EPCOT - Walt Disney World - Orlando

20:06 mardi 15 décembre 2009

Lors de notre étape à Orlando, nous ne pouvions pas passer à côté des parcs d'attraction qui en font sa renommée mondiale, en particulier Walt Disney World, dont la superficie est égale à celle de la ville de Paris intra-muros, soit deux fois l'île de Manhattan !


Adeline devant la fameuse géosphère d'EPCOT

World Disney World étant un ensemble de parcs d'attractions, nous avions choisi de concentrer notre visite sur le moins populaire d'entre eux : EPCOT. EPCOT signifie "Experimental Prototype Community Of Tomorrow" ce qui se traduit en "Prototype expérimental de communauté du futur".

Il faut savoir en effet que Walt Disney était un passionné d'urbanisme et que l'idée d'EPCOT était d'aider les futures générations à créer une ville qui serait "une vitrine pour le monde de l'ingéniosité et l'imagination de la liberté d'entreprise Américaine", selon les mots de Mr Disney.


Le monorail parcourant Walt Disney World

Seulement voilà, Walt Disney décéda avant le début de la construction d'EPCOT, en conséquence ses successeurs décidèrent de changer le projet en un lucratif parc d'attractions, beaucoup plus fidèle à l'image réelle des USA que celle idyllique rêvée par Disney.


Là c'est nous deux sur un grand écran pendant un voyage dans le futur...

Du coup, Epcot est quelque peu comparable au Futuroscope, en version US bien entendu... La seule différence majeure vient du fait que différents pays du monde y sont représentés dans ce qui est appelé le "World showcase" : Du Mexique à la Chine, en passant par la France et la Norvège, chaque pays possède son pavillon présentant l'architecture et la culture du pays concerné.


Le pavillon du Mexique


Le Japon

Dans ces pavillons, nous avons assisté à de jolies présentations vidéo de la Norvège, de la France et du Canada. Dans la présentation de la France, tout le monde va au marché du village dans des 2CV et des R5 avec une baguette de pain sous le bras. Les clichés sont bien entretenus. A quand une présentation des US avec des gens obèses qui vont au Mc Do en sirotant un gallon de coca dans des Hummers ?

Malgré tout, ça fait du bien de voir les Américains s'ébahir devant les falaises d'Etretat, la tour Eiffel, les châteaux de la Loire, le Mont Blanc et le Mont Saint Michel. La présentation du Canada était elle aussi très réussie, à moitié en Anglais et en Français avec de très jolies images.


EPCOT la nuit

Pour ce qui est des attractions, EPCOT n'est pas mal non plus. Nous avons ainsi expérimenté un décollage de fusée. Je ne sais pas comment ils font pour simuler l'accélération qui déforme le visage et fait pleurer les yeux, mais on s'y croyait. Puis nous nous sommes posés sur Mars avec Adeline en pilote et moi, pour ne pas changer du quotidien, ingénieur de bord.

Nous sommes également montés dans une voiture de test et avons fait un tour rapide d'une piste de course avec une pointe à 90 km/h en virage incliné, tout de même. L'attraction s'appelle Test Track est c'est la plus rapide des parcs Disney.



Le soir, le parc ferme sur un grand spectacle de feux d'artifices avec sons et lumières en provenance des pavillons de chaque pays. Spectaculaire !

Nous avons ensuite utilisé l'autoroute périphérique qui relie tous les parcs de Disney World pour essayer d'apercevoir le château du royaume enchanté, mais c'est en fait bien trop grand en superficie pour pouvoir apercevoir quoique ce soit. Nous n'aurons donc vu que les immenses parkings et les autoroutes qui y mènent. Tant pis !

Nos quelques photos d'EPCOT sont en diaporama juste en dessous (26 photos avec la petite jungle de l'hôtel qui était bien sympathique) :

Réactions : 

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire