Voici (enfin) le dernier article concernant notre week-end de 4 jours aux Chutes du Niagara puis à Toronto. Dimanche matin, soit le troisième jour de notre périple, après avoir fait un petit tour devant les chutes, nous avons pris une petite route touristique qui suit la rivière Niagara jusqu'à son embouchure dans le lac Ontario, au niveau de Niagara on the Lake.

Nous nous arrêtons à Souvenir city, jolie boutique de souvenirs où nous prenons quelques photos avec la déco locale. Nous passons par le bassin whirlpool et son téléphérique, puis arrivons enfin au bord du lac Ontario (photo ci dessous).

From Niagara Falls
Premières impressions du Canada : C'est amusant de se retrouver avec des limitations de vitesses en kilomètres par heure, même si ça fait un peu mal de devoir rouler à 40 ou 60 kilomètres heure sur des routes "départementales"... Sinon, c'est tout de même très similaire aux USA, tout du moins cette région frontalière, les maisons et les grosses voitures sont les mêmes. Une très grosse différence tout de même : Il y a vraiment beaucoup de gens à vélo !!! Y compris à Toronto nous avons vu des petites familles garer leur monospaces et descendre 4-5 vélos pour se promener tranquillement en famille. Bravo le Canada !

Toronto

Nous prenons donc la route de Toronto, 1h30 d'itinéraire et pas grand chose à voir. Juste quelques vignes à Niagara on the Lake, puis plus rien jusqu'à Toronto, où la silhouette de l'incroyable CN Tower nous accueille loin au dessus de tous les gratte ciels du centre ville. Elle culmine à 553 mètres d'altitude et est tout simplement la plus haute tour d'Amérique du nord.

From Toronto, Canada

La ville de Toronto est immense, c'est la plus grande du Canada (2 500 000 habitants soit autant que la ville de Paris) et sa superficie est tout simplement hallucinante : 630 km², soit à peu près 6 fois la ville de Paris ! Cela s'explique par le fait qu'hormis le centre ville, on retrouve le pattern très Américain de bâtiments à seulement 1 ou deux étages. Il faut donc davantage de place pour loger tout ce petit monde. Toronto est la capitale de la province de l'Ontario, qui est la plus grande province du Canada, dont la superficie est quasiment égale à 1,5 fois celle de la France. La langue parlée en Ontario et donc à Toronto est l'Anglais, malgré tout la plupart des panneaux de circulation apparaissent en doublon, Anglais puis Français (parfois approximatif, d'ailleurs !)

Au centre ville, nous parcourons les quais qui font face à une grande île principalement destinée aux loisirs. L'île comporte une grande plage mais également un aéroport. Des ferrys jouant de la musique cadencée font l'aller retour entre l'île et la ville, renforçant ainsi l'ambiance de vacances.

Après un bon petit repas à côté du Rogers centre, le stade de baseball de la ville, nous achetons nos tickets pour la CN Tower. On nous annonce 1h45 d'attente... Heureusement, après "seulement" 45 minutes d'attente debout, nous avons le droit à notre ascension express en ascenseur, à la vitesse de 11 pieds (3,35 mètres) par seconde.

Les gratte ciels semblent bien petits depuis là haut, on arrive même à voir la rive Américaine du Lac Ontario située pourtant à plus de 100 kilomètres... La tour propose un skywalk, c'est à dire la possibilité de marcher sur des plaques transparentes pour se donner un bon coup de vertige, ou encore même de se promener à l'extérieur autour du pied, où le vent décoiffe mais les grilles de protection gâchent un peu la vue. Il y a également un restaurant panoramique à l'étage, puis un autre ascenseur permettant de monter encore plus haut, au niveau du skypod (traduit en nacelle par nos amis Canadiens), qui à 447 mètres de haut est la plus haute plate forme d'observation construite par l'homme à ce jour.

From Toronto, Canada

La vue depuis le skypod fait tout simplement peur : Quand on voit que même l'étage principal avec le restaurant est loin en dessous, et qu'il n'y a plus qu'un seul ascenseur pour monter si haut dans la flèche de la tour, et bien ce n'est pas super rassurant.

From Toronto, Canada

Après cette expérience en altitude, nous retrouvons notre petit véhicule et réalisons que l'hôtel est à plus de 20 kilomètres d'où nous nous trouvons... 20 kms dans les rues de Toronto, c'est long ! Cela nous permet d'en voir un peu plus avant d'apprécier de pouvoir se détendre à l'hôtel. Lundi, une journée de route nous attend pour rentrer à la maison !

Le matin, nous passons une dernière fois par les chutes pour prendre à nouveau quelques photos, puis passons l'épreuve de force de retourner aux USA. Longue file d'attente, et interrogatoire en règle à la douane : Où êtes vous nés ? Où êtes vous allés au Canada ? Qu'est ce que vous êtes allé faire là bas ? Où avez vous dormi ? Quelle est l'adresse de l'hôtel ? Qu'est ce que vous faîtes aux Etats Unis ? Où habitez vous ? Avez vous acheté de l'alcool au Canada ? Avez vous acheté autre chose ? You're all set !

Pfiouuuuu... A quoi bon nous donner des visas si c'est pour être aussi ****** lorsque l'on veut rentrer au pays. Heureusement que notre auto est immatriculée dans le New Jersey, que nous avons donné nos permis de conduire du New Jersey avec nos passeports, parce qu'autrement, qu'est ce que ça aurait été ! On avait prévu le coup : Feuilles de paye et factures du logement fin prêtes mais finalement nous n'aurons pas eu à nous en servir pour prouver qu'ils devaient nous laisser revenir.

La route du retour sera ensuite bien agréable, nous avons assisté à notre première poursuite "moto contre auto de police", et bien la moto a gagné facilement en slalomant entres les voitures sur l'autoroute. Des bouchons dûs aux retours de week-end de Memorial Day nous ont obligé à improviser un itinéraire champêtre en Pennsylvanie, très agréable, avant d'arriver sur Philadelphia by night, nous rappelant ainsi notre toute première épopée sur le sol US...

Mais le sentiment d'avancer dans l'inconnu à cette fois laissé la place au plaisir de rentrer à la maison, comme quoi on se fait très vite à une nouvelle vie...

Réactions : 

2 commentaires:

  1. J'ai toujours eu envie d'aller au Canada, j'espère le faire un jour. Ce descriptif ne fait qu'attiser ma curiosité.

    Jolie ville en tous cas.

    Sébastien

  2. ça donne envie !!!!

    cylaur

Enregistrer un commentaire