L'ironie du sort

20:34 jeudi 4 février 2010

Cela fait quelques temps que je n'ai pas écrit d'article à propos de la vie aux USA, le dernier remontant à Novembre et notre première expérience Américaine du cinéma.

Nous avons d'ailleurs récidivé le jour même de Noël (où nous étions seuls bloqués aux US) en allant voir Avatar dans un cinéma IMAX 3D et c'était vraiment plutôt pas mal, pour ne pas dire grandiose. Un tel film en 3 dimensions, ça déchire, et le moins qu'on puisse dire c'est que l'on n'a pas envie que ça se termine...

Mais je m'égare quelque peu du sujet initial, l'ironie du sort. Hier soir, je suis allé assister à un match de NBA avec des collègues de travail, l'un d'entre eux étant un grand fan des Sixers. Rassurez vous, si vous n'êtes pas fan de basket, cet article n'a rien à voir avec ce sport, contrairement à ce que les photos laisseraient croire !

Philadelphia Sixers vs Chicago Bulls

Le bonjour aux "hobos"

Au fil du temps, on s'habitue à la vie aux US et on ne porte plus le regard tantôt étonné, ébahi ou choqué du nouvel arrivant expatrié. Être de sortie avec un connaisseur, un néophyte du basket et un autre collègue Français de visite aux USA fut une expérience nouvelle.

En effet, mon collègue Américain connait un petit parking pas cher ($5 contre $15 sur le parking "officiel") aux alentours du Wachovia center, sur lequel nous avons garé nos véhicules.

Pour accéder au match depuis ce parking, il faut marcher sous l'autoroute 95 pendant une bonne centaine de mètres, et là où les choses deviennent intéressantes, c'est que sous cette autoroute... vivent des gens. Il faisait noir et l'on ne pouvait distinguer que des sacs en plastique, des cartons, des bouteilles et des vieux caddies.

A un endroit, il y avait un bidon en ferraille rouillé dans lequel les SDF avaient allumé un feu pour se réchauffer. Nous marchions vite et j'essayais de ne pas trop regarder ce qui se passait, tout ce que je peux dire c'est que l'on sentait qu'il y avait du monde pas très loin, dormant dans des cartons sous ce pont par un froid glacial. C'était digne du cinéma... Sauf que c'était bien réel !

Big Mac ! Big Mac !

Nous avons ensuite assisté au match dont le score était de parité (94-94) à la fin du temps réglementaire. Nous avons donc eu droit à 5 minutes de prolongations.

Le speaker annonce alors que si les Sixers marquent plus de 100 points, toutes les personnes présentes dans la salle auront droit à un Big Mac gratuit chez Mc Donalds le lendemain sur présentation de leur entrée au match.

Cela a provoqué un net regain d'intérêt dans les travées puisque les gens chantaient "Big Mac! Big Mac !" lors des attaques des Sixers, lançant même quelques huées et sifflets lors de tirs manqués qui auraient approché l'équipe du seuil fatidique des 100 points. Puis c'est une explosion de joie qui accompagna le panier libérateur, avant de voir la victoire des Sixers 106 à 103 au final.

Le dénouement

Lorsque nous quittons ensuite la salle, je ne peux m'empêcher de voir toute cette nourriture gaspillée qui traîne par terre ou sur les sièges, entre les sachets de pop corn à moitié pleins, les hot dog à 7 dollars à peine entamés où encore les frites et boissons non consommées qui jonchent le sol... Quel gâchis !

Le sentiment devient vraiment désagréable lorsque nous marchons de nouveau sous cette autoroute où les SDF sombreraient dans la plus profonde déprime si ils savaient la quantité de nourriture gaspillée ce soir là à quelques mètres de leur campement, alors même que nous rentrons à la maison avec un ticket en poche pour un Big Mac gratuit, que la plupart des spectateurs ne chercheront même pas à obtenir...

Bien sûr, on pourrait fermer les yeux et se dire que c'est normal. Mais hier soir, je n'ai pas vu les choses de cet œil là. J'ai vu des dizaines de personnes essayant de survivre sous un pont tandis que des milliers d'autres se gavaient jusqu'à ne plus rien pouvoir avaler, dépensant, gaspillant et jetant argent et nourriture par les fenêtres sans problème de conscience.

La vie est injuste, aux USA peut être davantage qu'ailleurs.

Réactions : 

6 commentaires:

  1. Alain, cette horrible réalité existe aussi en France malheureusement, cela donne mauvaise conscience à certains, en laisse d'autres indfférents, voire, en indisposent quelques uns, c'est ainsi, essayons de bien nous comporter, et réalisons la chance que nous avons.
    Merci pour tous vos post toujours aussi pertinants sur la vie aux states, et vos photos dignes des pros (après tout, j'ai bien le droit de vous envoyer des fleurs, elles sont méritées!!!)

    Marie

  2. j'imagine que vous avez laissé votre billet d'entrée au stade à un SDF sur le chemin du retour pour qu'il puisse manger un big Mac ? .... je vous rassure qu'en france il y a les mêmes... A st Denis au stade de france il suffit de faire 100m pour en trouver....

    Ulrich

  3. L'an dernier , j'ai vu en direction de ce stade , des SDF campant dans le milieu d'un carrefour .
    Les USA les grands pros de la grande consommation et du grand gaspillage .
    Combien de personne iront - elles chercher leurs BigMac , combien ont donné le billet aux personnes sous le pont?
    Bye bye

    COCO

  4. Marie : Merci pour les fleurs, je les donnerai à Adeline ;-)

    All : Je n'ai pas oublié qu'il y a aussi des SDF en France, ne vous inquiétez pas.

    En revanche, lorsque je vois la majorité des spectateurs acheter 5 à 6 fois à manger et à boire durant le match et laisser trainer les restes par terre, c'est ce qui me dégoute. Trop de consommation tue la consommation.

    Et je n'ai pas donné mon ticket aux hobos sous le pont mais je suis allé cherché le Big Mac le lendemain pour l'offrir à un collègue car je ne mange pas ces choses là :-)

    Alain

  5. de fil en fil de chez Rébecca ( américaine vivant à Besançon) je me retrouve ici...merci pour la balade je viens de me régaler en regardant les photos...joli très joli....pour ce qui est du gaspillage des gns qui crèvent de fain à côtés de ventripotents personnages.....c'est malheureusement injuste mais c'est partout pareil ! bonne continuation je reviendrai

    Sophie

  6. Ben mince alors j'avais raté cet article!
    Heureusement que j'y suis revenue cela aurait été dommage!
    Je ne peux que vous dire à quel point je suis d'accord...avec toi, avec Marie qui résume bien l'attitude générale dans son com!
    Je suis de ceux qui ont vraiment mauvaise conscience au point que cela m'assombrit souvent.......
    Mais je ne fais rien de plus...que le minimum! Quelle impuissance désespérante....

    Chantalyon

Enregistrer un commentaire