Grand Canyon

18:15 mercredi 17 septembre 2008


Quatrième étape de notre voyage dans l'Ouest, le Grand Canyon, que l'on n'a pas vraiment besoin de présenter. Nous allons pourtant le faire car les chiffres parlent d'eux mêmes : Le grand canyon s'étend sur 450 kilomètres, soit pratiquement la largeur minimale de la France. Sa largeur varie de 5,5 kms à 30 kms. Sa profondeur moyenne est de 1 300 mètres avec un maximum de plus de 2 000 mètres.

Ce n'est donc pas rien, et notre arrivée dans le parc national le confirme très rapidement : On trouve pratiquement partout des mises en garde pour les randonneurs face aux dangers du canyon. En effet, si la température sur les bords du canyon est plutôt agréable, disons 25 - 26 ° C lors de notre visite, la température au fond du canyon est plutôt dans les 38 - 40 ° C, la faute à l'importante différence d'altitude.

Une erreur commune est donc de vouloir descendre au fond du canyon, ce qui semble simple, puis de se retrouver à court d'eau, dans la fournaise et devoir ensuite remonter, ce qui prend jusqu'à deux fois plus de temps... Le parc national donne l'exemple d'une marathonienne qui a voulu faire l'aller retour en une journée (ce qui est fortement déconseillé) avec son petit ami et qui n'avait pris que 1.5 litre d'eau par personne.

Son petit ami ne se sentant pas très bien, elle a voulu aller chercher des secours seule et sans eau, une erreur qui lui aura été fatale, puisque son corps sans vie sera retrouvé deux jours plus tard, la faute à la déshydratation... Le Grand Canyon n'est donc pas à prendre à la légère !

Desert view

Notre visite a commencé à Desert View, premier point de vue d'une route d'une cinquantaine de kilomètres longeant le "South rim" (bord sud). Beaucoup de points de vue se ressemblent, et il en fait rare de pouvoir apercevoir le fleuve Colorado qui coule au fond du canyon, masqué par les différents niveaux d'érosion.

Une gentille dame ranger avait eu la bonne idée de préparer une longue vue permettant aux visiteurs de voir le Colorado de plus près. Le révélateur était très intéressant, car ce qui semble une rivière très paisible vu d'en haut s'avére être une série de rapides impressionnants.


Les rapides semblent plutôt calmes vus d'ici...

Nous avons ensuite eu la chance d'arriver à un point de vue juste à temps pour une session d'observation de rapaces en plein vol. Les parcs nationaux aux USA sont vraiment géniaux car les rangers et les animateurs organisent des programmes de découverte pour les visiteurs. Au grand canyon, il y en a plus d'une vingtaine par jour, à des endroits différents. Une semaine ne suffirait probablement pas à tous les faire !

Nous avons donc apprécié la présentation des différents rapaces faîte par l'animateur de Hawk Watch International et ses explications très instructives. Il nous a entre autres appris que le grand canyon se situait sur une flyway, une sorte de route express utilisée par les rapaces migrateurs qui se laissent porter par l'air chaud du canyon, ce qui leur permet d'économiser l'énergie nécessaire à leur long voyage.


Armés de jumelles, nous avons ensuite aidé l'animateur et son collègue à compter les passages de faucons et vautours depuis un point d'observation, leur permettant ainsi de créer des statistiques et de suivre l'évolution de la migration d'année en année. C'était vraiment intéressant. On se rend alors compte que ces oiseaux ne donnent pas un seul battement d'aile mais se laissent vraiment porter par l'air chaud.

Nous avons une fois de plus rencontré pas mal d'animaux sauvages lors de notre visite, comme ce superbe cerf :


et d'autres animaux bien plus à l'aise que nous lorsqu'il s'agit de marcher en bord de falaise :


Comme nous en avons pris l'habitude lors de ces vacances, nous avons voulu profiter du canyon jusqu'au coucher du soleil, qui intervient autour de 19h30 ! Je me souviens d'ailleurs avoir croisé un coyote au tomber de la nuit pendant qu'Adeline s'était absentée, il m'a fait comprendre qu'il n'avait pas spécialement peur de moi donc je ne l'ai pas pris en photo !

Changements de tons lors du coucher de soleil

Le premier jour nous aura donc permis de passer en revue les différents points de vue durant tout l'après midi. Malgré tout, nous avions l'impression de passer à côté de quelque chose, car les mises en garde concernant la randonnée dans le canyon m'ont bien sûr donné envie de voir ce que ça donne !

Le second jour, nous avons donc voulu tenter l'expérience de la randonnée, en prenant toutes les précautions nécessaires : 1.5 litre d'eau par personne, 1 heure de descente maximum pour avoir le temps de remonter avant la nuit (nous avions commencé la marche en milieu-fin d'après midi). Nous nous sommes attaqués au Bright Angel trail car c'est un chemin ombragé, considéré comme le moins difficile et ayant un refuge permettant le ravitaillement en eau à 1.5 mile du "sommet".


C'est parti pour la descente...

La descente est facile et agréable, même si le chemin est parfois glissant. Nous sommes donc descendus pendant une heure, ce qui nous a permis d'avoir une meilleur vue du "fond du canyon" qui semble être une véritable oasis autour de Bright Angel creek, une petite rivière qui va se jeter dans le Colorado :


Malheureusement, nous n'aurons pas eu l'occasion d'aller jusqu'au refuge, nous avons fait demi tour avant même de l'apercevoir, alors que nous y étions presque... La montée est effectivement beaucoup plus difficile, en marchant à un bon rythme on se retrouve vite en nage et avec un rythme cardiaque de course à pied intensive sur sol plat.

Au final, nous aurons mis le même temps pour remonter que pour descendre, probablement à cause de nombreux arrêts photo lors de la descente ! Nous avons pu apprécier l'aspect sportif de cette randonnée même si passer la nuit dans une tente au fond du canyon doit être une expérience encore plus sympa...

Après la randonnée, le soleil commence à tomber...


...jusqu'à disparaître complètement en embrasant le ciel

Après avoir vu Bryce Canyon, Monument Valley et le Grand Canyon, les superlatifs ne veulent plus dire grand chose. La première chose qui me viendrait à l'esprit est plutôt la phrase d'un philosophe des temps modernes, qui il y a 10 ans avait dit "Après avoir vu ça, on peut mourir tranquilles... Enfin, le plus tard possible, mais... on peut !". Plus sérieusement, si nous ne devions garder qu'un seul souvenir de notre épopée aux USA, ce serait ces vacances, sans hésitation possible !

Le Grand Canyon est donc un lieu à voir, d'ailleurs beaucoup plus fréquenté que nos deux visites précédentes, avec beaucoup de Francophones dont certains pas Français pantoute ! L'occasion d'ajouter que nous avons souvent honte de nos compatriotes qui se croient être les seuls à parler Français parce qu'ils sont aux USA et qui sont souvent bien pitoyables à entendre... Je vous assure que ça arrive assez souvent !



Comme d'habitude, toutes les photos sont sur la galerie Picasa et les meilleures sur la galerie Flickr. Suivront prochainement des articles sur la Route 66, Los Angeles et les studios Universal !

TO BE CONTINUED... (A suivre...)

Réactions : 

2 commentaires:

  1. C'est beau et pas de tout repos! d'ailleurs, pour prendre des photos alors qu'on a chaud et qu'on transpire à cause de la marche, avec un reflex, c'est pas très confortable car il faut amener l'œil jusqu'au viseur, et il y a de la buée que se forme rapidement.
    Sinon, ça devait être marrant d'observer les oiseaux et de les compter!
    Mais ce qui doit être un peu frustrant, c'est de ne pas pouvoir en voir (du paysage) suffisamment tellement c'est grand...

    Alexis

  2. ayé je viens de tout lire !! quel chouette voyage !!!

    cylaur

Enregistrer un commentaire