Visite de la statue de la Liberté

18:02 dimanche 20 avril 2008

Avec plusieurs semaines d'attente, nous avons enfin pu visiter la Statue de la Liberté. En effet, les "monument pass" s'écoulent comme des petits pains et il aura fallu réserver trois semaines à l'avance pour préparer notre voyage d'hier.

1h30 de route nous sépare de New York, et chanceux que nous sommes, le New Jersey Turnpike nous conduit directement aux portes du Liberty State Park. Une demie-heure de marche sur le "boardwalk" nous attendait avant d'atteindre l'embarcadère. Dès l'arrivée au départ du ferry, à Jersey City, première fouille et passage aux détecteurs de métaux. Surprise : Un vieux couteau trainait dans les poches de notre sac à dos et nous vaudra une fouille complète du sac, et un passage par la poubelle pour notre couteau... Sans davantage de problèmes, heureusement.

Nous embarquons ensuite sur le ferry, et seconde surprise, nous nous retrouvons côte à côte avec d'autres Français, du Val d'Oise tout comme Adeline. L'occasion de bavarder dans l'air marin avec une vue imprenable sur Manhattan... Le monde est petit.

Nous faisons d'abord étape sur Ellis Island, l'île qui accueillait autrefois les immigrants avant leur admission aux USA. On ne regrette pas que le protocole soit désormais différent, car même si les bâtiments rénovés sont plutôt jolis, les images d'époque et l'architecture font un peu penser aux camps de concentration de la seconde guerre mondiale. Les graffitis laissés par certains immigrants sur les murs montrent d'ailleurs que le protocole pouvait durer, car il fallait (déjà à l'époque) montrer que l'on avait suffisamment d'argent pour vivre aux USA ou tout du moins pour atteindre sa destination. Un examen médical était également nécessaire. Les musées sont en tous cas intéressants et expliquent l'immigration vers les USA, le rêve Américain et l'histoire de cette "Island of hope, island of tears", une île d'espoir mais également de larmes...

Place ensuite à LA "statue de la Liberté illuminant le Monde", tel est son vrai nom d'origine (Statue of Liberty Enlightening the World), qui n'est réellement appréciable que lorsque l'on en est à proximité. Vue de New York ou de Jersey City, elle paraît plutôt petite, c'est donc au pied de la statue que ses 93 mètres de hauteur prennent tout leur sens. 11 Septembre 2001 oblige, il n'est plus possible de monter dans la tête de la statue, mais les heureux détenteurs d'un monument pass peuvent tout de même se rendre au sommet du piédestal, après une seconde fouille (la plus sérieuse depuis notre entrée aux USA), passage aux détecteurs de métaux et d'explosifs, uniquement appareil photo et camescope tolérés...

Là haut, juste sous la structure métallique dessinée par Gustave Eiffel, nous n'oublions pas que (Cocorico !) la statue est un cadeau de la France aux USA pour célébrer l'amitié entre les deux nations. Le musée situé dans le piédestal explique la construction de la statue par Bartholdi et par Eiffel, on y voit donc également le lion de Belfort (fier d'être Franc Comtois :-) ) et bien entendu la Tour Eiffel. La torche d'origine, qui donnait à la Statue un rôle de phare à l'approche de New York, est désormais exposée au musée (voir nos photos).

Depuis le sommet du piédestal, on peut observer l'intérieur de la statue et sa structure métallique. La vue sur Manhattan est également exceptionnelle, on a donc rapidement le vertige, que ce soit en regardant vers le haut ou vers le bas...

Après un détour par la boutique de souvenirs, nous attrapons le dernier ferry pour le retour vers le New Jersey, clôturant ainsi une nouvelle journée exceptionnelle et une visite formidable à faire au moins une fois dans sa vie !

Réactions : 

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire