Deuxième et dernière partie de notre sortie à New York de Samedi, avec une bonne marche entre l'Empire State Building et Central Park, puis le retour par Times Square... de nuit !



Rockefeller center


Radio City, célèbre music hall


Le LOVE de NY !


Dans Central Park


Sarah imite les chevaux qui fascinent le petit Sam


Un monsieur avec un vélo Harley Davidson, la classe


Un paradis pour New Yorkais... et pour les autres aussi !

Après le repas au petit restaurant "La Parisienne" tenu par... des Grecs (!), non loin de Central Park sur la 7ème avenue, nous avons marché un petit peu pour aller prendre le métro à Times Square :


Attention les yeux...


Limo en approche...


Times Square, les écrans hors normes, la foule qui vient des quatre coins du monde, les taxis... Toujours aussi impressionnant ! Et toujours beaucoup de Français par ici !




Le terminal du ferry à Battery Park, à 22h30

Partis à 8h30 le matin, nous sommes rentrés à la maison après minuit, c'est dire si la journée a été bien remplie !

Ci-dessous, une petite vidéo (dispo en Haute Qualité en cliquant sur HQ) faîte à Central Park l'an dernier, que nous n'avions pas encore publiée. Toutes les photos sont dans le diaporama de l'article précédent et d'autres photos sont dispos dans l'article de Delphine.



Réactions : 

Le 11 Septembre 2001, l'Empire State Building, inauguré en 1931, est redevenu le plus grand immeuble de New York City. Il culmine à 381 mètres, 448 en comptant l'antenne. C'est un des lieux mythiques de la ville, qui fût l'immeuble le plus haut du monde entre 1931 et 1971. C'était également notre destination de ce week-end, accompagnés par la petite famille de Delphine et par des températures montant pour la première fois de l'année au delà des 30°C.


Comme d'habitude, nous avons pris le ferry gratuit de Staten Island, histoire de dire un petit bonjour à la statue de la Liberté :




En arrivant sur Manhattan


Sur le chemin de l'Empire State Building...


Times Square


Les pompiers s'amusent


Sarah a repéré quelque chose là haut...


...Empire State, nous voilà !


Le hall d'entrée, avec une "petite" réplique du bâtiment


En route pour le 86ème étage !


Vite, vite, on veut voir nous aussi !

Et là, c'est magique. New York comme il faut absolument la voir au moins une fois dans sa vie !


Le Chrysler building et ses voisins


New York et le noir et blanc ont été faits l'un pour l'autre

Une petite comparaison rapide :


Un immeuble vu d'en bas, notez l'effet amusant avec le soleil caché juste derrière !


Vu d'en haut, ce n'est plus qu'un immeuble comme les autres

Place à un petit tour panoramique :


Central Park


Times Square


Des immeubles et des citernes...


...sans oublier la foule et les taxis !


Des taxis partout, avec le reflet en plus...


Le Flat Iron


Manhattan bridge


La pointe de Manhattan, avec la statue de la Liberté (en haut à droite) et le pont Verrazano (en haut à gauche)


Ca bronze sur les toits...


C'est nous !


Et là c'est Sam et Sarah, même pas peur du vide


Grand angle


L'ombre de l'Empire...


Après avoir fait deux fois le tour de la promenade du 86eme étage, nous sommes redescendus et avons entamé une petite marche vers Central Park... Ce sera pour le prochain article !

En attendant, toutes les photos de cette bien belle journée sont ici en diaporama :



Réactions : 

La saison des taxes

18:33 mardi 21 avril 2009

Aujourd'hui nous allons traiter un sujet passionnant : l'impôt sur le revenu aux USA ! En effet, si il y a une date que tous les Américains connaissent, hormis le 4 Juillet, c'est bien le 15 Avril, la date limite d'envoi des "tax returns". En bons expatriés, nous pensions faire les choses correctement et dans les temps, mais si vous lisez notre blog, vous savez déjà que rien ne marche du premier coup aux USA. Explications...

Impôt sur le revenu Américain, mode d'emploi

Aux USA, l'impôt sur le revenu est prélevé à chaque feuille de paye directement sur le salaire. Pourquoi déclarer ses revenus alors ? En fait, le montant prélevé n'est jamais exact, parce qu'il diffère selon que l'on possède une maison ou pas, selon que l'on a des périodes sans emploi ou pas, un mariage, l'arrivée d'un enfant, sa propre compagnie, que sais je, toutes ces choses qui vont influer sur le montant de l'impôt dû aux gouvernements (Fédéral et Etat).

Il s'avère que dans un grand nombre de cas, les gouvernements prennent plus d'argent que nécessaire, ce qui rend la saison des "tax returns" plutôt intéressante, puique l'objectif est alors de récupérer un maximum d'argent. Entre alors en jeu la partie business. En effet, de nombreuses compagnies privées sont spécialisées dans les tax returns, et moyennant quelques dizaines à centaines de dollars, vont se charger de vous faire récupérer un maximum d'argent.

Et puis, le processus a été conçu pour être suffisamment complexe de sorte à ce que l'individu lambda ne puisse pas remplir ses "retours de taxes" tout seul. Devoir payer pour pouvoir récupérer les taxes payées en trop, telle est la géniale invention du capitalisme Américain !

Et nous dans tout ça ?

En tant que jeunes expatriés, mon entreprise avait la gentillesse de payer les services d'une de ces tax return corporations pour nous aider dans la démarche. Ce qui a été fait de façon très efficace puisque nous devrions récupérer pratiquement 20% du montant des impôts versés en 2008, ce qui semblerait entièrement couvrir les frais notre prochain voyage de 9 jours sur la côte Ouest, fin Mai. On pourrait presque louer une Corvette en bonus, chouette !

Le problème, c'est que si j'ai utilisé le conditionnel dans la phrase précédente, c'est parce que les "tax returns" en question sont dans une enveloppe juste à côté de moi à l'heure où j'écris ces lignes. Et nous sommes le 21 Avril, donc un petit peu en retard... La faute à la fameuse tax return corporation qui nous a fait parvenir les documents seulement aujourd'hui pour que l'on puisse les signer et les envoyer au gouvernement Fédéral et à celui du New Jersey !

Les moulins à vent

Dans les starting blocks pour être sûr que le travail soit fait à temps, j'avais remarqué que nos "tax returns" étaient déjà disponibles en téléchargement sur le site Internet de la compagnie en question dès le 1er Avril, avant d'être retirés. Benêt que je suis, je leur avais demandé si je pouvais les imprimer et les envoyer, on m'a répondu que je n'aurais jamais dû voir ces documents car ce n'étaient pas des versions finales. Trop tard, je les avais déjà téléchargés !

Bien entendu, ils ont pris leur temps pour s'assurer que tout était correct. Bien entendu, ils ont demandé une extension pour nous de sorte à ce que l'on ne paie pas de pénalité pour le retard... Le problème étant que les documents reçus aujourd'hui sont exactement les mêmes que ceux que j'avais téléchargés il y a plus de 20 jours... Bullshit!

Affaire à suivre donc, car je n'ai pas l'intention de payer une pénalité parce qu'une entreprise d'incapables ayant touché près de 700 dollars pour remplir 15 pages de paperasses ne m'a pas envoyé les documents à temps. Et dire que tout est tout le temps comme ça aux US... C'est usant, fatiguant et frustrant !

Réactions : 

Avec des températures persistant au delà des 20 °C, nous avons profité comme il se doit d'un beau week-end printanier. Première étape, le petit parc de Palmyra Cove, situé au pied du pont de Tacony-Palmyra et donc au bord du Delaware. Un parc naturel où il est possible d'observer la faune au plus près, sans barrières et à l'état sauvage, comme nous aimons le faire...

Dimanche, direction Newark, la plus grande ville du New Jersey (située juste à côté de New York City) pour le Cherry Blossom Festival du Branch Brook Park. Le Cherry Blossom, c'est la fleur de cerisier Japonais, un arbre assez répandu aux Etats Unis puisque près de 7000 cerisiers ont été offerts par le Japon aux USA entre 1912 et aujourd'hui.

Voici donc un petit tour en images de ces deux petites excursions printanières :

Réactions : 

C'est dans la boîte !

19:30 jeudi 16 avril 2009

Parmi les choses rigolotes que l'on peut voir aux États Unis, les boîtes aux lettres font souvent preuve d'originalité dans les décorations. Tout d'abord, voici une boîte aux lettres Américaine classique, banale :



Maintenant, place à un peu plus d'innovation :


La boîte aux lettres d'un entrepreneur de travaux publics


Un petit lapin


Une oie


Un joli dauphin


Un petit phare



Dans un autre genre, le gros pistolet...


Les fruits et les couleurs d'Automne, thème très fréquent


Et pour finir, une boîte d'âne(s) !

Quelle est votre préférée ? Sympas, les mailboxes, n'est ce pas ?

Réactions :