Avec 1,2 million d'habitants, Dallas est la neuvième plus grande ville des Etats Unis et la troisième plus grande ville du Texas derrière Houston et San Antonio. Avec Fort Worth, elle forme la Dallas/Fort-Worth Metroplex, une incroyable aire urbaine de 6 millions d'habitants !

Centre ville de Dallas

Si pour nous autres Français, Dallas est avant tout un univers impitoyable, en Amérique c'est la ville que l'on adore détester. Pourquoi ? Dallas est très riche et voit tout en plus grand, plus gros, plus fort.

Leur équipe de football Américain, les Dallas Cowboys, est l'équipe à battre depuis qu'elle s'est auto proclamée "meilleure équipe du monde" dans les années 90. Leur stade, le Cowboys Stadium, peut accueillir 80 000 spectateurs pour les matchs de foot US et a accueilli en Février dernier un match all-star de basketball devant... 108 713 spectateurs !!!

Le Cowboys Stadium, ouvert en 2009 et ayant coûté plus d'un milliard de dollars !

Autour du stade, les autoroutes à 8 voies sont en cours d'élargissement pour pouvoir en accueillir 12... La devise de Dallas "Live Large, Think Big" a été parfaitement bien choisie.

La ville en elle-même est plutôt jolie, tout semble neuf et parfaitement propre comme si elle venait d'être construite.



Tramway, rues pavées et bâtiments en brique rouge, Dallas a son charme bien à elle

Si il y a un évènement qui a marqué l'histoire de Dallas, des Etats Unis et même du monde, c'est bien le 22 Novembre 1963. Ce jour là, le jeune Président JF Kennedy se rendait au Texas lors d'une tournée de campagne pour sa réélection et décidait de parader dans les rues de Dallas malgré une certaine impopularité dans cet état conservateur. Le jour de sa visite, un encart violent à l'encontre de JFK fut en effet publié dans la presse de Dallas.

Malgré tout, le cortège quitta l'aéroport et traversa les rues de Dallas où la foule en liesse donna un accueil des plus au chaleureux à JFK, au point que l'épouse du gouverneur du Texas lui glissa : "Vous voyez Président, vous ne pouvez pas dire que Dallas ne vous adore pas".

Une minute plus tard, alors que la limousine quitte Dealey Plaza pour entrer sur Elm Street, trois coups de feu sont tirés en direction du convoi Présidentiel. Kennedy, atteint dans le haut du dos et à la tête, vient d'être assassiné sous les yeux de la foule et des caméras.

La croix marquant l'endroit où JFK a été assassiné. Au fond, l'immeuble d'où le tireur l'a abattu.

Le mémorial de JFK sur Dealey Plaza

Aujourd'hui, un musée très intéressant se trouve au cinquième étage du bâtiment où le tireur était caché. Dans ce Sixth Floor Museum (oui, les Américains ne comptent pas les étages comme nous, le rez de chaussée étant le premier étage !) , l'histoire de Kennedy et des événements de ce jour particulier sont présentés dans une exposition parmi les plus vivantes et les plus prenantes qu'il soit donné de voir.

Au paroxysme de la visite, tandis que des vidéos et des enregistrements sonores montrent l'arrivée du cortège Présidentiel, on se trouve face à face avec LA fenêtre entrouverte où Oswald a tiré sur JFK caché entre des cartons... Les photos étaient malheureusement interdites mais je peux vous assurer que l'exposition valait le déplacement.

La fenêtre du cinquième étage est toujours entrouverte...

Que dire de plus sur Dallas ? Je pense que vous savez tout ou presque désormais. Une ville particulière dont la visite est instructive et loin d'être désagréable.
Pour voir toutes nos photos de Dallas, suivez le diaporama ci-dessous (22 photos) :

Réactions : 

3 commentaires:

  1. Encore un post qui nous donne envie de voyager. Dès que les avion revollent c'est décidé, je pars (sauf que je n'ai pas de vacances, et que j'ai la phobie des avions), je continuerai donc à réver avec les superbes photos de votre blog. Merci encore.
    Et le livre!!! quoi de neuf!!

    Marie

  2. Magnifique , je ne connais pas encore le sud des USA .

    COCO

  3. Marie : Ça y est, les avions volent de nouveau ! Concernant le livre, ça progresse, je pense d'ailleurs envoyer un deuxième extrait très bientôt !

    Alain

Enregistrer un commentaire