Un mois (et demi) en France

13:27 lundi 27 septembre 2010

Lorsque nous étions arrivés aux US, j'avais fait un bilan après un mois passé là bas puis après trois mois d'expatriation. Pour poursuivre la tradition en innovant un peu, je vais donc faire un bilan des un mois et demi passés en France, avec pas mal de nouvelles à la clé !


Les quais de Besançon

La meilleure nouvelle de la semaine dernière est que Adeline a trouvé un travail en CDI à Besançon en tant qu'assistante de direction, deux jours après notre emménagement à Saint Vit ! C'est un gros soulagement car le marché Français est à l'image de ses citoyens, morose, donc obtenir son premier CDI en un mois devenait presque inespéré !

Du coup, nous avons dû lui acheter un véhicule (à boîte automatique... L'Américanisation est passée par là !) ce week-end puisqu'elle a commencé à travailler dès ce Lundi matin :

La 306 d'Adeline

Voilà pour les bonnes nouvelles. Pour le reste, on ne voit pas la fin de nos cartons et du rangement, d'autant plus que notre emploi du temps se remplit tout seul à l'insu de notre plein gré. Maintenant je comprend pourquoi les Américains me disaient tout le temps qu'ils aimaient tant leur liberté ! Ici c'est dur de trouver le temps de faire quoique ce soit, j'en reparlerai dans le bilan qui arrive...

Adeline dans les vignes, c'est le début des vendanges dans le Jura

Venons en à notre bilan du mois et demi. D'abord, les points positifs :
  • Nous sommes propriétaires de notre logement et avons chacun un travail et une voiture. C'est nouveau et ça fait du bien !
  • Il y a du foot partout tout le temps et je peux en parler avec d'autres personnes, c'est génial. Aux US, j'essayais de compenser avec baseball et basket mais c'était pas pareil !
  • Les congés. Il y en a plein et les gens sont souvent en vacances. J'avais oublié ça !
  • On n'entend plus Miley Cyrus ou Taylor Swift à tout bout de champ à la radio et ça fait du bien à nos oreilles.
  • On retrouve avec plaisir nos petits villages que l'on ne voit plus de la même façon désormais. On voit leur cachet, leur côté unique et historique qui fait de notre pays la destination favorite des touristes du monde entier. Par exemple, rien que ce week-end j'ai remarqué plein de clochers et de maisons magnifiques que je n'avais jamais "vus" auparavant alors que j'étais déjà passé dans ces endroits... C'est juste que notre oeil est différent maintenant !
Arbois, Jura

Mais en contrepartie...
  • On a déjà vu "Le gendarme et les gendarmettes" (1982), "Le gendarme et les extraterrestres" (1979) et "Le petit baigneur" (1968) à la télé durant les deux dernières semaines d'Août. C'était sympa parce qu'on ne les avait pas vu depuis longtemps mais les rediffusions aux US c'était plutôt "Matrix", "Gladiator", "La guerre des mondes" et les "Star Wars" donc fin des années 90, début 2000. A ce rythme, il nous faudra encore 20 ans en France pour en arriver là !
  • Que les Français se plaignent tout le temps, ça on le savait déjà. Mais ce que j'avais oublié, c'est combien ces animaux là sont sociaux : Impossible de rien faire sans avoir une conversation d'au moins dix minutes sur un sujet lambda comme la pluie et le beau temps. Du coup, la moindre démarche nécessitant une interaction avec quelqu'un prend des plombes... Le style Américain me convenait bien et je comprend désormais mieux leur réaction lorsqu'ils viennent en France !
  • Non. Les Français n'ont pas peur de dire non. Quand je demande aux déménageurs de monter mon bureau à l'étage, on me répond "Non, il est trop gros, il ne passera jamais". Je répond alors qu'il suffit d'enlever 4 vis pour que le bureau devienne 3 blocs indépendants faciles à déplacer. Réponse : Non, on ne peut pas le démonter, on n'a pas le droit. Du coup, je l'ai fait moi même sans un seul coup de main de leur part. Leur boss aura reçu un e-mail salé de ma part, mais... Bienvenue au pays du client pas roi du tout !!!!

Nous serons très bientôt de retour aux US (enfin, pas nous... le blog ! Vous y avez cru, hein ?) car j'ai enfin réinstallé mon PC avec toutes mes photos de cet été donc... A très bientôt pour de nouveaux voyages photographiques aux USA !

Réactions : 

7 commentaires:

  1. Pour tomber sur des animaux moins sociaux en France, il suffit d'aller dans les grandes villes, là c'est sur que les gens n'auront pas dix minutes à perdre (ils ne prennent souvent même pas le temps de dire bonjour) ^^

    Aurélien

  2. Tout à fait d'accord avec Aurélien.Ça m'a vraiment frappé de plein fouet lorsque je suis allé en France: l'air bête des gens, leur façon de ne saluer personne comme s'il étaient seuls au monde...
    Par contre, il y a quand même des gens hyper-accueillants et sympathiques.

    annie76

  3. Super ce qui vous arrive les amis ! gros bisous de nous 4

    DB

  4. Bon retour a vous deux, bravo a Adeline, et bonne readaptation a la mere patrie, je suis sure que vous manquez deja aux americains !!!!! Bises de dessous le palmier toujours en Arizona - Nath

    nathinphoenix

  5. C'est sûr, que si les déménageurs sont obligés de démonter des meubles... (ce qui peut arriver mais ça doit être prévu dans le devis...)Ils n'ont pas fini... N'oublie pas que c'est un métier pénible par excellence. Par contre je reconnais qu'ils auraient quand même pu te donner un coup de main lorsque tu as commencé à le faire... Pas cool comme dirait qui tu sait !!!
    Maurice

    Maurice

  6. Maurice : Le truc, c'est que c'est un meuble qui avait fait le déménagement aller et il avait été entièrement démonté. Là, les déménageurs Américains ne l'ont pas démonté entièrement et du coup les Français ne voulaient pas le faire... D'où mon mécontentement.

    Enfin, l'entreprise de déménagement s'est excusée, nous a envoyé des fleurs et même dédommagé pour des petits dégâts faits dans nos murs ! Donc tout est bien qui finit bien.

    Alain

  7. Bravo pour votre blog !

    Anonyme

Enregistrer un commentaire