La solution du 2eme Believe me or not est: VRAI. Pas de CNIL aux USA, n'importe qui peut acheter des infos vous concernant, et tout le monde trouve ça parfaitement normal. Adeline et moi même sommes déjà référencés par certains de ces sites Web qui savent tout... Quelques exemples: US Search, Intelius. C'est très rigolo de faire peur à un collègue en lui donnant le prénom de sa femme, de ses enfants et toutes ses différentes adresses aux USA. C'est le genre d'infos que certains sites donnent gratuitement pour attirer le client !

Voici donc la 3eme afiirmation, à vous de deviner, vrai ou faux ?

"Aux USA, on ne plaisante pas avec les bus scolaires. Dans le New Jersey, lorsqu'un bus s'arrête devant une maison pour faire son ramassage, des lumières rouges clignotantes s'allument, un petit panneau STOP se déploie sur le côté, la circulation dans les deux sens doit s'arrêter et laisser au moins 25 pieds devant et derrière le bus.


Interdiction de doubler ou de bouger son véhicule tant que les lumières clignotent. Enfreindre cette loi peut mener directement à la prison, c'est une des pires infractions au code de la route que l'on puisse faire aux US."

Good luck !

Réactions : 

8 commentaires:

  1. pour participer : je dirais VRAI.
    C'est un peu excessif donc possible à moins que "25 pieds" soit une distance un peu courte !!!

    leuc

  2. Pour la première affirmation je dis oui, de même pour l'interdiction de bouger tant que les lumières fonctionnent. Après pour la prison et le fait qu'il s'agisse d'une des pires infractions, pourquoi pas, vu un précédent article sur "la culture de la peur": il doit y avoir une forte sanction, car si on s'engage alors que le bus décharge des enfants, les autorités et le code de la route US doivent bien insister sur le fait qu'on prend des risques, on peut rouler sur un enfant, on peut devenir un criminel de la route...etc

    Alexis

  3. je ne sais pas, mais on devrait en prendre de la graine !

    cylaur

  4. Vrai

    Cath

  5. Pour ce qui est des interdictions je dirais oui aussi. Après les peines encourues, je n'en sais fichtre rien.

    Sébastien

  6. La reponse demain, en images...

    Alain

  7. Je dirais vrai aussi. On ne plaisante ni avec le code, ni avec les enfants, ici.
    Bisous !

    Stephanie (Philadelphie)

  8. Vrai ;)

    William
    http://www.pennsylvanie.canalblog.com

    Anonyme

Enregistrer un commentaire