Une anecdote américaine

13:52 samedi 28 janvier 2012

Projetons-nous pratiquement deux ans en arrière. Fraîchement rentré d'un week-end prolongé au Texas, je déjeune avec mes collègues de travail, comme j'ai l'habitude de le faire tous les midis. Alors que je raconte mes aventures texanes de El Paso à Dallas, mon responsable marketing de l'époque entre dans la pièce. Dave est ultra-conservateur, républicain anti-Obama, rare militant politique affichant ses convictions avec vigueur au bureau. Forcément, cette discussion impliquant l'état de George Bush ne peut qu'attirer son attention...

Cactus and the Guadalupe Mountains
Les montagnes Guadalupe au milieu du désert texan

"Tu es allé au Texas ?" lance Dave depuis la machine café où il est en train de se servir. Avant que je ne puisse répondre, c'est mon collègue népalais Animesh, un brin provocateur, qui réplique : "Ce type connait les USA mieux que toi, moi et 99% des Américains ! Il est allé partout !". Pour Dave, entendre qu'un petit français puisse connaître les USA mieux que lui est un terrible affront. Les questions fusent alors :

Dave : Tu as visité la statue de la Liberté ?
Moi : Bien sûr, facile !
Dave : Washington DC ?
Moi : Pareil !
Animesh : Il faut trouver plus compliqué que ça !
Dave: San Francisco ? Et Alcatraz ?
Moi : Fait, les 2 !
Dave : Grand Canyon ?
Moi : Oui
Dave : Yellowstone ?
Moi : Oui

Yellowstone étant une destination plutôt compliquée à atteindre, Dave me demande alors comment j'y suis allé et quand. Je lui explique mon itinéraire via Salt Lake City. Il sent qu'il est en train de perdre la bataille. Après un moment de réflexion, il lance : 

Dave : Carlsbad Caverns ?
Moi : Bien essayé, mais j'y suis allé aussi ! C'était justement durant ce week-end au Texas.
Dave : C'est pas possible !

Photo de Carlsbad Caverns

Dave est désespéré. Dans une ultime tentative, il lance alors alors :

Dave : Le mont Rushmore ?
Moi : Là non, j'avoue que je n'y suis pas allé. Trop loin, trop isolé ! Bien joué :)

Je sais que tous mes collègues présents dans la salle sont passés par Paris, bien que "non-français". Je leur demande alors si ils ont visité la tour Eiffel, et si ils sont montés jusqu'au dernier étage. Leur réponse est unanime : Bien sûr qu'on a visité la tour Eiffel ! C'est LE truc à faire à Paris !

Je leur annonce alors que je n'ai jamais visité la tour Eiffel. Je l'ai vue, oui, mais jamais visitée. Tout comme le Louvre, Notre-Dame et j'en passe...

La tour Eiffel... de Las Vegas !

Tout ceci pour conclure que vivre à l'étranger pour une durée déterminée change la façon dont on vit notre quotidien. Je connais les USA mieux que la France, New York mieux que Paris, alors que j'ai vécu bien plus longtemps en France qu'aux USA ! Lorsque l'on sait que les choses ont une fin, on n'envisage plus son temps libre de la même façon. On en profite pour voyager, explorer, visiter. J'essaie d'appliquer ce principe à ma "nouvelle" vie en Europe, mais ce n'est pas simple.

D'ailleurs, il s'avère qu'une famille américaine de Philadelphie a vécu à Besançon durant la même période que celle de notre expatriation aux USA. Incroyable, n'est-ce pas ? Aujourd'hui, nous utilisons leur blog pour découvrir des petits coins autour de Besançon qu'eux ont exploré avant nous ! Comme quoi, c'est vraiment le dépaysement de la vie à l'étranger et le fait de savoir que l'expérience est limitée dans le temps qui font la différence.

Enfin, de plus en plus de personnes voudraient déjà que j'écrive un second livre avec davantage d'anecdotes sur la vie aux USA (entre autres !). Même si j'ai toujours quelques projets et idées sous le coude, je ne pense pas le faire dans l'immédiat. En revanche, si cet article vous a plu, j'ai encore quelques petites histoires à raconter... Avant de tourner la page de ce blog et de passer à d'autres aventures !

Réactions : 

4 commentaires:

  1. Oui, oui, à défaut d'un second livre on en veut d'autres anecdotes comme celle-ci !
    A moi aussi des Américains ont souvent dit que je connaissais sans doute leur pays mieux qu'eux, mais ils ont une excuse : la distance entre états qui en fait des pays à part entière. Mais privilège de l'âge, je connais bien mon pays aussi. Cette expatriation pour vous a été plus que cela : une porte ouverte sur le monde et votre propre pays que vous allez découvrir avec tout autant de plaisir j'en suis sûre.

    La Bricole

  2. Moi je veux tout les anecdotes, le deuxième livre, etc...........

    Anonyme

  3. Je me reconnais un peu dans cette anecdote, car étant "expatrié" à Paris, je connais mieux la région et je voyage plus en France que la majorité des gens d'ici que je connais

    Aurélien

  4. Oh le monde est petit : je connais la famille américaine dont tu as mis le blog! Nous nous sommes vus plusieurs fois lorsque nous vivions à Philadelphie!

    C'est amusant parce que nous sommes restés 1 mois et demi à Montréal et avons bcp visité, 3 mois à Philadelphie et idem et là, nous sommes à LA depuis plus d'un an mais pour le temps qu'on veut, bah du coup, on s'affole moins et on ne joue les touristes que de temps en temps...
    (Par contre, je connais Paris - et Londres - comme ma poche quand-même!).

    Babette

Enregistrer un commentaire