The holiday party

21:18 dimanche 21 décembre 2008

Lorsque je travaillais en France, la coutume de mon entreprise était d'organiser un repas de Noël partagé par tous les employés. Aux USA, je pensais bien qu'il existerait quelque chose d'équivalent, et bien ça s'est passé Vendredi soir et ça s'appelait "Holiday party".

Ciel mon Noël...

"Holiday party" se traduit tout simplement en "Fête des vacances" puisque figurez vous que le mot Noël est pratiquement banni aux USA. On trouve bien des "Happy holidays" (Littéralement "Joyeuses vacances" mais il vaut mieux le comprendre comme un "Bonnes fêtes de fin d'année" je pense) et autres "Seasons greetings" mais le fameux "Merry Christmas", lui, est très difficile à trouver.

Voilà donc qu'un pays dans lequel on peut trouver cinq églises dans la même rue, qui affiche sur tous ses billets de banque "God bless America" (Que dieu bénisse l'Amérique) refuse d'afficher le mot "Noël" sous prétexte que ça une connotation religieuse... Boh, admettons !

The party

Revenons à la fête de mon entreprise. C'était une partie de bowling agrémentée d'un buffet "all you can eat" (tout ce que vous pouvez manger, autrement dit buffet illimité !) durant lequel étaient servies des bonnes choses pas trop trop grasses pour le coup, et oui il n'y avait même pas de pizza ou de burger. Ca change un peu et c'était donc bien sympa (quesadillas, rosbeef, pâtes...), d'autant plus que nous avions 6 pistes de bowling réservées rien que pour nous et un petit espace VIP pour la boîte. Cool !

Les surprises viennent durant le bowling où la première partie est un "crazy bowling", c'est à dire que chaque lancer doit être fait en suivant une règle bizarre, du style lancer en faisant passer la balle entre ses jambes, les yeux bandés, à reculons, au pied, enfin des trucs supposés faire monter l'ambiance. Et bien ça a marché puisqu'au bout de cinq minutes tous les collègues étaient en délire, et que tout le monde t'encourage et vient te taper dans la main quand tu réussis un strike, et que ça hurle dans tous les sens, ça éclate de rire partout, ça commande la boisson à volonté...

Bonne grosse ambiance et au final on se marre bien, même les managers dansaient sur la piste de bowling (oui, il y avait aussi de la musique et des clips sur écrans géants, on est aux USA, tout de même !), des personnes à qui l'on n'avait jamais vraiment parlé avant viennent nous taper dans la main et nous félicitent pour notre style de jeu, bref difficile de ne pas être à l'aise et de ne pas s'amuser dans de pareilles circonstances.

Everything that has a beginning... has an end

Puis vint... la fin. Au bout de trois heures pile poil, partie en cours ou pas, les lumières s'éteignent et il faut rendre les chaussures de bowling. A peine le temps de se déchausser que... tout le monde a disparu. Avec mes collègues Français, on se regarde : Où sont ils ? Qu'est ce qui se passe ? On nous aurait menti ?

Et bien tout le monde est rentré à la maison. 21 heures, rideau. Fini. Nous étions les meilleurs amis du monde quelques secondes auparavant et voilà que tout le monde est parti sans dire au revoir à personne. Alors là vous pensez "Quelle drôle d'entreprise !" et bien en fait, non, ça fait partie des trucs "culturels" que nous autres habitants du "vieux monde" ne pouvont pas admettre ou comprendre.

J'avais lu quelques livres sur les USA avant que l'on ne s'expatrie et je n'arrivais pas à croire que ce genre d'évènement serait possible, et bien je l'ai vécu Vendredi soir. Time is money, le temps c'est de l'argent donc trois heures pour s'amuser après le boulot, ça suffit. Ensuite on doit vaquer à d'autres occupations. Et bien ce soir là ce sera 10 heures au lit. J'aurai bien ri, bien joué et au final j'aurai été une fois de plus surpris. Bientôt un an que nous vivons ici, et pourtant il y aura toujours ce genre de petites choses qui font que... c'est pas comme chez nous !

Réactions : 

6 commentaires:

  1. happy birthday Alain de la part de tous le monde ici présent à la maison neuve.

    les bouvet et autre(Stephy)

  2. Merci merci merci ! En tous cas vous etes rentres a temps car il fait tres froid ces jours ci (- 8 ce matin) et il y a beaucoup de vent !

    Alain

  3. En fait, "holiday" signifie "jour saint" ; autrement dit, un jour ferie. Pour vacances, ce sera plus "vacation".
    Sinon, je suis aussi d'accord avec toi quant a leur sens de la fete... programmee ; c'est pareil pour les mariages ou tous les autres trucs de ce genre, d'ailleurs : tu loues la salle jusqu'a telle heure, pas une minute de plus, et tout le monde se "casse" vite fait a la fin, comme des voleurs. Ca fait bizarre, c'est clair !!
    :-O
    Y sont vraiment etranges, ces Americains...
    :-P
    Bisous et bonnes fetes a vous deux !

    Stephanie (Philadelphie)

  4. Manque de spontaneite et de vraie relation amicale, c'est typique...
    Surtout ne pas se saluer, moi j'ai du mal, je trouve cela si impoli...

    Joyeuses Fetes a vous!

    (J'allais dire comme Stephanie, holiday ne veut pas dire vacances dans le sens loisirs comme on peut l'apprendre a l'ecole. Happy Holidays definit cette periode de Thanksgiving a Noel de fetes "saintes" tandis que celui qui part camper en Juillet on ne peut lui dire Happy holidays mais plutot Have a great vacation!Voial c'etais mon 2 cents!)

    Sissi

  5. Merci Stephanie et Sissi pour cette explication du terme "Happy Holidays" !

    Nous vous souhaitons un tres joyeux noel a tous !!!!

    Gros bisous !!!

    Adeline

  6. En fait l'erreur est induite car a l'ecole nous apprenons l'anglais et non l'americain, il est juste pour un anglais de dire Happy Holidays quand il part ou est en vacances, pas pour un americain.
    Bonne visite du Canada.

    Sissi

Enregistrer un commentaire