Voici notre video faite pendant notre journee dans le Bucks county. Mettez le son pour profiter du chant des oiseaux.

Réactions : 

Bucks County, Pennsylvania

18:28 dimanche 27 avril 2008

Nous aimons bien alterner les sorties à la ville puis à la campagne, donc après la Statue de la Liberté, notre sortie du weekend nous a amené à visiter le comté de Bucks, en Pennsylvanie. Nous avions découvert cette région plus ou moins par hasard, dans le film Signs de M. Night Shyamalan (qu'on a bien aimé, soit dit en passant) car celui ci y a été intégralement tourné. Bucks County est également connu pour avoir de nombreux ponts couverts.

Le moins que l'on puisse dire, c'est que nous avons bien aimé. Tout d'abord, les routes vallonnées et avec des virages (on avait perdu l'habitude d'en voir) sont très différentes de celles du New Jersey, parfois on aurait presque cru se retrouver dans le Jura, pour la verdure, les lacs, rivières et les routes de rally :-)

Place aux photos pour illustrer tout ça :



Pour l'anecdote, nous aurions voulu visiter davantage mais notre GPS a décidé de ne plus fonctionner en plein milieu de l'après midi. Sans carte et dans un pays où les directions ne sont pas vraiment indiquées (hors autoroute), il a fallu se souvenir des numéros de route pour rentrer à la maison... sans trop faire d'erreurs en plus. Le GPS a été ramené à la vie ce matin, ouf !

Autre anecdote amusante, nous avons dû faire le plein d'essence en Pennsylvanie... Et cela n'a pas été de tout repos. Tout d'abord, impossible de dévisser le bouchon du réservoir car c'était la première fois qu'on y touchait (dans le New Jersey, il est interdit par la loi de faire le plein soi même, les pompistes font tout de A à Z). Ensuite, impossible de faire marcher la pompe, car il fallait lever un truc sur la pompe elle même pour l'activer. Voilà comment se sentir bête pendant de longues minutes...

Réactions : 

Vous pouvez trouver dans le bandeau de droite, des liens vers d'autres blog d'expatriés aux USA. Nous avons fait leur connaissance par blogs interposés.
Ils sont très instructifs, et vous donneront d'autres informations sur la vie en Amérique.
N'hésitez pas à aller leur rendre visite.

Réactions : 

Vendredi 18 avril je suis allée avec ma copine Delphine faire un peu de shopping.
Delphine voulait me faire découvrir un outlet (magasin d'usine). C'est en fait très similaire aux centres Marques Avenue, Mc Arthur Glen et Marques City de Troyes.
Nous sommes donc allées au Jackson Premium Outlets, situé en direction de New York à moins d'une heure de chez nous.

Nous sommes arrivées à 10 h juste pour l'ouverture du centre.
Nous avons commencé par le magasin GAP qui faisait des soldes à moins 40%. Je n'ai pas été emballée par leurs vêtements, rien de bien fantaisiste.
Après, je suis allée dans le magasin Bose pour voir les home cinémas pour mon petit mari. Etant la seule cliente, le vendeur est tout de suite venu vers moi. Ce qui m'a donné l'occasion de parlé anglais. Ce gentil jeune homme parlait aussi un peu français, et était tout content de pratiquer la langue de Molière. Après un tour du magasin je me suis aperçue, qu'ils pratiquaient les mêmes tarifs que dans le commerce. On voit qu'ils sont experts dans le domaine du son, leurs prix sont encore très élevés.

Voici la liste (non exhaustive) des plus grandes marques présentes :

- GAP
- Calvin Klein
- Banana Republique
- Samsonite
- Tommy Hilfiger
- Timberland
- Nautica
- Reebok
- Nike
- Disney
- Ralph Lauren...

J'ai beaucoup aimé la boutique Calvin Klein, j'y ai vu de belles tenues pour le travail. J'y retournerai donc pour m'habiller quand j'aurai enfin un travail. : )

Je ne vais pas vous donner des détails sur les prix, car j'ai trouvé que ce n'était pas encore hyper "cheap". Bien sûr, pour les touristes français vu le cours du dollar actuellement c'est vraiment une super aubaine. Vous pouvez dévaliser les magasins et vous en tirer que pour une petite centaine d'euros, à peine.
J'ai été raisonnable, je me suis juste achetée un pantacourt Champion U.S.A. pour faire du rameur et aller courir. Montant : $27,98 soit environ 18€ pour votre information (1€ = $1,56).
Je ne veux pas tomber dans le piège de la conversion, car je ne suis pas touriste, et donc $1 c'est $1 point barre. Ce que je fais, je me dis :"Est-ce que je paierais tel prix en France pour ça ?", si c'est plus de $10 au-dessus du prix en euros je trouve que c'est trop cher. A aucun moment ne rentre en compte la conversion. Il est vrai que les premières semaines je cherchais toujours à convertir en euros, mais Alain m'a fait comprendre que ce n'était pas la solution.

J'ai passé une très agréable journée en compagnie de Delphine et de ses enfants, Samuel et Sarah.

Cliquez sur la photo ci-dessous pour voir la galerie shopping :

Réactions : 

Après le bilan du 1er mois, le temps est venu de faire une petite mise à jour, voici donc selon le même principe, le bilan "on aime/on aime pas" et "c'est rigolo".

On aime :

  • La vie aux USA, parce qu'il ne serait tout simplement pas possible d'imaginer un équivalent en France à l'heure actuelle, que ce soit pour le niveau ou la qualité de vie. Un retour en France voudrait dire : retourner vivre en ville, trouver un boulot très vite pour Adeline ou se serrer méchamment la ceinture, diviser la taille de notre logement par deux ou trois... Bof.
  • Les Américains, encore une fois! On leur reproche d'être individualistes et superficiels, et bien c'est vrai et c'est très bien comme ça! Ce n'est pas ici que vous entendrez "Tu as vu, les voisins ont un nouveau pick up deux fois plus gros, où est ce qu'ils peuvent avoir cet argent? Je suis sur que bla bla bla" et de commérer à droite et à gauche par jalousie. Ici, c'est simple, votre voisin ne remarquera probablement pas que vous avez changé de voiture, et quand bien même il le remarquerait, il vous dirait "Ouah super le nouveau pick up, bravo !". Même si ils n'en pensent pas un mot, au moins chacun est libre de se faire plaisir et de vivre sa vie comme il l'entend sans se soucier des autres. La Statue de la Liberté est bien à sa place aux USA !
  • Le taux de change euro/dollar (1 euro = 1.59 dollar), qui permet aux nouveaux arrivants de se sentir tout puissants. Reste à espérer que la tendance s'inverse lorsque viendra l'heure de renter :-)
  • Visiter les US, parce qu'il y a encore tellement de choses à voir que l'on est loin de s'ennuyer.
On aime pas :
  • Le coût de la vie, sur certaines choses tout du moins. Les assurances auto à 150 dollars par mois, les loyers à 1500 dollars, les factures de gaz et électricité à 200 dollars par mois, Internet et TV à 100 dollars... Le concept de faire payer cher les choses indispensables de la vie est relativement injuste. Il est tout simplement impossible de vivre avec 1000 dollars par mois aux US, alors que l'on peut vivre avec 1000 euros en France. On comprend plus facilement le niveau de pauvreté que l'on peut voir un peu partout aux USA.
  • L'état des routes, catastrophiques et qui ne justifient en rien de payer autant de taxes et d'impôts... Je serai presque heureux de payer des impôts en France à l'avenir tellement le "retour sur investissement" est ridicule ici.
  • Les gens qui viennent tondre notre pelouse sans notre autorisation, et qui feraient payer en plus !
  • L'âge de pierre bancaire. Pas de prélèvement automatique, poster des chèques tous les mois pour payer ses factures... Dis voir, 1ere puissance mondiale, on est en 2008, faudra penser à changer de millénaire un jour !
C'est rigolo :
  • De recevoir sa paye tous les 15 jours au lieu d'une fois par mois. On ne s'y attend jamais et c'est toujours une agréable surprise, davantage que la paye Française en tous cas :-)
  • Les voitures, toujours aussi grosses et déjantées. Les pick ups a double essieu arrière (total de 10 roues), les limousines à tous les coins de rue...
  • La police, ils sont fous et ça nous fait sourire au volant, ce qui est bien fun.

Réactions : 

Video de la Statue de la Liberte

21:10 mercredi 23 avril 2008

Voici notre video de la statue!

Réactions : 

Visite de la statue de la Liberté

18:02 dimanche 20 avril 2008

Avec plusieurs semaines d'attente, nous avons enfin pu visiter la Statue de la Liberté. En effet, les "monument pass" s'écoulent comme des petits pains et il aura fallu réserver trois semaines à l'avance pour préparer notre voyage d'hier.

1h30 de route nous sépare de New York, et chanceux que nous sommes, le New Jersey Turnpike nous conduit directement aux portes du Liberty State Park. Une demie-heure de marche sur le "boardwalk" nous attendait avant d'atteindre l'embarcadère. Dès l'arrivée au départ du ferry, à Jersey City, première fouille et passage aux détecteurs de métaux. Surprise : Un vieux couteau trainait dans les poches de notre sac à dos et nous vaudra une fouille complète du sac, et un passage par la poubelle pour notre couteau... Sans davantage de problèmes, heureusement.

Nous embarquons ensuite sur le ferry, et seconde surprise, nous nous retrouvons côte à côte avec d'autres Français, du Val d'Oise tout comme Adeline. L'occasion de bavarder dans l'air marin avec une vue imprenable sur Manhattan... Le monde est petit.

Nous faisons d'abord étape sur Ellis Island, l'île qui accueillait autrefois les immigrants avant leur admission aux USA. On ne regrette pas que le protocole soit désormais différent, car même si les bâtiments rénovés sont plutôt jolis, les images d'époque et l'architecture font un peu penser aux camps de concentration de la seconde guerre mondiale. Les graffitis laissés par certains immigrants sur les murs montrent d'ailleurs que le protocole pouvait durer, car il fallait (déjà à l'époque) montrer que l'on avait suffisamment d'argent pour vivre aux USA ou tout du moins pour atteindre sa destination. Un examen médical était également nécessaire. Les musées sont en tous cas intéressants et expliquent l'immigration vers les USA, le rêve Américain et l'histoire de cette "Island of hope, island of tears", une île d'espoir mais également de larmes...

Place ensuite à LA "statue de la Liberté illuminant le Monde", tel est son vrai nom d'origine (Statue of Liberty Enlightening the World), qui n'est réellement appréciable que lorsque l'on en est à proximité. Vue de New York ou de Jersey City, elle paraît plutôt petite, c'est donc au pied de la statue que ses 93 mètres de hauteur prennent tout leur sens. 11 Septembre 2001 oblige, il n'est plus possible de monter dans la tête de la statue, mais les heureux détenteurs d'un monument pass peuvent tout de même se rendre au sommet du piédestal, après une seconde fouille (la plus sérieuse depuis notre entrée aux USA), passage aux détecteurs de métaux et d'explosifs, uniquement appareil photo et camescope tolérés...

Là haut, juste sous la structure métallique dessinée par Gustave Eiffel, nous n'oublions pas que (Cocorico !) la statue est un cadeau de la France aux USA pour célébrer l'amitié entre les deux nations. Le musée situé dans le piédestal explique la construction de la statue par Bartholdi et par Eiffel, on y voit donc également le lion de Belfort (fier d'être Franc Comtois :-) ) et bien entendu la Tour Eiffel. La torche d'origine, qui donnait à la Statue un rôle de phare à l'approche de New York, est désormais exposée au musée (voir nos photos).

Depuis le sommet du piédestal, on peut observer l'intérieur de la statue et sa structure métallique. La vue sur Manhattan est également exceptionnelle, on a donc rapidement le vertige, que ce soit en regardant vers le haut ou vers le bas...

Après un détour par la boutique de souvenirs, nous attrapons le dernier ferry pour le retour vers le New Jersey, clôturant ainsi une nouvelle journée exceptionnelle et une visite formidable à faire au moins une fois dans sa vie !

Réactions : 

Statue of Liberty

21:16 samedi 19 avril 2008

Voilà les photos de notre escapade du jour, super journée ensoleillée et sans nuages, avec en prime des kilomètres de marche et quelques coups de soleil... Le récit sera pour demain.

Réactions : 

Le mystere du gazon tondu

19:36 jeudi 17 avril 2008

Imaginez une seconde : vous etes sur le point d'acheter une tondeuse a gazon pour prendre soin de votre pelouse qui a bien pousse avec l'arrivee du Printemps, vous rentrez tranquillement chez vous, et la, incroyable, votre pelouse a ete tondue! Integralement!

Et bien c'est ce qui nous est arrive cet apres midi. Serait ce un service fourni par notre communaute? Un cadeau precedent une offre commerciale? Une plaisanterie? L'enquete est en cours... En attendant, voila notre backyard rafraichi :

Réactions : 

Le printemps a The Lakes

18:39 mardi 15 avril 2008

Quoi de plus merveilleux que d'observer le reveil de la nature apres l'hiver ?
Le soleil nous caresse de ses rayons, une petite brise souffle, et les oiseaux chantent...

Aujourd'hui, je suis allee faire quelques cliches en me promenant le long des etangs pres de chez nous. C'est si agreable par une belle journee !

Vous pouvez aller voir mes photos dans la galerie Eddlewood ou directement en cliquant sur l'image ci dessous.

Galerie Eddlewood

Réactions : 

Promenade a Moorestown

17:56 dimanche 13 avril 2008

Avec l'arrivée du printemps et de la chaleur, nous avons commencé à travailler dans notre jardin, histoire de se débarrasser des mauvaises herbes. Malgré tout, nous avons trouvé le temps de faire un petit tour à Moorestown, plus précisément à Strawbridge Lake Park, un endroit bien sympathique où Adeline a pu photographier les arbres en fleurs. Nous y avons même vu... une grosse tortue, qui a disparu dans l'eau avant que l'on ne dégaine notre appareil.
Les photos ont été ajoutées à la galerie New Jersey.

Album New Jersey

Réactions : 

A l'Ouest, pas grand chose de nouveau. Nous allons bien, tout comme la meteo (23 - 24 degres ces deux derniers jours) meme si de gros orages sont prevus pour ce week end, ce qui risque de nous priver de sortie. Le week end suivant sera plus interessant : la statue de la liberte est au programme !

Alain a demarre une collection de plaques d'immatriculation, le but etant d'obtenir les plaques de tous les etats que nous aurons un minimum visites. Les 4 premieres plaques sont en photo ci dessous.



Ces derniers temps j'ai beaucoup scrappe, surtout nos photos de mariage. Vous pouvez aller jeter un oeil sur mon blog A2lyn creations.

Un petit message personnel pour mon cousin Julien qui fete ses 22 printemps le 12 avril.

HAPPY BIRTHDAY TO YOU !!!!!!

Alors le Parisien, bientot Nantais ??? Tu as bien raison, Nantes va remplacer Paris en L1. : )

Réactions : 

Money matters in credit paradise

17:01 dimanche 6 avril 2008

Depuis quelques temps déjà, je voulais vous raconter le rapport à l'argent aux USA. Après tout, nous sommes ici au sein de la 1ere puissance économique mondiale, et l'argent n'est pas un sujet tabou, loin de là.

Et cela sera très simple puisque le résumé de la puissance Américaine tient en 6 lettres : crédit. C'est tout simplement la norme inévitable. Nous avons vu certains magasins aux USA refuser les cartes de débit (l'équivalent de nos cartes bleues Françaises), ce qui nous a poussé à commander des cartes de crédit nous aussi, au cas où.

Comment ça marche ? C'est le piège le plus fantastique que l'on puisse imaginer. On vous donne une carte et on vous dit : maximum 7000 dollars. Ensuite, vous dépensez, vous dépensez, et aucun compte n'est débité ! A la fin du mois, vous recevez une facture, avec pour seul paiement obligatoire la somme incroyable de... 15 dollars. Et en plus vous avez gagné une poignée de points qui, lorsque vous en aurez quelques dizaines de milliers, vous permettront d'acheter des billets d'avion ou de l'essence moins chère, quel bonheur !

On ne vous obligera jamais à régler l'ensemble de vos dépenses, simplement le montant minimum à payer va augmenter au fur et à mesure de votre endettement, toutes les dépenses futures et montant précédemment dûs étant alors à crédit, au taux d'intérêt d'au moins 12%. Et si vous voulez acheter une maison, il faudra obtenir votre "credit score" avant de pouvoir contracter un prêt. Un score en points évaluant votre aptitude à payer des factures et à vivre à crédit sans vous ruiner complètement.

Le paradis, n'est ce pas ? En fait, le seul avantage est le délai de grâce d'au moins 20 jours, ce qui signifie que toutes vos dépenses ne seront effectivement dues qu'après ce cap là et que vous n'êtes pas obligés de les régler avant. Bien entendu, ce n'est pas le but recherché. Le but est de dépenser à outrance de l'argent que l'on n'aura jamais afin de faire marcher la machine à dollars.

Et ça marche : l'endettement moyen des Américains est de 8 à 9000 dollars. Pas du foyer, non, non, l'endettement par personne, bébés inclus. Le coût des études universitaires est généralement très élevé, de sorte à ce que les étudiants contractent un prêt pour financer leurs études tout en ayant un petit job à côté. Histoire d'entrer dans la vie active... à crédit.

Choquant ? Pas tant que ça selon les dires des locaux. Voici un lien vers un article de CNN Money où une cinquantaine d'Américains parlent de leur argent. On y lit les aventures d'un couple qui vit à crédit pour pouvoir payer ses 800 dollars mensuels pour l'essence du pick up, d'un autre couple qui pense vendre sa maison pour pouvoir prendre sa retraite dans un appartement beaucoup plus petit, ou encore d'une maman divorcée qui devait payer 5 millions de dollars pour rembourser les dettes des soins de son enfant de 2 ans décédée d'un cancer. Heureusement pour elle, elle a fait banqueroute et a aussitôt pris un nouveau crédit pour acheter une nouvelle maison...

Terrifiant ? Ce n'est pourtant pas ce qui inquiète le plus la population locale. L'horreur, c'est de voir que le dollar canadien est devenu plus fort que le dollar US. Humiliation suprême au vu de la réaction provoquée à chaque évocation de ce taux de change. Mais si vous voulez vraiment choquer un Américain, parlez lui plutôt des salaires Français : "Comment pouvez vous vivre avec si peu d'argent ?". Ben, on n'a pas de pétrole, pas de carte de crédit, mais on a des idées !

Réactions : 

Another New Jerseyan driver 2

14:47 samedi 5 avril 2008

Me voici a mon tour en possession du precieux sesame : le permis de conduire du New Jersey.
"Yes, I've got it !!!"
Ce matin nous sommes alles a la Motor Vehicle Agency afin que je puisse passer l'examen du code de la route du New Jersey.
Il y avait beaucoup de monde en ce samedi matin, surtout des jeunes qui font la conduite accompagnee.

Je ne vais pas vous reexpliquer comment cela fonctionne pour obtenir le permis de conduire aux USA, Alain a ete assez explicite dans son article "le permis de conduire aux USA".



Apres avoir passe le test de vision, (c'est bien je connais mon alphabet et les couleurs en anglais, c'est deja ca :) ). J'ai pu aller passer le test sur un vieil ordinateur dont l'ecran devait avoir la maladie de Parkinson, un peu destabilisant au debut.

Je demarre l'examen, premiere question fausse, cela commence bien. J'ai voulu repondre trop vite et je n'ai pas lu la question jusqu'au bout pensant connaitre tout de suite la reponse.
Bon je vais le faire plus lentement en prenant bien mon temps. J'avance sans faire trop d'erreur. J'arrive a la fin du test en ayant repondu a 42 questions, fait 4 erreurs et en ayant passe 8 questions, il ne me manque que 2 bonnes reponses. Je retourne donc aux questions non repondues. Je passe encore une fois, puis je reponds juste a la suivante, puis une cinquieme erreur grrr, je passe encore, et enfin... la petite derniere qu'il me manquait pour accomplir les 40 reponses sur 50. Le test s'arrete, j'ai 40 reponses correctes sur 45 repondues. Je fais un petit signe "YES !" a Alain qui est juste derriere la vitre devant moi.

Je retourne fierement au guichet du test de vision, la dame me dit que je dois aussi passer la conduite. Je lui remontre mon permis francais et mon permis international qui etaient avec tous les documents necessaires pour le 6 points ID check. La elle me dit sur ton mechant : "Non, non vous ne l'avez pas montre avant, il fallait l'indiquer sur le document que vous avez rempli." Alain lui retorque :"Nous l'avons donne avec les documents pour le 6 points ID check et nous avons indique sur le formulaire le numero de son permis francais. J'ai passe l'examen il y a quelques semaines et je n'ai pas eu besoin de passer le test de conduite."

Comme elle ne voulait rien entendre et qu'il avait un peu hausse le ton elle lui a ordonne de retourner s'asseoir dans la salle d'attente, sur un ton encore plus mechant : "Go and SIT DOWN there !!!" Ce qu'il fera pour ne pas creer de scandale, un policier etant a l'entree.

La mechante dame me donne un mauvais formulaire a remplir, (volontairement ?) du coup cela a pose un leger soucis quand j'ai voulu aller retirer mon permis au guichet, mais cette dame ci a ete tres arrangeante (nous sommes nees le meme jour, la solidarite a joue).
Finalement nous avons eu raison de la mechante mamie. Hi, hi, hi ! Non mais... On lui aurait bien replique : "Go in retirement !" J'ai donc pu repartir sereinement, mon permis en poche.

Pour me recompenser mon petit mari m'a offert de jolies plantes pour decorer notre interieur.

Plus qu' a attendre mon permis de travail, and let's go working !

Réactions : 

Video de Washington DC

20:23 jeudi 3 avril 2008

Voici la derniere video de notre week-end dans le Maryland.
Nous n'avons pas vu Georges mais son bureau etait allume.

Réactions : 

Avant la video de Washington qui arrivera demain, voici celles d'Annapolis et Baltimore.



Réactions :