Premiers matchs de foot aux USA

21:19 dimanche 15 février 2009

Comme je le disais dans mon article précédent, ce dimanche était le jour J de mes deux premiers matchs de foot à arbitrer aux US. Voici le compte rendu !


A la touche pour le premier match

Les matchs se déroulaient à côté de Princeton NJ, sur le terrain synthétique du Mercer County Community College (le college c'est quelque chose comme les deux ou trois premières années d'université aux US) par un beau temps ensoleillé mais pas très chaud (4-5 °C).


Les petits joueurs ont les équipements et les sacs à dos portant leurs numéros, comme des pros

Première surprise à l'arrivée au stade : Pas de vestiaire pour se changer. Je trouve donc des toilettes de chantier qui traînent dans le coin pour me mettre en tenue, non pas par extrême pudeur mais plutôt pour ne pas déclencher une émeute : J'ai entendu dire qu'aux US on pouvait voir débarquer la police si quelqu'un se promène torse nu !


Les joueurs, comme les pros, portent des numéros fantaisistes, comme le petit numéro 22 en bas à droite. Je ne parle pas des gardiens qui arboraient les numéros 0 et 00 !

Seconde surprise, les joueurs sont tout petits ! Lorsque je faisais des 16 ans nationaux en France, j'étais le plus petit sur le terrain, ou presque. Pas de risque de ce côté là aux USA. Il semblerait que la technique des joueurs est privilégiée par rapport à la puissance physique ou encore aux notions tactiques... Ce qui donne des duels déséquilibrés et quelques situations brouillonnes sur le terrain. Mais techniquement, le niveau est pas trop mal.


Il y en a un qui est bien souriant à la mi temps

Le premier match se solde sur un match nul 0-0. Plutôt pépère au niveau arbitrage, les petits jeunes sont disciplinés car surveillés par des membres de la Fédération US dans l'optique de former les sélections nationales de jeunes. D'ailleurs, un des joueurs de Match Fit Chelsea U18 joue régulièrement en équipe des USA. Ca ne rigole pas. Par ailleurs, le nom de l'équipe locale vient d'un partenariat avec le fameux club Londonien qui cherche de bons petits Américains à exporter en Angleterre... L'équipe arbore donc les maillots et survêtements officiels du Chelsea FC (en jaune ce jour là). La classe !


Fin du premier match, tous les joueurs se serrent la main avant de faire de même avec les arbitres. Sympa.

Entre les deux matchs, je dois préparer le "game report" (feuille de match) fournie par les deux coachs et leur effectif de 25-30 joueurs. Seuls 18 sont autorisés à participer à chaque match, ce qui n'est pas rien. Ensuite, on passe à la vérification des pass (licences) :


Je vérifie l'identité et les numéros de chaque joueur

Puis vient l'heure du tirage au sort. Heads or tails?




Et c'est parti !

Sentiment bizarre que de se retrouver au milieu du terrain à nouveau, d'autant plus que j'avais passé mes dernières saisons en tant qu'arbitre assistant en France : ça faisait donc un bail ! Durant les premières minutes, mon placement est hasardeux et je gène le jeu à deux reprises... Pas bien.

Malgré tout, je retrouve peu à peu mes habitudes et au quart d'heure de jeu, je suis forcé de dégainer le premier carton jaune du match. Les 18 ans d'Oakwood SC, qui viennent du Connecticut, n'ont vraisemblablement pas l'intention de faire le déplacement pour rien et imposent leur physique sur le match.


Saleté de soleil dans les yeux


Qu'est ce que c'est que ce sport ?


Je vous ai à l'oeil...

A la mi temps, Oakwood mène 1-0. C'est l'heure de la pause Gatorade, et on ne lésine pas sur les quantités :



Et puis on repart pour la deuxième mi-temps...


Play on ! (avantage !)

La deuxième mi-temps sera beaucoup plus tendue et je m'en sors avec un total de 4 cartons jaunes, en étant plutôt gentil... Oakwood l'emporte 2-1.

Entre temps, j'aurai appris à placer des murs à 10 yards (9,15 mètres) et à répondre aux petits malins qui me provoquent : "Come on ref, is it a fucking joke?" (Allons l'arbitre, c'est une putain de blague que tu nous fais là ?). Pas vraiment ! "We play soccer here so stop talking and start playing." (on joue au foot ici, alors tais toi donc et joue un peu !). Simple et assez efficace. Le petit malin finira tout de même le match avec un carton jaune, non mais !


C'est fini !

Tout est bien qui finit bien ! Après deux matchs consécutifs, je suis quand même bien fatigué mais content que ce se soit bien passé. Je dois maintenant envoyer ma feuille de match par e-mail à la fédération, qui gère tout de façon électronique. C'est quand même super de recevoir des SMS et des e-mails lorsque l'on est désigné sur un nouveau match, ou bien lorsque le match est reporté. Pas de vestiaires mais une gestion très pro sur la partie administrative, on ne peut pas tout avoir...

Toutes les photos en diaporama par ici :



Réactions : 

8 commentaires:

  1. Et ben félicitations !!!
    Finalement les US ça va devenir tout pareil qu'ici !

    Plessis JC

  2. C'est cool! Arbitrer en anglais, ça doit pas être évident...

    Alexis

  3. ça a l'air sympa, mais frisquet!Non?
    Le terrain parfait.
    En plus ta page est très claire et lisible. Bravo.
    Bonne continuation, d'autant que ça a l'air cool.
    Mosbah

    doubiste17

  4. Bravo l'arbitre!
    J'imagine que tu as potasse le vocabulaire specifique au soccer!
    Pourqoui veut-il exporter les americains en Grande-Bretagne?
    Les anglais n'ont-ils pas assez d'enfants qui revent de devenir le nouveau Beckam (je n'en connais pas d'autre, sorry)?

    Sissi

  5. C'est vrai qu'il ne faisait pas tres chaud, heureusement que ca galopait bien sur le terrain pour se rechauffer. Adeline, dans la tribune, etait gelee !

    Effectivement le voca en Anglais pour le foot est particulier, j'avais bien prepare ca pour pas avoir de surprise. Par exemple, une decisions arbitrale est appelee "call", ce qui est surprenant au premier abord !

    Pour les Anglais qui viennent piquer les petits Americains, ils ne sont pas les seuls : l'AS Monaco sponsorise egalement plusieurs equipes de cette academie. En fait, les clubs riches sont faineants et preferent financer d'autres equipes pour former leurs futurs joueurs...

    Alain

  6. Bravo..
    A les vestiaires,.. ici, et pour le basket c'est pareil, obligé de venir en tenue....
    Mais n'y a t-il pas une petite différence de qualité sur les matchs ici ???
    En tout cas pour les enfants la différence est énorme, Max fait partit de l'équipe de la ville, et Pascal agrave son ulcere à chaque match...car même les entraîneurs n'y connaissent pas grand chose ( du moins à ce niveau)..dommage

    Mireille

  7. Effectivement la qualite des matchs est moindre, ce qui est comprehensible. Les parents semblent coacher la plupart du temps.

    Malgre tout, le soccer US est en plein developpement et l'equipe nationale l'a prouve en participant aux quarts de finale de la coupe du monde en 2002. Les filles sont championnes olympiques et championnes de monde en titre, ce qui n'est tout de meme pas rien.

    Alain

  8. Oh, c'est excitant !!
    :-D
    Bravo, bravo, Alain !
    Bisous !

    Stephanie (Philadelphie)

Enregistrer un commentaire