Les voisins Américains

21:46 mercredi 26 août 2009

Vivant dans un lotissement "à l'Américaine" c'est à dire constitué principalement de maisons mitoyennes, on imagine facilement que cela apporte davantage de proximité entre les habitants, les quartiers résidentiels comme le notre portant généralement le nom de "community" (communauté).


Vue depuis notre porte d'entrée, un soir d'orage...


Et bien, il n'en est rien. A vrai dire, la plupart de nos voisins sont de parfaits inconnus pour nous, ils pourraient être des cambrioleurs que l'on n'y verrait pas de différence ! Nous savons que les maisons sont habitées car les voitures sont toujours garées dehors (les autochtones sont de grands consommateurs : leur garage est rempli de bibelots et cochonneries, ils ne peuvent donc pas y garer leur voiture...).

On peut également voir les lumières aux fenêtres car les maisons Américaines n'ont pas de volets. Ils habitent donc bien ici... Nous croisons bien quelques joggers ou promeneurs du matin lors de nos footings matinaux, mais le reste du temps, dans les rues, il n'y a personne.

Un soir de barbecue... Seuls les frenchies mangent dehors !

Tous nos voisins possèdent un barbecue, ce n'est pas pour autant que nous les voyons manger dans leur jardin. Non pas qu'ils n'utilisent pas leur barbecue, mais ils ne sortent qu'une poignée de secondes pour l'allumer, y déposer la viande et revenir la chercher plus tard. Le repas s'apprécie devant la télé et avec la clim, pas dehors !

Bien sur, on pourrait penser que ce sont là des comportements très individualistes. Le cote positif étant qu'il n'y a jamais de querelles entre voisins, le quartier étant aussi calme que désertique, ce qui est très appréciable. Pas non plus de concierge qui surveille les moindres faits et gestes du voisinage pour alimenter les commérages locaux : Chacun vit sa vie dans son propre espace de liberté, sans empiéter sur celui des autres. La liberté individuelle est un concept très Américain.


Notre bloc de maisons, nous louons la deuxième en partant de la gauche (la rikiki)


Toujours est il que certains comportements sont surprenants pour nous autres citoyens du vieux monde. Pas plus tard que hier soir, quelqu'un sonne à notre porte. Adeline s'y précipite, ouvre. Une main lui tend une lettre, Adeline saisit l'enveloppe, remarque que la personne en question est notre voisine, laquelle a déjà tourné les talons et marche en direction de sa maison...
Le facteur lui avait donné une de nos lettres par erreur, ce qui ne l'empêchait tout de même pas de dire bonjour, d'avoir un minimum de conversation, bref un petit peu d'interaction sociale... D'autant plus que d'habitude, elle nous salue avec de grands signes enthousiastes lorsque l'on aperçoit (ce qui arrive moins d'une fois par mois !).

J'expliquerais donc ce comportement plutôt par volonté de ne pas nous déranger que par impolitesse, pour en avoir déjà discuté avec quelques collègues Américains. Rien de bien anormal donc ! Nous savons aussi que si notre pelouse devient un peu trop longue, personne ne viendra sonner à notre porte mais nous pourrions recevoir un courrier expliquant que des plaintes ont été reçues concernant notre pelouse, nous invitant ainsi à rectifier cela au plus vite dans l'intérêt de la communauté. Cela est déjà arrivé à certains collègues !

En revanche, le jour ou nous avions oublié de fermer notre porte de garage le soir, un autre voisin est venu sonner à notre porte pour nous en avertir. Plutôt sympa !

Liberté individuelle ou soumission collective, à chacun de se faire son opinion ! Pour notre part, ce quartier, nous l'aimons bien. La vie y est paisible et relax, ce qui n'a pas de prix.

Réactions : 

8 commentaires:

  1. Ici aussi à Montréal les voisins sont présents, mais fantômes en même temps. Dans mon ancien quartier, les gens se connaissaient et se parlaient. Mais les quartiers évoluent avec toute l'immigration qui s'y fait. Et souvent ces immigrants ne parlent ni français, ni anglais.

    Je crois également que c'est un fait anglo-saxon que de converser/entretenir des liens le moins possible avec ces voisins...

    Mais peut-être me trompe-je!

    annie76

  2. Vous habitez un bien bel endroit et j'adore votre maison américaine. Quant à la tranquillité je suis pour......Ici (en france) c'est du n'importe quoi maintenant.....Plus moyen d'avoir du calme, la paix 5 mns......Ca téléphone, ça discute (fort), ça sort tous les outils électriques possibles et imaginables, les chiens aboient sans qu'on les fasse taire, des piscines partout où les enfants hurlent.....Bref VOUS AVEZ DE LA CHANCE!!! Pardon mais ça me soulage.........
    Mon rêve....le LARZAC...

    Chantalyon

  3. Je m'énerve je m'énerve .....et j'oublie de féliciter Alain pour son superbe tablier, si c'est pas de l'intégration ça!
    En même temps claquemurés chez eux y le voient pas ???;o]
    Je vois sur un com précédent que vous vous posez des questions sur le retour.....c'est sûr mes coms vont en générer encore... :+}.....
    Mais moi chuis une enquiquineuse hein.....Comment ça vous avez remarqué?!.....

    Chantalyon

  4. Merci ! Maintenant je pense que toute la famille a le même tablier, les parents et beaux parents ayant bien fait marcher l'économie Américaine lorsqu'ils sont venus ici :-)

    Le retour en France, c'est un peu le sujet du moment, en fait. Et plus on y pense, moins on sait quoi faire !

    En rentrant, on sait qu'on sacrifierait beaucoup de choses au niveau de la qualité de vie, mais dans le même temps, forts de cette expérience ici, on se donnerait probablement beaucoup moins de frontières qu'auparavant, notre vision de beaucoup de choses a changé... Affaire à suivre !

    Alain

  5. Que dire, que dire a ce sujet... Ah la la...
    Ah si, une chose : tres beau tablier !!
    :-P
    Bisous !

    Stephanie (Philadelphie)

  6. Merci pour cet article que j'ai publié aujourd'hui sur paspourdesprunes !
    ps : j'ai perdu votre mail. Pouvez-vous me le renvoyer ?

    julie Deffontaines

    paspourdesprunes

  7. Notre e-mail : adeline.alain @ gmail.com

    Alain

  8. Donc pas de gentils voisins qui apportent des muffins et des cookies... Un mythe s'éffondre !

    Anonyme

Enregistrer un commentaire