Le code du drapeau Américain

13:00 mercredi 25 août 2010

L'une des premières choses qui frappe lorsque l'on arrive aux USA est l'omniprésence du drapeau US : Sur les autobus, les métros, devant tous les édifices, la plupart des maisons et bien entendu les entreprises qui veulent attirer la clientèle patriotique en affichant des drapeaux en masse (parfois de très très grande taille !).

J'ai donc voulu en savoir plus et ai questionné plusieurs collègues qui m'ont appris l'existence d'un "code du drapeau Américain" dont je vais vous parler aujourd'hui.
Ce code du drapeau définit des règles très strictes et assez incroyables. Jugez plutôt :

  • Le drapeau Américain, affiché en extérieur, doit être descendu et retiré chaque nuit sauf si il est éclairé par un projecteur. On ne peut pas laisser les USA dans l'ombre !
  • De même, le drapeau ne doit pas être exposé à la pluie et aux vents violents.
  • Le drapeau ne peut être porté en pin's ou en badge que si ce dernier est positionné près du coeur du porteur.
  • Le drapeau Américain doit être considéré comme un être vivant. Il est irrespectueux et illégal de le jeter à la poubelle. Des corbeilles spécifiques sont prévues à cet effet en divers lieux publics. Les drapeaux usagés sont ensuite incinérés selon un protocole précis.
  • Il est interdit de poser le drapeau Américain sur le sol ou de lui marcher dessus. De même, il est interdit de le tremper dans un liquide quelconque.
  • Lorsqu'il est sur un mât comportant de multiples drapeaux, le drapeau des USA doit être celui placé tout en haut. Il est illégal de placer le drapeau Américain en dessous d'un autre drapeau !
  • Le drapeau ne peut être affiché abîmé. Il doit être immédiatement remplacé si il devient usagé.
Il existe également un protocole spécifique pour plier le drapeau, l'afficher correctement, le déployer dans la bonne direction, etc. ainsi que de nombreuses autres règles et... chansons à la gloire du drapeau. A ce point, c'est en fait pratiquement un culte !

D'ailleurs, tous les matins, les élèves des écoles Américaines doivent réciter le "pledge of allegiance" en classe, jusqu'au niveau lycée selon le souvenir de mes collègues :

"Je jure allégeance au drapeau des États-Unis d'Amérique et à la République qu'il représente, une nation unie sous l'autorité de Dieu, indivisible, avec la liberté et la justice pour tous."

Notez au passage que les USA ne reportent qu'à l'autorité de Dieu et de personne d'autre. "One nation under God" et dont le drapeau doit être au dessus de tous les autres. Entre Dieu et le reste du monde. Ni plus ni moins. Ça c'est du patriotisme !

Pour finir, une petite question à laquelle je vais vous demander de répondre dans les commentaires. Lorsque le drapeau Américain est mis en berne (décès d'un membre important du gouvernement, commémoration militaire, etc.), tous les drapeaux US doivent suivre le même protocole à l'exception d'un seul, lequel ???

Good luck!

Réactions : 

12 commentaires:

  1. très bon billet.... au pif je dirais... Independence Hall ? ou alors plus tordu, celui de posé sur la lune pour des problèmes logistique ?
    Je me suis permis de faire un lien de mon blog vers le tiens pour ce billet.

    Ulrich

  2. Chaipo celui de la maison blanche? Maybe........
    Donc on est loin de siffler lors de la marseillaise là???
    Peux pas m'empêcher de faire des comparaisons......
    Mais c'est toi aussi avec ton esprit critique! ;+)
    D'abord kesce tu fais encore là-bas?......

    Chantalyon

  3. je dirais celui de l'O.N.U !
    Delf68

    Anonyme

  4. alors là je n'en ai aucune idée !

    en ce qui concerne ce drapeau, je me rappelle avoir été étonnée mais agréablement par tant de dévouement que mon ami américain porte à son drapeau, les règles strictes etc, mais qu'il respecte sans devoir se forcer !

    Respect, vraiment, je trouve bien dommage que nous ne soyions pas aussi fiers de notre nation, de notre drapeau.

    En ce qui me concerne, moi qui suis passionnée par ce pays et qui m'y suis rendue à de nombreuses reprises, le pins du drapeau est posé en permanence sur ma veste, côté coeur sans savoir que c'est d'usage.

    merci pour ce billet très intéressant !

    Louise Titi

  5. Bonjour,

    Pour répondre à la question, je pense également avoir trouvé ça : "Il s'agit du drapeau des Nations unies qui occupe la place d'honneur au siège de l'ONU à New York. Dans ce cadre, il est aussi autorisé de voir le drapeau des États-Unis occuper un rang équivalent à celui des drapeaux des autres nations." CF Wikipedia.

    J'espère que votre retour s'est fait sans trop de souci. J'ai l'impression que vous avez été direct dans le rush avec le travail et le logement à trouver.

    ReBienvenue en Franche Comté! Nous y avons également emménagé depuis quelques jours, mais côté Haut Jura.

    Bonne continuation,

    Williamb

    Anonyme

  6. Ulrich : Merci, et bien vu, car c'est bien le drapeau posé sur la lune ! Ce serait effectivement problématique de lui faire respecter le code...

    Chantalyon : Siffler l'hymne national ? J'imagine que c'est la peine de mort direct là !

    Delf68 : Bien vu, car même si j'attendais comme réponse "celui sur la lune", il semblerait que la drapeau US à l'ONU ait un statut différent aussi !

    Louise Titi : Tout à fait d'accord. Pour une raison que j'ignore,en France, on affiche nos couleurs avec fierté seulement quand on gagne une coupe de monde foot, ce qui n'arrive pas tous les jours...

    William : Bien vu pour cette remarque sur le drapeau de l'ONU car j'étais passé au travers dans mes recherches. Le retour s'est bien passé. Décidément, après être dans des états US voisins, nous voilà dans des départements FR voisins. Je suis Jurassien d'origine en plus. Il faudra que l'on se voie un de ces quatre !

    Alain

  7. Mais non puisque siffler aux Etats-Unis n'est pas négatif. Ici, on crie "boo !" (to boo someone). D'ailleurs, pendant les retransmissions de matchs de Ligue 1, le commentateur expliquait régulièrement pourquoi le public sifflait.

    Jackie Brown

  8. Merci, pour toutes ces infos ! Moi qui voulais mettre le drapeau américain en déco dans la chambre de Max ... je vais y réfléchir à deux fois !!!
    Avec Lio, on se demandait pourquoi les lumières extérieures de beaucoup de nos voisins restaient allumer toutes les nuits. Voilà certainement l'explication !
    Lio et Caro

    licamava

  9. "Hello ! How are you today ?"
    Je sais que cette formule vous manque, alors pendant que je suis encore dans le bain (plus pour longtemps, je rentre - déjà - demain) j'en profite pour la placer et comme ici on va bientôt aller dormir je vous dis : "Have a wonderfull night" et pour demain "a great day".
    Je passais tout de même pour te dire que j'ai beaucoup aimé ton article sur le code du drapeau américain que je ne connaissais pas.
    Ah si les Français pouvaient être aussi fiers de leur pays, de leur drapeau et de leur hymne national...
    Je ne suis même pas sûre que les Français d'aujourd'hui soient aussi patriotes que ceux qui ont résisté à l'envahisseur lors de la dernière guerre mondiale.
    A bientôt quand je serai de nouveau sur le vieux continent.
    Françoise

    la-bricole

  10. Hello,

    Excellent article, auquel j'ai fait quelques emprunts en passant, pour illustrer le clulte incroyable dont jouit la bannière étoilée aux USA et la dévotion avec laquelle les citoyens entonnent le fameux "pledge of allegiance".

    Jean-Marc

    Jean-Marc

  11. Part of the reason the flag is shown such respect is because, to them, the flag basically is the embodiment of the United States. To them, this flag means HOME. Dorothy was trying to get back HOME from Oz. E.T. was trying to find HOME. Immigrants have fled there to find a new HOME for centuries. In spite of persecution, and wickedness on the part of the government, Native Americans and Blacks still bow their heads in reverence because this is still HOME. The meaning of home is very different in English: it doesn't just mean the place one resides in, but all the warm feelings and memories attached to the place that nobody can put a definition to.

    What is the symbolism on the flag?

    13 stripes representing the original colonies: Georgia, North Carolina, South Carolina, Virginia, Maryland, Delaware, New Jersey, New York, Pennsylvania, Connecticut, Rhode Island, Massachusetts, and New Hampshire.

    Alternating red and white stripes for the blood shed to attain freedom and 235 years of sacrifice required to keep it, even in times when the symbol was abused by politicians (Iraq, Vietnam, etc.)

    50 stars, one for each state in the Union. To each new state, its own star and identity separate from the whole; Massachusett's star is in the top row, Hawaii's is in the lower right corner. And the two places could not be more different (Bostonians do not surf, Hawaiians don't like eating raw clams.)

    Mary Katherine

  12. CONT


    Basic design adapted from the old British Navy Jack, c. 1765-1795.

    Is it a crime to burn the flag-yes, but just a misdemeanor as far as I know. People do it all the time to protest, most recently last autumn in Philadelphia. At most, one spends a night in jail and have to listen to Rush Limbaugh scream about the incident on the radio like a lunatic. Flags are burned when they are too old to fly or are too damaged to retire them, so they can be replaced. They are also burned in protest to remind the government it is THEIR flag, THEIR HOME, and bad decisions they make in THEIR name BURN the flag and make people at HOME very, very angry (and it underlines how this HOME was born, in revolution, and reminds the powerful that they are in big trouble if they do not do what is right to make HOME happy!!)

    Lowering of the flag at half mast is done for those who have died, usually presidents, people of local importance (Ted Kennedy died a few years ago, the flag lowered in Massachusetts like it did for his brothers) and sometimes foreign heads of state (when Elizabeth II dies, it shall be flown at half mast; it flew at half mast for Winston Churchill and De Gaulle.) One takes the hat off when someone in a hearse passes, to mourn her. A nation does the same for a friend.


    The pledge: one nation under God was added in the 1950s. It was added because Communists in Russia would not allow anyone any freedom to worship. It remains because there are still places that won't allow freedom of worship and frankly more than 80% believe in God in America and have the freedom to ignore him entirely (the condition of enforced atheism has the opposite effect of allowing only one belief to prevail, much like a state endorsed religion.) Currently, as an example, China does not allow Catholics to worship without approval from the state, and the priests they assign only know an edited New Testament and know little about the context of 1 century AD Judaea: Christ was crucified for treason,Iesu Nazoreanus Rex Iudaeorum (INRI). Caesar was supposed to be God and the only king. The truth is dangerous for Politburo princes in Beijing where statism has replaced God and a committee of men replace an emperor who ruled by heavenly mandate and Confucian piety.)

    Worship is public in America, and you can worship as loudly and crazy one wants because one can. The government must show a compelling interest to intervene in religious affairs that is secular and does not inhibit nor advance religious practice (preventing goat sacrifices as it is cruel to the goat and meat from the goat is already available so there is little need to kill him; dogs must be allowed in cabs because they assist the blind and the animal has had all its shots and cannot carry disease as it may be presumed in the Koran) and if it cannot, the matter must be left alone (wear whatever religious jewelery you want and cover your hair if you are Jewish, Sikh, or Muslim; request halaal or kosher foods as an alternative in the cafeteria, praying in public.)

    The American flag is not a God: There are plenty of churches, synagogues, temples and tent revivals for that, even a few weirdos that believe in UFOs. More powerfully it is an ideal and a symbol of the nation itself, the one thing that binds all the very different sorts of people together-HOME. As Dorothy from The Wizard of Oz said, 'There is no place like home...There is no place like home.."

    Mary Katherine

Enregistrer un commentaire