espéraient partir quelque part pour les vacances de Noël. De la Californie à la Louisiane les USA grelottaient et nous pensions être épargnés en Floride ... mais pas pour longtemps. Nous sommes arrivés le 12 décembre par 29°. Début janvier il ne faisait plus que - 2° C !

    Côté aéroports paralysés, nous vivons le même sénario en ce moment non pas à cause de la neige mais des cendres volcaniques islandaises qui passent au-dessus de nos têtes. Je suppose que ça doit être aussi une sacré pagaille chez vous pour tous les vols vers l'est !

    la-bricole

Enregistrer un commentaire